La Belle au bois dormant (ballet)

« La Belle au bois dormant (ballet) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une représentation de La Belle au bois dormant au Covent Garden à Londres, en 2009.

La Belle au bois dormant est d'abord un conte de Charles Perrault, mais il a été adapté en ballet classique, en 1890 au théâtre Mariinski à Saint-Pétersbourg.

La musique a été écrite par Piotr Ilitch Tchaïkovski et la chorégraphie par Marius Petipa puis partiellement modifiée en 1989 par Rudolf Noureev.

La somptuosité des décors et costumes imaginés par Ezio Frigerio et Franca Squarciapino recrée la splendeur de l’un des plus achevés et brillants chefs d’œuvre du répertoire classique.

Conte[modifier | modifier le wikicode]

Le contexte de création de l’œuvre[modifier | modifier le wikicode]

En 1877, Tchaïkovski écrit la musique de son premier ballet, Le Lac des cygnes, joué à Moscou. Il remporte un succès mitigé car la mode était aux ballets divertissements et le choix symphonique du compositeur déroute le public et les critiques. Le chef d'orchestre et les danseurs eux-mêmes ont du mal à suivre !!!

En 1889, on lui propose d'écrire la musique d'un second ballet, pour le Ballet Mariinsky de Saint-Pétersbourg. Ravi de cette offre, il suggère le thème de La Belle au bois dormant.

Pendant toute la durée de l'écriture de la musique Tchaïkovski travaille en étroite collaboration avec le chorégraphe Marius Petipa.

La première représentation a lieu en janvier 1890 mais l’œuvre, une fois de plus, ne rencontre qu'un faible succès. Ce n'est qu'au fil des années que la reconnaissance se fit petit à petit.

Les rôles[modifier | modifier le wikicode]

Vitrine toulousaine mettant en scène le ballet de Marius Petitpas
  • La cour royale :
le roi Florestan XIV
la reine
la princesse Aurore, leur fille
Catalabutte, le maitre de cérémonie
courtisans, demoiselles d'honneur, pages et laquets.
  • Les fées :
Candide (Candor)
Coulante, Fleur de farine (Flowing, Wheat flour)
Miettes qui tombent (Falling breadcrumbs)
Canari qui chante (Singing canary)
Violente (Force)
La fée Lilas (The Lilac Fairy)
Carabosse
Les fées précieuses : or, argent, saphir et diamant.
  • Les quatre prétendants :
Prince Chéri
Prince Charmant
Prince Fortuné
Prince Fleur de Pois
  • Les chasseurs
Prince Désiré (Florimund)
Gallifron, son tuteur
La suite et les amis du prince
  • Les personnages féériques :
Le chat botté (Puss-in-Boots)
Le chat blanc (The White Cat)
Cendrillon (Cinderella)
Le prince charmant (Prince Charming)
La Princesse Florine (Princess Florine)
L'Oiseau bleu (Bluebird)
Le Petit chaperon rouge (Little Red Riding Hood)
Le loup gris (The Gray Wolf)
Le Petit Poucet (Hop-o'-My-Thumb), ses frères et l'ogre

Adaptation de l'histoire dans le ballet[modifier | modifier le wikicode]

L'intrigue comporte quelques différences par rapport à celle du conte.

Prologue[modifier | modifier le wikicode]

Le rideau se lève sur la grande Salle du château du roi Florestan. Les courtisans entrent suivis du roi et de la reine avec leur bébé qui va être baptisé.

Les six bonnes fées du royaume arrivent avec leurs présents mais avant que la dernière, la Fée Lilas, ait le temps d'offrir le sien, les lumières s'éteignent et l'orage éclate.

Une mauvaise fée nommée Carabosse entre dans un carrosse tiré par des rats. Comme elle n'a pas reçu d'invitation, elle prononce une malédiction pour le bébé : la princesse se piquera le doigt le jour de son seizième anniversaire sur un fuseau et en mourra.

La Fée Lilas intervient ; certes, elle ne peut annuler ce sort mais elle le modifie : au lieu de mourir, la princesse et son entourage s'endormiront pendant cent ans et seront réveillés par un prince.

Acte I[modifier | modifier le wikicode]

Les courtisans se réunissent dans le jardin du palais pour célébrer les 16 ans de la princesse Aurore : quatre beaux princes, les prétendants, lui offrent une rose.

Carabosse entre, déguisée en vieille femme, et elle porte un fuseau. Aurore n'en a jamais vu et l'emprunte à la vieille mais se pique le doigt et s'endort.

Les courtisans la transportent dans une tour éloignée. La Fée Lilas endort toute la Cour puis fait pousser un immense rideau de ronces autour du château pour les protéger des intrus.

Acte II[modifier | modifier le wikicode]

Le rideau se lève sur une clairière dans une forêt, cent ans après.

Le prince Florimond entre avec ses amis. Ils viennent se reposer après une partie de chasse. Des rafraîchissements sont servis ; les dames se mettent à danser et invitent leurs partenaires. Le prince ne participe pas, il est triste et se débarrasse de ses amis.

La Fée Lilas entre et lui parle de la princesse Aurore ; il la voit en rêve, il danse avec elle mais elle disparaît.

Le prince déclare sa passion et son désir de la revoir. Un petit bateau apparaît sur la rivière au fond de la scène : le prince et la fée embarquent et le bateau traverse lentement la scène.

