Térence

« Térence » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Térence, d'après le Terentius Vaticanus, un manuscrit enluminé du IXe siècle.

Térence (Publius Terentius Afer) est un dramaturge et poète latin d'origine berbère, auteur de théâtre comique latin, né à Carthage vers -190 et mort en -159.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Térence serait né entre 195 et 185 av. J.-C. et serait mort à l'âge de 25 ou 35 ans, peut-être dans un naufrage. Térence serait le descendant d'un esclave carthaginois. Cet esclave aurait été capturé durant la première ou seconde guerre punique. Il aurait été esclave d'un sénateur : Terentius Lucanus, qui l'aurait affranchi, c'est-à-dire libéré, en voyant son talent littéraire. Terence était considéré comme un des plus grands génies de Rome.

Œuvres[modifier | modifier le wikicode]

Il a écrit majoritairement des œuvres comiques, souvent inspirées de la comédie grecque, notamment de Ménandre.

  • L'Andrienne -166
  • L'Hecyre -165
  • Le bourreau de lui même -163
  • L'Eunuque -161
  • Phormion - 161
  • Les Adelphes -160

Citations[modifier | modifier le wikicode]

Malgré ses œuvres comiques, on connaît ses citations qui sont plutôt pessimistes :

  • « Justice extrême et extrême injustice »
  • « Un malheur en entraîne un autre »
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…