Darius Ier

« Darius Ier » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Audiende du grand roi. Palais de Persépolis

Darius Ier le Grand, est Grand roi des Perses de 521 à 486 av. J.-C.. C'est un souverain conquérant et organisateur de son empire. C'est aussi un grand constructeur. Face aux Grecs il perd la première guerre médique en 490 av. J.-C..

Son fils Xerxès Ier lui succède.

Prise du pouvoir[modifier | modifier le wikicode]

Darius est né vers 550 av. J.-C.. Il est le fils d'Hystaspe, qui était un satrape. Sa famille descend peut être de fils cadets de précédents rois perses achéménides.

Sous les règnes des Grands rois Cyrus II et Cambyse Ier, ses prédécesseurs, Darius occupe des fonctions importantes auprès des souverains.

Il fait certainement partie du complot des sept nobles qui aboutit à l'assassinat de Cambyse en 521. Selon une version répandue par les soins de Darius, et rapportée par Hérodote, il aurait été choisi comme roi grâce à son cheval. Il avait été décidé que le propriétaire du premier cheval qui hennirait au lever du soleil deviendrait le roi. Le palefrenier de Darius a fait sentir au cheval de son maître l'odeur d'une jument et le cheval fut le premier à hennir.

Profitant de la mort suspecte de Cambyse, un grand nombre de satrapes et de peuples soumis se rebellent. La région de Babylone se soulève deux fois, celle de Suse trois fois. Neuf compétiteurs lui disputent le pouvoir, il arrive à les éliminer au cours de dix-neuf batailles.

Un conquérant[modifier | modifier le wikicode]

L'empire de Darius

En 518, Darius est en Égypte où il se fait reconnaître comme pharaon. Puis il envoie une expédition vers le Pendjab (ouest de l'Inde).

Vers 512 av. J.-C., il attaque les Scythes (habitants l'Ukraine), il atteint le Danube. Mais les Scythes pratiquant la politique de la « terre brûlée » , il revient vers l'Asie mineure. Au passage il s'empare de la Thrace et impose sa suzeraineté au royaume de Macédoine.

La première guerre médique[modifier | modifier le wikicode]

Les cités grecques de l'Ionie (sur la côte de l'Asie mineure), conservaient une certaine liberté. Mais leur intérêts économiques étaient menacés par le contrôle perse sur les détroits des Dardanelles et du Bosphore, qui leur permettent l'accès à la mer Noire, aux richesses des territoires scythes. De plus les Perses semblent favoriser les Phéniciens de Tyr et Sidon, les rivaux maritimes et commerciaux des Grecs.

Profitant des difficultés de Darius dans la conquêtes des îles de la mer Égée, les villes grecques de l'Ionie se soulèvent contre la domination perse. Athènes vient au secours de ses frères grecs en 499. la ville perse de Sarde est attaquée, grandement endommagée mais résiste. Les Grecs venus d'Europe rembarquent dès 498. Les Perses parviennent non sans difficulté, à triompher. En 494, la ville grecque de Millet est prise, détruite et sa population déportée en Mésopotamie.

En 492, Darius tente une invasion de la Grèce continentale, mais sa flotte est dispersée par un tempête au large du Mont Athos. Grâce à son or il parvient à gagner la neutralité des cités de Grèce, seules Érétrie, Platée, Athènes et Sparte refusent l'or perse.

En 490, une flotte perse s'empare de la ville grecque d'Érétrie. Puis elle fait voile vers Athènes. Un débarquement perse dans la plaine de Marathon est repoussé par les Athéniens et les Platéens (les Spartiates ne sont pas arrivés à temps). Les Perses n'insistent pas, l'invasion est finie.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : bataille de Marathon.

Néanmoins en 486, Darius prépare une nouvelle expédition contre les Grecs, mais il meurt (64 ans).

Un roi organisateur et constructeur[modifier | modifier le wikicode]

Ruines du palais de Darius à Persépolis

Darius réorganise le système des satrapies. Les satrapes ont des pouvoirs civils et militaires, mais ils sont surveillés par des secrétaires royaux. Les satrapies doivent verser un tribu dont le montant est fixé par le gouvernement central et non laissé à la mauvaise volonté des satrapes.

Darius laisse les peuples conquis pratiquer leur justice, leur langue et leur religion. La langue officielle de communication est l'araméen, langue connue d'une grande partie des diverses populations composant l'empire et non le perse.

Il fait reconstruire des temples en Égypte et des temples grecs en Asie mineure. Il autorise la reconstruction du temple de Jérusalem. Lors de son expédition en Égypte il fait réparer le canal de Néchao qui relie le delta du Nil à la mer Rouge.

Darius fait construire des palais somptueux à Suse. Il décide la construction d'une nouvelle capitale à Parsa (Persépolis).

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.