la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Paul Klee

« Paul Klee » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Paul Klee, photographie, 1911.

Paul Klee - prononcer comme le mot « clé » - est un peintre allemand, né le 18 décembre 1879 près de Berne (Suisse) et mort le 29 juin 1940 (à 61 ans) à Locarno (Suisse). C'est l'un des fondateurs de l'art abstrait.

Signature de Paul Klee

Jeunesse[modifier]

Paul Klee est né en Suisse, d'une famille de musiciens. Son père, de nationalité allemande, enseignait la musique à l'école normale du canton de Berne. Sa mère, suissesse de Besançon, avait reçu une formation de cantatrice.

Paul Klee est initié par sa grand-mère maternelle, dès le plus jeune âge, au maniement du crayon et des pinceaux. Ses dessins d'enfant ont été en grande partie conservés et inscrits par Klee lui-même dans le catalogue de ses œuvres.

Après des études de violon et de dessin, Klee est admis en 1900 à l'Académie des beaux-arts de Munich, dans la même classe que Vassily Kandinsky : Klee suit des cours d'histoire de l'art, d'anatomie ; il apprend les techniques de la gravure et de la sculpture.

En 1900, il visite l'Italie, admire l'architecture de la Renaissance et l’œuvre de Michel-Ange. À Paris, en 1905, il fait la connaissance des impressionnistes et admire en particulier Édouard Manet, Claude Monet, Pierre Puvis de Chavannes et Auguste Renoir, mais aussi les œuvres de Francisco de Goya et Diego Vélasquez qu'il va voir au musée du Louvre.

Premières œuvres[modifier]

En 1907, à Munich, Klee développe la technique de l'aquarelle noire, puis se tourne vers la peinture à l'huile. Il expose en 1910 à Berne, Zurich et Winterthur, où il présente des eaux-fortes (gravures sur cuivre).

À Munich, en 1911, Klee se fait connaître en même temps que d'autres artistes, comme Vassily Kandinsky, Franz Marc, Hans Arp ou Marianne von Werefkin, ceux-là même qui vont participer à une exposition montée par Marc et Kandinsky : Der Blaue Reiter (« Le Cavalier bleu »), titre donné également à un livre paru en 1912. Cette exposition présente 43 tableaux, dont ceux de Henri Rousseau et de Robert Delaunay.

Après la deuxième exposition du Cavalier bleu, Klee se rend à Paris, où il voit les œuvres de Robert Delaunay, Henri Rousseau, Georges Braque, Pablo Picasso et Maurice de Vlaminck. Un dialogue s'instaure entre Delaunay et lui. En 1913, il achève des illustrations pour le Candide de Voltaire.

En 1914, Paul Klee est co-fondateur du mouvement artistique de la Nouvelle sécession de Munich, avec Alexi von Jawlensky, Vassily Kandinsky, Gabriele Münter et Alexander Kanoldt. En compagnie d'August Macke, il fait un voyage en Tunisie, où il a la « révélation de la couleur » : à Kairouan, il note dans son Journal : « La couleur me possède […] Je suis peintre. »

Première Guerre mondiale[modifier]

Paul Klee mobilisé, 1916.

Lors de la Première Guerre mondiale, ses amis August Macke et Franz Marc, engagés volontaires, sont tués. Klee reste à Munich et continue sa peinture jusqu'en 1916, puis rejoint l'armée où il est admis dans un régiment de réserve, ce qui lui laisse la possibilité de continuer à peindre.

Une exposition des tableaux de Klee est organisée en 1917 à Berlin, où ses œuvres obtiennent un grand succès. Klee, qui a été initié aux idées du socialisme par son ami Fritz Lotman, intègre la révolution dans son art. Il est préoccupé par la guerre, mais s'attend à une rapide victoire des Allemands.

