Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Insecte

« Insecte » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Un insecte est un animal arthropode. Les insectes ont six pattes à l'état adulte, deux paires d'ailes pour les insectes volants et une paire d'antennes. Un insecte a toujours une tête, un thorax et un abdomen bien séparés entre eux. Les pattes et les ailes sont toutes situées sur le thorax.

Il fait partie des Arthropodes : il n'a pas de squelette interne, mais un squelette externe (exosquelette). Les insectes n'ont pas de poumon. Leur corps est percé de minuscules trous (les stigmates) qui se continuent en tuyaux appelés trachées et trachéoles. Ces tuyaux apportent le dioxygène jusqu'aux cellules.

Les insectes dans la classification[modifier]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Classification classique[modifier]

Dans la classification classique, les insectes forment une classe, composée d'une trentaine d'ordres.

Attention Tous les insectes sans exception possèdent six pattes. Les araignées, qui en on huit, les mille-pattes qui en on des dizaines ne sont pas des insectes. Les cloportes, qui sont des crustacés terrestres, ne sont pas non plus des insectes. Tous ces animaux-là, tout comme les insectes, appartiennent à un groupe plus grand, les arthropodes.

Quelques ordres d'insectes[modifier]

Article à lire Pour découvrir des ordres d'insectes par l'image, voir : Galerie des ordres d'insectes.

Voici quelques ordres d'insectes. Pour chacun, sont indiqués le nom scientifique entre parenthèses, puis des exemples d'insectes parmi les plus connus.1

Des insectes utiles aux plantes[modifier]

Certains insectes, comme l'abeille ou le bourdon, sont indispensables à la pollinisation des plantes en transportant involontairement le pollen des fleurs qu'ils butinent vers les stigmates d'autres fleurs de la même espèce, permettant ainsi leur fécondation et la production de graines.

D'autres insectes se nourrissent d'insectes nuisibles, comme la coccinelle qui mange les pucerons et la larve du fourmilion qui se nourrit de fourmis.

Des insectes utiles aux hommes[modifier]

Les hommes élèvent les abeilles à miel pour en récolter une bonne partie. D'autres élèvent des vers à soie, chenilles du papillon appelé Bombyx du mûrier. Après avoir dévoré de nombreuses feuilles de mûrier, cultivées pour cela, les chenilles, pour leur métamorphose, s'entourent d'un cocon de soie que l'on peut dévider pour en faire des fils et des tissus.

Certains hommes consomment des insectes, animaux très nourrissants, c'est l'Entomophagie.

Des insectes ravageurs de plantes[modifier]

Il ne faut pas oublier que moins de 1% des insectes sont nuisibles pour l'homme. Ils sont majoritairement utiles voir indispensables. Mais quelques-uns posent problème : Alors que des nuées de criquets adultes s'abattent parfois sur les récoltes et en dévastent une partie, ce sont surtout les larves qui commettent des dégâts. Les chenilles dévorent principalement les feuilles. Chaque espèce a sa plante préférée, on a donné le nom de piéride du chou à celle qui s'attaque aux feuilles de cette plante.

Bien d'autres insectes s'attaquent aux plantes, à leur sève comme le puceron ou le scarabée, aux graines comme le charançon, au bois comme le termite. À la fin du XIXe siècle, les vignes européennes furent dévastées par le phylloxéra, transporté involontairement d'Amérique par des navires de commerce.

Des insectes nuisibles aux bêtes et aux hommes[modifier]

Un cas particulier est la mite qui s'attaque aux tissus de laine.

Les plus dangereux sont les suceurs de sang qui piquent la peau pour aspirer un peu de sang de la victime. Il peut s'agir du moustique, de la puce, de la punaise de lit, du pou, de la tique. Ce n'est pas la faible quantité de sang prélevée qui compte. Certes, les piqûres provoquent des boutons, mais le plus grave, c'est la transmission de certaines maladies, comme autrefois la peste, et de nos jours le paludisme, le chicungugna, le typhus, la fièvre jaune, la maladie du sommeil.

L'utilisation des insecticides pour tuer les nuisibles[modifier]

On fabrique des produits chimiques, appelés insecticides (ou pesticides quand ils s'attaquent aussi aux acariens, aux mauvaises herbes). Mais leur utilisation est parfois dangereuse. D'abord, ils risquent de tuer également les insectes pollinisateurs, de rendre malades les oiseaux insectivores et parfois les cultivateurs qui les répandent (certains insecticides ont été interdits parce que trop dangereux).

Les agriculteurs biologiques refusent l'usage de ces produits chimiques et préfèrent de limiter la dimension des parcelles de chaque plante cultivée pour empêcher les insectes nuisibles de se répandre sur une grande étendue.

Voir aussi[modifier]

Photos d'insectes

Référence[modifier]

  1. Ressources naturelles Canada : Classification générale des insectes et des arachnides. Consulté le 14 septembre 2010.