Un changement d'éclairage fait disparaître la scène au profit de la chambre dans la tour où dort Aurore. Les courtisans sont toujours endormis, la chambre est couverte de poussière et de toiles d'araignée. Le prince entre dans la chambre, découvre la princesse et la réveille d'un baiser.

Réjouissances générales.

Acte III[modifier | modifier le wikicode]

Le mariage de la princesse Aurore et du prince Florimond est célébré dans la grande salle du château.

Les amis d'Aurore dansent à tour de rôle, il s'agit de ses amis de contes de fées, le petit chaperon rouge, Cendrillon, Chat-Botté...

Le prince et la princesse dansent un pas-de-deux.

La fée Lilas bénit le couple, puis tout le monde se réjouit et se met à danser.

Les instruments[modifier | modifier le wikicode]

Ouverture, Pierre Monteux et le London Symphony Orchestra, 1958
  • Cordes : premiers violons, seconds violons, altos, violoncelles, contrebasses
  • Bois : 1 piccolo, 2 flûtes, 2 hautbois, 1 cor anglais, 2 clarinettes (en si bémol et la), 2 bassons
  • Cuivres : 4 cors (en fa), 2 cornets (en si bémol et la), 2 trompettes (en si bémol et la), 3 trombones (2 ténors et 1 basse), tuba
  • Percussion : timbales, cymbales, grosse caisse, caisse claire, tambourin, triangle, tam-tam, glockenspiel
  • Autres : 2 harpes, piano

Le scénario de Marius Petitpa, en français[modifier | modifier le wikicode]

Prologue — Le baptême de la Princesse Aurore

 No.1-a Introduction
 No.1-b Marche de salon
 No.2-a Entrée des fées
 No.2-b Scène dansante
 No.3 Grand pas d'ensemble (a.k.a. Pas de six) —
   a. Grand adage. Petit allégro
   b. Variation - Candide
   c. Variation - Coulante–Fleur de farine
   d. Variation - Miettes–qui tombent
   e. Variation - Canari–qui chante
   f. Variation - Violente–échevelée
   g. Variation - La Fée des lilas–voluptueuse
   h. Coda générale
 No.4 Scène et final—
   a. Entrée de Carabosse
   b. Scène mimique de Carabosse
   c. Scène mimique de la Fée des lilas

Acte I — Les quatre fiancés de la Princesse Aurore

 No.5-a Introduction
 No.5-b Scène des tricoteuses
 No.6 Grande valse villageoise (a.k.a. The Garland Waltz)
 No.7 Entrée d'Aurore
 No.8 Grand pas d'action—
   a. Grand adage à la rose
   b. Danse des demoiselles d'honneur et des pages
   c. Variation d'Aurore
   d. Coda
 No.9 Scène et final—
   a. Danse d'Aurore avec le fuseau
   b. Le charme
   c. L'arrivée de la Fée des lilas

Acte II

 Scène I — La chasse du Prince Désiré
 No.10-a Entr'acte
 No.10-b Scène de la chasse royale
 No.11 Colin-Maillard
 No.12 Danses des demoiselles nobles—
   a. Scène
   b. Danse des duchesses
   c. Danse des baronnes
   d. Danse des comtesses
   e. Danse des marquises
 No.13 Coda–Farandole
 No.14-a Scène et départ des chasseurs
 No.14-b Entrée de la Fée des lilas
 No.15 Pas d'action—
   a. Entrée de l'apparition d'Aurore
   b. Grand adage
   c. Valse des nymphes–Petit allégro coquet
   d. Variation d'Aurore
   e. Petite coda
 No.16 Scène
 No.17 Panorama
 No.18 Entr'acte symphonique
 Scène II — Le château de la belle au bois dormant
 No.19 Scène du château de sommeil
 No.20 Scène et final – Le réveil d'Aurore

Acte III — Les Noces de Désiré et d'Aurore

 No.21 Marche
 No.22 Grand polonaise dansée
 Grand divertissement—
 No.23 Pas de quatre
   a. Entrée
   b. Variation de la fée-Or
   c. Variation de la fée-Argent
   d. Variation de la fée-Saphir
   e. Variation de la fée-Diamant
   f. Coda
 Interpolation: Entrée de chats
 No.24 Pas de caractère – Le Chat botté et la Chatte blanche
 No.25 Pas de quatre
   a. Entrée
   b. Variation de Cendrillon et Prince Fortuné
   c. Variation de l'Oiseau bleu la Princesse Florine
   d. Coda
 No.26 Pas de caractère – Chaperon Rouge et le Loup
 No.27 Pas berrichon – Le Petit Poucet, ses frères et l'Ogre
 No.28 Grand pas de quatre
   a. Entrée
   b. Grand adage
   c. Variation du Prince Désiré
   d. Variation d'Aurore
   e. Coda
 No.29 Sarabande – quadrille pour Turcs, Éthiopiens, Africains et Américains
 No.30-a Coda générale
 No.30-b Apothéose – Apollon en costume de Louis XIV, éclairé par le soleil entouré des fées.

Galerie : Décors et costumes de Bakst en 1921[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

  • video : un extrait du ballet, le pas de deux. Opéra de Paris. [1] sur Youtube
Portail de la danse —  Tous les articles concernant la danse.
Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.