Phoque

« Phoque » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Phoque
Des phoques communs
Des phoques communs
Nom(s) commun(s) Phoque
Nom scientifique Phocidea (famille des phocidés)
Classification Ordre des carnivores
DistributionPrécision La plupart des phoques vivent en Arctique ou en Antarctique, mais quelques espèces vivent également en zone tempérée.
Taille Entre 1,5 et 2,5 m selon les espèces ; jusqu'à 6 m pour l'éléphant de mer
Poids De 60 kg à quelques centaines (jusqu'à 2 t pour l'éléphant de mer)
Longévité Variable selon les espèces ; environ une trentaine d'années
voir modèle • modifier


Les phoques sont des mammifères marins faisant partie de l'ordre des carnivores. Il en existe 18 espèces, qui constituent la famille des phocidés (nom scientifique : Phocidea).

Description[modifier]

Les phoques ont une épaisse couche de graisse qui leur donne un aspect un peu pataud. En réalité, cette couche de graisse leur permet de vivre dans l'eau froide. Leurs pattes arrière sont réunies pour former une sorte de nageoire. Ils sont très à l'aise dans l'eau, mais beaucoup plus maladroits sur terre, où ils ne se rendent que rarement, en général pour mettre au monde leurs petits. Le phoque moine de Méditerranée est une espèce menacée à cause de la pollution.

Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Phoque ou otarie ?
Une otarie

On confond souvent les phoques avec les otaries qui leur ressemblent un peu, mais font partie d'une autre famille. Il y a pourtant des moyens de les différencier : les otaries sont des animaux moins marins que les phoques ; moins à l'aise dans l'eau, elles sont aussi nettement moins maladroites sur terre, où elles se déplacent relativement bien. Comme elles vivent dans des eaux moins froides que les phoques et qu'elles passent aussi moins de temps dans l'eau, elles ont moins de graisse et ont un corps plus mince. Leurs pattes arrière ne sont pas collées, et elles ont aussi de petites oreilles bien visibles.

Principales espèces[modifier]

Le phoque commun[modifier]

Un phoque commun

Le phoque commun, ou veau marin, vit dans les eaux froides et tempérées de l'hémisphère nord. Son nom scientifique est Phoca vitulina. Il en existe plusieurs sous-espèces qui vivent sur les côtes atlantiques de l'Europe, sur les côtes pacifiques de Russie et du Japon, en Amérique du Nord, et même dans les lacs et eaux douces du Canada.

Il mesure entre 1,50 et 1,80 m pour un poids de 60 à 120 kg. Il se nourrit principalement de poissons, dont il consomme environ 2 kg par jour ; mais il apprécie également les crustacés et les calamars. Les mâles peuvent vivre environ 25 ans, et les femelles jusqu'à 35 ans.

Le phoque gris[modifier]

Un phoque gris femelle en train d'allaiter son petit

Le phoque gris vit sur les côtes atlantiques plutôt froides, en Europe et en Amérique du Nord. Son nom scientifique est Halichoerus grypus. Il est plus gros que le phoque commun : les mâles peuvent atteindre 4 m pour 500 kg. Ils ont un pelage foncé, presque noir, taché de clair. Les femelles, au contraire, ont un pelage gris clair avec des taches sombres.

Le phoque moine[modifier]

Un phoque moine de Hawaï en plongée

Il existe trois espèces de phoques moines, qui forment le genre Monachus : deux sont gravement menacées d'extinction, et la dernière, le phoque moine des Caraïbes (Monachus tropicalis), est considérée comme éteinte depuis 2008.

Contrairement aux autres phoques, les phoques moines ne vivent pas dans les eaux froides. Ils ont moins de graisse et paraissent plus minces. Le phoque moine d'Hawaï (Monachus schauinslandi) est même la seule espèce de phoque vivant en milieu tropical. Il en resterait un peu plus de 1 200 dans le monde. Le phoque moine de Méditerranée (Monachus monachus) est l'espèce de pinnipède la plus menacée dans le monde. Autrefois présent en France, il a disparu de Corse depuis 1970 environ. Il en resterait environ 600 en Méditerranée, en mer Noire et dans les eaux atlantiques proches.

Le phoque du Groenland[modifier]

Des phoques du Groenland
Un bébé phoque du Groenland

Le phoque du Groenland, ou phoque à selle, vit en Arctique, sur la banquise : au Groenland, bien-sûr, mais aussi en Amérique du Nord. Son nom scientifique est Pagophilus groenlandica. Il est surtout connu pour son petit, appelé blanchon, car il est couvert à la naissance d'une épaisse fourrure blanche qui le protège du froid et lui permet de se camoufler dans la neige. En 1987, une loi interdisant la chasse des bébés phoques du Groenland a été votée.

Les phoques du Groenland sont également les proies habituelles de l'ours blanc. Adultes, ils mesurent entre 1,50 et 1,80 m, et pèsent entre 130 et 180 kg.

Le phoque de Weddell[modifier]

Un phoque de Weddell, en Terre Adélie
Bébé Phoque de Weddell

Le phoque de Weddell, dont le nom scientifique est Leptonychotes weddellii, est le plus fréquent de tous les phoques vivant en Antarctique. Il mesure entre 2 5 et 3,2 m. Les mâles sont plus petits que les femelles. Comme la plupart de ses « cousins », ce phoque se nourrit essentiellement de poissons. Il est lui-même la proie des orques et des léopards de mer.

Est-il en danger?[modifier]

Certaines espèces le sont, notamment le phoque moine de méditerranée D'autres, comme le phoque du Groenland, ont une population estimée à plus de 7 millions d'individus 1 . La population de phoques gris est, quant à elle, estimée à plus de 350 000 individus et ne sont donc pas considérés comme étant en danger.

Les moyens de sauvegarde[modifier]

L'homme créée des associations pour préserver le phoque. Elles procèdent à des comptages et des campagnes de communication pour sensibiliser les populations locales au sort des phoques. Des zones de protection en Grèce, et en Turquie ont vu le jour.

Références bibliographiques[modifier]

Michel Cusin et André Buzin : Les animaux menacés, éditions hachette jeunesse

Espèces menacées [1]


Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.