John Churchill

« John Churchill » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Marlborough)
Aller à : navigation, rechercher
John Churchill, entre 1685 et 1690

John Churchill, né le 26 mai 1650, Musbury (Devon), et mort le 16 juin 1722 à Cumberland Lodge près de Windsor, est un général et homme politique anglais. Il a été titré comte (1689) puis duc (1702) de Marlborough. Pendant sa carrière militaire, politique et diplomatique, il a servi les rois Charles II, Jacques II, Marie II et son mari Guillaume III, Anne Stuart, Georges Ier.

Il est né dans une famille noble mais pauvre, dont la situation ne s'améliore qu'avec la Restauration du roi Charles II en 1660.

Churchill sort de l'obscurité en étant au service du duc d'York (futur Jacques II). Après la Guerre de Hollande où la France et l'Angleterre alors alliées, s'opposent aux Provinces-Unies, Churchill reste en France et avec le grade de colonel : il accompagne le maréchal Turenne dans ses campagnes militaires. Il participe aux batailles de Sinsheim en juin 1674, d'Ensheim en octobre 1674 et à la bataille de Salzbach en juillet 1675, bataille au cours de laquelle Turenne est tué.

En 1685 Churchill combat la rébellion de Monmouth ce qui permet l'accession au trône de Jacques II (sa sœur Arabella Churchill est d'ailleurs la maîtresse du nouveau roi). De confession protestante Churchill regrette la politique très favorable aux catholiques du roi Jacques II. Churchill abandonne alors son protecteur et se rallie à la cause de Marie et Guillaume, la fille et le gendre du roi. La Glorieuse révolution de 1688 met sur le trône Marie et Guillaume et Churchill est récompensé de son soutien (titre de comte de Marlborough).

John Churchill a participé à différentes campagnes militaires et se montre un adversaire le plus souvent victorieux et acharné de Louis XIV, en particulier pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg et la guerre de Succession d'Espagne pendant laquelle il remporte les batailles de Blenheim en 1704, de Ramillies en 1706, de Audenarde en 1708 et de Malplaquet en 1709 .

Grâce à ses talents militaires, mais aussi à la grande amitié entre sa femme Sarah Jennings et la reine Anne (montée sur le trône en 1702), il devient le commandant en chef des armées britanniques. Par sa forte personnalité, il parvient à maintenir la coalition des adversaires de Louis XIV, dont les intérêts étaient bien souvent contradictoires.

La dégradation des relations entre son épouse et la reine Anne, lui vaut la disgrâce progressive. Il est attaqué par les partis politiques tory et whig qui sont jaloux de son influence politique et lui reprochent des malversations financières. Fin décembre 1712, il s'exile en Europe. Il ne revient en Angleterre qu'en 1714 à l'avènement du roi George (qui était jusque-là électeur de Hanovre). Le roi le reconduit dans ses fonctions de capitaine-général, maître général de l'artillerie et colonel de la Garde, mais le tient à l'écart de la politique.

À partir de 1716, une série d'attaques cérébrales détériore progressivement sa santé. Il meurt le 16 juin 1722.

Marlborough a fait de l'armée britannique une arme redoutable. Ses nombreuses victoires ont considérablement affaibli la France de Louis XIV. Au traité de Rastadt en 1713, l'Angleterre devient une des principales puissances européennes.

John Churchill, duc de Marlborough, est le héros de la chanson populaire française Marlborough s'en va-t-en guerre.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.