Dernière modification le 20 décembre 2013, à 22:17

Laine

Echeveaux de laine

La laine est la matière produite par les moutons, les chèvres, les lamas, les alpagas, les chameaux, les lapins angora, que l'on utilise pour faire des vêtements, des tissus, des tricots.

Comment produire de la laine ?Modifier

Tonte d'un mouton

Dès la Préhistoire, les éleveurs eurent l’idée d’utiliser les poils d’une bête sans la tuer. Cela permettait, en la tondant de nombreuses fois dans sa vie, d’assurer la reproduction des troupeaux et la production du lait. Toutes les races de bêtes ne fournissent pas la même qualité de laine ; les plus recherchées sont le mérinos, le mohair et le cachemire.

TonteModifier

Quand il n’existait pas encore de tondeuse, les éleveurs employaient des ciseaux à ressort d’une seule pièce, appelés forces. Actuellement, on utilise des tondeuses électriques.

TriModifier

Sur la même bête, toute la laine n’a pas une qualité identique : la meilleure est celle des flancs et du dos ; la moins bonne, celle du haut des cuisses. On trie donc des lots selon la qualité. La moins bonne ne servira pas à faire des vêtements, mais sera utilisée pour le rembourrage de matelas ou la fabrication de panneaux d’isolation.

Mais, pour réaliser des vêtements, il ne suffit pas de posséder des fibres textiles. Sauf dans la civilisation sumérienne (il y a plus de 5 000 ans), où les pagnes représentés sur les sculptures semblent constitués de grosses mèches de laine, on commence par transformer les textiles en fil, puis en tissu, afin d’en fabriquer ensuite des vêtements.

Le cardage

LavageModifier

Avant d’utiliser la laine, il faut d’abord la laver pour la débarrasser du suint (la graisse entourant les poils).

CardageModifier

Le filage à la quenouille

On doit ensuite la carder, c’est-à-dire la peigner énergiquement avec des griffes de métal pour démêler les poils et les mettre dans le même sens.

DéfeutrageModifier

PeignageModifier

FilatureModifier

Tout cela permet de filer ensuite la laine, en formant un fil continu qui réunit des poils ne mesurant chacun que quelques centimètres de longueur.

TeintureModifier

TissageModifier

TricotageModifier

Les apprêtsModifier

Tissus en laineModifier

  • le drap , est une toile de laine dont les fibres sont feutrées par foulage ou par cardage. Aujourd'hui , il existe des draps en lin, en coton, en mélange de fibres naturelles et de fibres synthétiques
  • La cheviotte est un tissu dont la laine provient des moutons d'Écosse
  • le mohair est un tissu produit à partir de laine de chèvre angora.
  • la vicogne est un tissu très léger issu de la laine de la vigogne animal proche du lama.

Qualités de la laineModifier

En plus de sa douceur, la laine est mauvaise conductrice de la chaleur (elle ne laisse pas passer le froid). Un tricot de grosse laine forme un matelas d'air isolant qui protége du froid extérieur. Son défaut est de feutrer, si on la lave à l’eau trop chaude (les fibres s’entortillent au lieu de rester dans le même sens). La larve d'un papillon, la mite, se nourrit volontiers des fibres animales, alors qu'elle ne s'attaque pas aux autres fibres.

Pays producteurs de laineModifier

Les trois plus gros producteurs de laine sont l'Australie (520 millions de tonnes), la Chine (325 millions de tonnes) et la Nouvelle-Zélande (229,6 millions de tonnes). La France est le 19e producteur mondial de laine avec 22 millions de tonnes.

Vikiliens pour compléter sur les matières textilesModifier


Portail des techniques - Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux.