Ballet

« Ballet » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une troupe de ballet

Le ballet est un spectacle chorégraphique effectué entre plusieurs danseurs. Le ballet est né dans les années 1580. Cet art théâtral allie la danse classique, la musique, les costumes et le décor.

Le ballet au fil de l'histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le ballet a été introduit en France par la reine Catherine de Médicis. Il s'agissait alors de suites de danses accompagnées de vers. Les sujets étaient tirés de la mythologie gréco-romaine, de légendes mais ils pouvaient aussi être comiques. Les personnages mimaient les scènes et étaient muets. Les vers pouvaient être imprimés sur le programme fourni au spectateur que celui-ci lisait. Les vers pouvaient aussi être lus ou chantés avant les danses proprement dites. Cette forme de ballet resta à la mode pendant près d'un siècle.

Au départ, le ballet était un divertissement où l'on choisissait si l'on était spectateur ou danseur.

Sous Louis XIV[modifier | modifier le wikicode]

C'est ensuite Louis XIV, qui aimait danser, qui « reprit le flambeau » en créant l'Académie royale de danse en 1661. Les années suivantes, de nombreux ballets furent créés. Le plus souvent ils étaient inclus dans un opéra. En 1671 est créée l'Académie Royale de Musique, qui deviendra l'Opéra National de Paris ; le roi nomme le chorégraphe Pierre Beauchamps Maître de Ballet de cette institution. C'est lui qui codifie les cinq positions des pieds et des bras, bases du ballet classique toujours en vigueur dans le monde entier, tandis que le français devient le langage universel de la danse (tels « entrechas », « rond de jambes » « pirouettes » etc....).

Enfin le 11 janvier 1713 Louis XIV fonde l'École de Danse pour former gratuitement, dès l'âge de 9 ans, les premiers danseurs professionnels et les premières femmes admises à se produire sur scène.

Molière créa les premières comédies-ballets.

Au XVIIIe siècle, le ballet se détache de l'opéra et devient une histoire racontée en dansant.

Le ballet romantique[modifier | modifier le wikicode]

Au XIXe siècle le tutu est inventé par le peintre Eugène Lami pour la fille de Philippe Taglioni qui danse entièrement sur pointes le ballet de La Sylphide le 12 mars 1832.

Le 28 juin 1841, toujours à l'Opéra de Paris, le ballet romantique Giselle commence une carrière européenne avec une nouvelle idole, Carlotta Grisi.

Marius Petipa en Russie[modifier | modifier le wikicode]

Quelques scènes de ballet au Muziektheater d'Amsterdam

Marius Petipa remonte à Saint-Pétersbourg tous les chefs d'œuvre du répertoire français, étoffe les chorégraphies et ajoute de nouvelles musiques. Il raccourcit le tutu pour dégager les jambes des danseuses.

Il crée plus de cinquante ballets parmi lesquels la fameuse trilogie sur les musiques de Tchaïkovski : La Belle au bois dormant, Casse-noisette et Le Lac des cygnes.

Son style est caractérisé par des virtuosités gratuites mais époustouflantes, comme les trente-deux fouettés du Lac des Cygnes.

Le ballet néoclassique[modifier | modifier le wikicode]

Au début du XXe siècle et après la Révolution russe de 1917, le style du ballet évolue, et on l'appelle le ballet néoclassique.

Serge Diaghilev fonde les Ballets russes à Monte-Carlo en 1911 : danseurs, musiques, chorégraphies, décors et costumes tiennent une place égale dans le triomphe de ses productions. Il étudie les scènes représentées sur les vases grecs du musée du Louvre.

Serge Lifar est nommé Maître de Ballet de l'Opéra de Paris à l'âge de 25 ans et gardera le poste jusqu'en 1958. Il ne s'inspire pas du naturel, mais de sa représentation dans la statuaire antique et moderne.

Aux États Unis, à la même époque, George Balanchine s'impose comme le grand maître du ballet néo-classique.

Article à lire Article à lire : Ballet néoclassique

L'après-guerre[modifier | modifier le wikicode]

En réaction contre l'académisme de Serge Lifar, Roland Petit quitte l'Opéra pour créer une série de ballets à succès avec Zizi Jeanmaire.

Maurice Béjart suit la même évolution et après une période avant-gardiste revient aux fresques néo-classiques. Il réussit à populariser la danse en se produisant en plein air, d'Avignon à Persépolis et apporte une dimension nouvelle au ballet, la spiritualité.

À travers plusieurs lieux célèbres[modifier | modifier le wikicode]

Extrait de la musique du Lac des Cygnes

Saint-Pétersbourg est désormais capitale mondiale de la danse classique. Là-bas, de nombreux ballets ont été créés (dont: Le Lac des Cygnes, Casse-noisette, ....).

La France a elle aussi une capitale de danse classique, Paris. On y trouve l'Opéra où de nombreux danseurs célèbres ont « frôlé le plancher ».

L'apprentissage d'un art[modifier | modifier le wikicode]

L'école de danse de l'Opéra de Paris accueille de jeunes danseurs plein d'espoir et les transforme en danseurs pro et filiformes. Il existe de nombreuses écoles de danse classique mais pour devenir pro il faut :

  • au moins quatre années d'études dans une école spécialisée,
  • avoir de la patience pour les castings à venir.
Article à lire Article à lire : Danse classique
Allegrakwartet.jpg
Les formes musicales

BalletCantateConcertoLiedOpéraOratorioOuverturePoème symphoniquePréludeSonateSuiteSymphonie


Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la danse —  Tous les articles concernant la danse.