La révolution munichoise et le Bauhaus (1919-1933)[modifier]

Le 7 novembre 1918, la république communiste est déclarée. En décembre, Klee est nommé secrétaire de la Nouvelle Sécession Munichoise. Le gouvernement communiste approuve l'art moderne. À partir de 1919, le peintre consacre son activité à de nombreux genres nouveaux : peinture à l'huile, aquarelle, pastel, dessin, sculpture.

En avril 1919, Walter Gropius prend la direction du Bauhaus, un institut d'arts et métiers établi à Weimar. Une école supérieure de peinture y est créée en septembre 1920. Klee y est nommé professeur. De 1921 à 1924, il enseigne dans la branche de la peinture sur verre, puis du tissage, puis Walter Gropius lui confie un cours de peinture.

En collaboration avec Kandinsky, il expose une théorie qui conduit à une clarification des possibilités contenues dans l'art abstrait.

Lorsque le Bauhaus déménage à Dessau, en 1925, Klee s'installe avec sa famille dans une maison qu'il partage avec Kandinsky. Cette même année, Klee expose à Munich et à Paris. Puis il quitte le Bauhaus et, en 1931, il prend un poste à l'académie des beaux-arts de Düsseldorf, où une grande exposition est organisée, avec plus de 250 œuvres de Klee.

Klee cherche à lier peinture et musique dans l'idée d'un « rythme pictural » : le peintre propose d'observer les mouvements d'un chef d'orchestre et d'en transcrire le rythme dans des tableaux. Il veut aussi lier sa peinture aux rythmes de la nature, par exemple celui des marées ou celui du corps d'un nageur : ces tableaux ont une structure en échiquier.

Les dernières années, en Suisse (1933-1940)[modifier]

Avec l'arrivée du nazisme, en 1932-33, le Bauhaus de Dessau est fermé et les SA perquisitionnent chez Paul Klee : il est congédié de l'académie de Düsseldorf. Du 23 septembre au 18 octobre 1933, une exposition organisée à l'hôtel de ville de Dresde porte le titre d'« Art dégénéré ». Elle présente 207 œuvres, parmi lesquelles 17 tableaux de Paul Klee, présenté comme le précurseur le plus important de l'Art dégénéré.

Le peintre quitte l'Allemagne en décembre 1933 pour s'installer à Berne où habitent son père et sa sœur. Cette même année, le Bauhaus, un moment transféré à Berlin, est dissous, mais, comme beaucoup d'autres artistes qui combattent le système nazi, Klee garde malgré tout l'illusion que les Allemands reviendront à la raison et se débarrasseront rapidement de ce régime honteux.

Les années suivantes, son travail traduit sa tristesse et sa solitude : la rétrospective de 1935, à la Kunsthalle de Berne, ne lui permet pas de surmonter son isolement.

En 1935, Klee commence à ressentir les premiers effets d'une affection maligne de la peau. L'artiste ne produit que 25 œuvres en 1936. Mais il a un sursaut en 1937 et ajoute 264 tableaux à son catalogue, puis 489 en 1938 et encore 1254 en 1939.

Centre Paul Klee, à Berne.

En 1939, Klee demande à la Suisse sa naturalisation, mais celle-ci lui est accordée trop tard, alors que le peintre est hospitalisé à Locarno, où il meurt le 29 juin 1940.

Soixante-cinq ans plus tard, sera érigé dans la ville de Berne le musée consacré à l'œuvre de Klee qui réunit la plus grande collection au monde de ses productions, le Centre Paul Klee (Zentrum Paul Klee), ouvert en 2005. Le musée regroupe près de la moitié de l'œuvre de l'artiste : au total, 4 000 tableaux, aquarelles et dessins, exposés dans trois bâtiments en forme de vagues conçus par l'architecte Renzo Piano, près du cimetière où repose l'artiste. Un musée pour enfants et des salles de spectacle rappellent qu'il fut aussi musicien, poète et pédagogue.

Portail des arts - Tous les articles sur les différentes formes d'art.

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Paul Klee de Wikipédia.