Sonate

« Sonate » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La sonate est une pièce de musique instrumentale, composée de plusieurs morceaux de caractères différents.

Histoire de la sonate[modifier | modifier le wikicode]

À l'origine, au XVIe siècle, la sonate d'Église est écrite pour l'orgue et des instruments à cordes. La sonate de chambre du XVIIe siècle rassemble le clavecin et des instruments à cordes.

Puis la sonate devient presque exclusivement une œuvre pour instrument à clavier ou pour un instrument quelconque avec accompagnement de clavier. La sonate donnera naissance à la symphonie qui est en fait une sonate pour orchestre

Structure d'une sonate classique[modifier | modifier le wikicode]

Joseph Haydn

La sonate classique contient trois mouvements. Chaque mouvement contient deux ou trois thèmes différents. Quelquefois un menuet ou un scherzo est intercalé entre les mouvements deux et trois.

  • premier mouvement vif dans la tonalité initiale. Il se présente sous la forme suivante : une entrée lente facultative. Puis l'exposition des thèmes. Le premier thème (A), dans le ton initial, est rythmique et concis. Le deuxième thème (B) dans le ton de la dominante, ou de la sous-dominante ou du ton relatif est gracieux et mélodique. Éventuellement il y a un troisième thème (C), du même ton que (B). Entre les premier et deuxième thèmes, le compositeur écrit un pont, c'est-à-dire un passage plus ou moins développé qui par une suite de modulations amène à la tonalité du thème (B). L'exposition est généralement reprise deux fois intégralement. On passe ensuite au développement des thèmes. Il s'agit d'un travail de construction polyphonique au cours duquel le compositeur module les thèmes dans des tons voisins (tons dont l'armature, possède une altération de plus ou de moins). Le mouvement se termine par la réexposition des thèmes qui sont repris dans le ton initial. Au cours de la réexposition on peut intercaler un court développement appelé coda. La conclusion du mouvement qui est plus ou moins longue et au cours de laquelle on réentend généralement le thème (A)1
  • deuxième mouvement, lent dans le ton de la dominante ou de la sous-dominante ou du ton relatif. La structure de ce mouvement peut se faire de deux façons.
    • Il peut prendre une forme lied, avec trois parties dans des tonalités différentes, (C), (D) et (C) ou (C') 2
    • Le second mouvement peut prendre la forme thème et variations ; un thème unique est d'abord exposé puis repris un certain nombre de fois, toujours dans la même tonalité, avec à chaque fois une "parure" différente.3
  • troisième mouvement, vif qui reprend le ton initial. Il peut se présenter sous deux formes :
    • celle déjà utilisée pour le premier mouvement (mais avec des thèmes différents et sans introduction),
    • soit sous la forme rondo où la phrase refrain revient régulièrement entre des couplets différents 4.

Évolution de la sonate[modifier | modifier le wikicode]

Au XVIIIe siècle le compositeur Karl Philip Emmanuel Bach donne sa forme quasi définitive à la sonate.

Haydn est le maître de la sonate classique.

Mozart apporte peu de modifications, mais développe le pont et le rondo final.

Beethoven est un grand compositeur de sonate, il développe le pont, le développement et la coda. Quelquefois il intervertit l'ordre des mouvements 5. Les thèmes sont très expressifs et ont quelquefois une affinité entre eux dans les différents mouvements 6.

Il y a peu de production de sonates pendant l'époque romantique.

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. comme exemple, le premier mouvement de la sonate en si bémol majeur pour violon et piano de W.A.Mozart
  2. comme exemple, le mouvement lent de la sonate pour piano en si bémol mineur, dite Funèbre de Frédéric Chopin
  3. comme exemple, le mouvement lent de la sonate en La majeur dite à Kreutzer de Beethoven
  4. comme exemple, le troisième mouvement de la sonate en si bémol majeur pour violon et piano de W.A.Mozart
  5. comme dans la sonate pour piano dite Au clair de lune
  6. comme dans la sonate pour piano dite Apppasionata

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • Roger Blin, Éléments pour la formation musicale, ENI Versailles. 1963.
Allegrakwartet.jpg
Les formes musicales

BalletCantateConcertoLiedOpéraOratorioOuverturePoème symphoniquePréludeSonateSuiteSymphonie



Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.