Persépolis

« Persépolis » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Persepolis.
Escaliers de l'Apadana et, au fond, le palais de Xerxès

Persépolis (du grec Περσέπολις : « la cité perse ») est un site archéologique d'Iran, à 70 km au nord-est de la ville de Chiraz. C'est l'ancienne capitale des rois perses achéménides.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Persépolis était la capitale de l’Empire perse achéménide. Elle a été fondée en 521 av. J.-C. par Darius Ier. La construction de Persépolis s'est poursuivie pendant plus de deux siècles, jusqu’à la conquête de l'Empire et la destruction partielle de la cité par Alexandre le Grand, en 331 av. J.-C.

Archéologie : le palais des rois perses[modifier | modifier le wikicode]

Plan de Persépolis

Apadana[modifier | modifier le wikicode]

L’Apadana est la salle d’audience de Darius. Son plan carré a 60 m de côté. Sur ses 72 colonnes, 13 sont encore debout, mesurant près de 20 m de haut. Sa construction a été commencée par Darius Ier vers -515 et a été achevée par son fils Xerxès Ier. L’Apadana se trouve sur la partie ouest de la terrasse. Placé en hauteur, il est accessible par deux escaliers monumentaux.

Palais des Cent-Colonnes[modifier | modifier le wikicode]

Le palais des Cent-Colonnes, aussi nommé salle du Trône, a la forme d’un carré de 70 m de côté. Lors des fouilles, il est apparu sous une couche de terre et de cendres de cèdre de plus de trois mètres d’épaisseur. Seules les bases des colonnes et les montants des portes ont survécu à l'immense incendie.

Deux taureaux colossaux constituent les bases des colonnes principales de 18 m qui soutenaient le toit. L’entrée se faisait par une porte richement décorée de reliefs qui montrent le dieu Ahura Mazda (wp) et le roi sur son trône, puis plusieurs rangs de soldats qui le soutiennent.

De nombreux reliefs représentent des taureaux, des lions, des fleurs et des glands. Ceux de la porte sud présentent les différentes nations composant l’empire, avec des rangs de soldats reconnaissables à leurs coiffes, leurs tenues et leurs armements. D'autres reliefs montrent des scènes héroïques du roi combattant contre le mal.

Tachara[modifier | modifier le wikicode]

Le Tachara, ou palais de Darius, est situé au sud du palais des Cent-Colonnes. Commencé par Darius Ier, il a été complété par Xerxès Ier, puis par Artaxerxès III (règne : 359-338 av. J.-C.) qui y a ajouté un second escalier. Des personnages mèdes, siliciens et sogdiens y sont représentés.

L’entrée du palais se fait par une salle, suivie du hall principal : on y trouve un relief représentant le roi combattant le mal sous la forme d’un animal. La figure maléfique est tantôt symbolisée par un lion, un taureau, ou un animal chimérique qui pourrait avoir un rapport avec l'astrologie.

Une porte donne dans la salle de bains royale, ornée d’un relief montrant un roi apprêté pour une cérémonie et suivi de deux serviteurs tenant une ombrelle et un chasse-mouches.

Le nom de Tachara provient d'une inscription cunéiforme trilingue figurant sur chaque montant du portique sud.

Portail de l'Asie —  Tous les articles concernant l'Asie.

29° 56′ N 52° 53′ E / 29.93, 52.89