Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Nom scientifique

« Nom scientifique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Carl von Linné, inventeur de la nomenclature binominale, ou nom scientifique

Le nom scientifique est une appellation, utilisée en sciences, pour nommer un être vivant, ou un groupe d'êtres vivants. On l'appelle aussi nom latin, car il s'écrit en latin, ou encore nom savant, car il n'est pas employé couramment, et parfois difficile à retenir.

Le nom scientifique d'une espèce s'appelle aussi nom binominal (ou binomial), car il est formé de deux mots.

Nom scientifique d'un être vivant, d'une espèce[modifier]

Principe[modifier]

Loup ou bar? Pour tous les scientifiques du monde, ce poisson s'appelle Dicentrarchus labrax

Parfois, un même être vivant peut porter différents noms, par exemple, selon la région. Ainsi, le poisson que l'on nomme bar en Atlantique est appelé loup en Méditerranée. Pour cela, on a créé le nom scientifique. Par exemple, le nom scientifique du bar est Dicentrarchus labrax.

Chaque espèce ne porte qu'un seul et unique nom scientifique, quel que soit le pays, la région, la langue, ou la variété concerné de cette espèce.

Les noms scientifiques ont été créés par un botaniste, Carl von Linné, qui est aussi l'inventeur de la classification classique des êtres vivants.

Écriture[modifier]

Un nom scientifique est en latin, pour pouvoir être lu dans tous les pays. Il s'écrit toujours en italique et se compose de deux mots :

  • le premier est le nom de Genre. Les espèces très proches sont regroupées dans un même genre. Par exemple, le genre Prunus rassemble les pruniers, les abricotiers, les pêchers, les amandiers, les cerisiers, les griottiers, les prunelliers... Le nom du Genre s'écrit toujours avec une majuscule.
  • le deuxième mot s'écrit tout en minuscules. C'est le nom d'espèce. Chaque nom d'espèce ne désigne qu'une seule espèce. Par exemple, dans le genre Prunus, « Prunus armeniaca » est le nom scientifique de l'abricotier, « Prunus persica » celui du pêcher et « Prunus amygdala » celui de l'amandier.

Nom scientifique d'un groupe d'êtres vivants, d'un taxon[modifier]

Principe[modifier]

La famille entière des Ursidae (et donc toutes les espèces d'ours) est protégée par la convention de Washington

On peut également utiliser un nom scientifique pour les groupes d'êtres vivants utilisés en classification, ou taxons. Dans ce cas, le nom s'écrira, cette fois encore, en latin. Cela permet aux scientifiques du monde entier de se comprendre, en choisissant une même langue de référence.

Il existe des règles de grammaire pour les noms latins des groupes d'espèces, pour savoir de quel type de groupe ont parle. Par exemple, pour les végétaux, un nom de famille doit finir par -acea, un nom d'ordre doit finir par -ales, et un nom de classe doit finir par -ides. Ainsi, la famille de la rose s'appelle les Rosacea (qui comprennent aussi les fraisiers, les pruniers...), l'ordre de la rose s'appelle les Rosales (qui comprennent aussi la famille des groseilliers, celle des ormes...) et la classe de la rose s'appelle les Rosides (qui comprennent aussi l'ordre des choux, celui des fèves...)

Les conventions changent selon les groupes. Chez les animaux, le nom d'une famille se finit toujours par -idae, comme chez les Felidae (la famille du chat, que l'on écrit Félidés en français).

Législation[modifier]

Comme les noms communs changent selon les régions, les noms scientifiques sont les seuls à être valables partout ; ils peuvent donc être utilisés dans les textes de lois. C'est notamment le cas des lois servant à protéger les espèces, comme la convention de Washington ou la convention de Berne. Par exemple, la convention de Washington, dans sa liste d'espèces protégées, cite la famille Ursidae, c'est-à-dire la famille des ours : de cette façon, toutes les espèces qui appartiennent à cette famille sont protégées, et donc toutes les différentes espèces d'ours, sans qu'il soit nécessaire de faire la liste détaillée de toutes les espèces.