Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Erwin Rommel

« Erwin Rommel » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Erwin Rommel.

Erwin Rommel (né le 15 novembre 1891 à Heidelheim (Wurtemberg) et mort le 14 octobre 1944 à Herrlingen) est un important chef militaire allemand de la Seconde Guerre mondiale. Il a été surnommé « Le Renard du désert ».

Jeunesse[modifier | modifier le wikicode]

Son père est un professeur de mathématiques devenu plus tard le directeur d'une école d'enseignement secondaire. À l'âge de 14 ans, Erwin Rommel et un ami construisent un planeur capable de voler sur de courtes distances. Il se passionne pour l'aéronautique et il souhaite devenir ingénieur, mais son père préfère qu'il fasse carrière dans l'armée et, en 1910, il entre à l'école militaire des officiers à Gdańsk où il est diplômé en 1911. Il se marie en 1917 et a un fils, Manfred Rommel (qui deviendra plus tard le maire de la ville de Stuttgart). Il a aussi une fille, née d'une première relation amoureuse avant son mariage.

Première Guerre mondiale et entre-deux-guerres[modifier | modifier le wikicode]

Pendant la Première Guerre mondiale, Rommel combat dans l'est de la France et dans les Vosges, avant d’être muté dans les Carpates puis en Italie. Sa déception est grande lorsque l'Allemagne capitule en 1918 : il pense que l'armée allemande n'était pas encore vaincue et que cette capitulation a été décidée uniquement pour des raisons politiques. Après la guerre, il devient instructeur militaire. Il est favorable en 1933 à l'arrivée des nazis au pouvoir : il est un admirateur d'Adolf Hitler et il pense que celui-ci peut rendre à l'Allemagne sa grandeur passée. En plus de sa fonction d'instructeur militaire, Rommel est chargé d'entrainer les Jeunesses hitlériennes (les jeunes garçons apprennent à porter l'uniforme, à se battre, etc.). Des missions de protection lui sont ensuite confiées ; il est promu général en 1939 puis il est nommé chef du bataillon chargé de la sécurité personnelle de Hitler.

Pendant la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

En 1940, il reçoit le commandement d'une armée et il participe à la Bataille de France. Après avoir traversé la Meuse, la 7e Panzerdivision commandée par Rommel avance dans le sud de la Belgique puis dans le nord de la France et en Normandie, elle traverse ensuite l'ouest de la France et arrive à Bordeaux. Les troupes allemandes parviennent à encercler l'armée française ; la France capitule en juin 1940, ce qui aboutit à l'occupation de la France par les Allemands.

Rommel est nommé en 1941 commandant des forces allemandes (l'Afrikakorps) basées en Afrique du Nord ; il est envoyé en Libye pour soutenir les troupes italiennes, alliées de l'Allemagne, face aux forces britanniques. Avec les Italiens, les Allemands remportent d'abord plusieurs victoires sur les Alliés, notamment à Tobrouk (juin 1942). On surnomme alors Rommel le Renard du désert et il reçoit le grade de Generalfeldmarshall (un des plus hauts grades dans l'armée allemande). Mais en octobre 1942, Rommel et les Italiens sont vaincus à El Alamein par l'armée britannique commandée par le général Montgomery. Malgré l'ordre de Hitler qui lui demande de résister jusqu'au bout, Rommel ordonne la retraite et parvient à sauver ce qui reste de son armée. Il se replie en Tunisie où il remporte encore quelques victoires. En 1943, Rommel est rappelé en Allemagne par Adolf Hitler.

Rommel est envoyé en Normandie en 1944 pour améliorer les défenses militaires, en prévision d'un éventuel débarquement des Alliés. Le débarquement a lieu le 6 juin 1944, les Allemands s'efforcent de résister. Rommel rencontre Hitler dans le nord de la France : il dresse un tableau pessimiste de la situation des forces allemandes face aux Alliés, et Hitler entre alors dans une grande colère. En juillet 1944, la voiture de Rommel est mitraillée par des avions britanniques ; blessé pendant cette attaque, il part se soigner chez lui en Allemagne.

Convalescence en Allemagne et « suicide »[modifier | modifier le wikicode]

Erwin Rommel critique en privé la politique des dirigeants nazis, et il pense que Hitler ne se rend pas compte de la situation difficile des forces militaires allemandes. Pendant sa convalescence, il est informé d'un complot formé par des officiers allemands pour assassiner Hitler, mais il ne participe pas à ce complot. L'attentat contre Hitler a lieu le 20 juillet 1944, mais il échoue et les membres du complot sont arrêtés. Au fil des interrogatoires, les dirigeants nazis apprennent que Rommel (très populaire en Allemagne) aurait figuré parmi les personnalités envisagées pour remplacer Hitler à la tête de l'État allemand, si l'attentat avait réussi. Le 14 octobre 1944, Rommel reçoit la visite de deux généraux allemands qui le forcent à se suicider, et il meurt quelques instants plus tard après avoir absorbé un poison violent. Selon la version officielle, sa mort est due à une embolie. Le régime nazi lui accorde des funérailles nationales.

D'après les historiens, Erwin Rommel et son armée sont parmi les seuls militaires allemands à n'avoir jamais participé à un crime de guerre - ou crime contre l'humanité - pendant la Seconde Guerre mondiale.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Allemagne —  Tous les articles sur l'Allemagne.
Portail de la Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale
Portail de l'histoire militaire —  Tous les articles sur l'histoire militaire, les batailles, les chefs de guerre...
Portail du XXe siècle —  Tous les articles concernant les années 1901 jusqu'à 2000.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Erwin Rommel de Wikipédia.