Tarquinia

« Tarquinia » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Tour et église de Tarquinia, avec la mer au fond.

Tarquinia est une ville de 16 500 habitants, située dans la province de Viterbe, région du Latium, en Italie centrale, au nord-ouest de Rome.

Dans l'Antiquité, Tarquinii était l'une des douze cités de la Dodécapole étrusque (wp).

Ses vestiges étrusques, comme la nécropole de Monterozzi (wp), sont mondialement connus.

Jusqu'en 1872, Tarquinia s'appelait Corneto.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Tarquinia est située sur une colline de 130 m d'altitude, à environ 5 km de la côte. La ville est traversée par la Via Aurelia, route nationale et ancienne voie romaine.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Tarquinia était une des plus importantes cités étrusques. Elle est la patrie de la dynastie des rois étrusques qui ont régné à Rome autour des années -600 : Tarquin l'Ancien, Servius Tullius et Tarquin le Superbe. Par la suite, Tarquinia est entrée plusieurs fois en guerre contre Rome et a finalement été soumise, lors de la conquête romaine de l'Étrurie.

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le wikicode]

Nécropole étrusque[modifier | modifier le wikicode]

L'importante nécropole étrusque de Monterozzi comprend plus de 6 000 tombes, dont plus de 200 sont décorées de fresques : tombe des Taureaux (wp), tombe des Lionnes (wp), tombe des Chasseurs (wp), tombe de la Fustigation (wp).

Musée archéologique national de Tarquinia[modifier | modifier le wikicode]

Les vestiges étrusques de ces tombes sont rassemblés dans le Musée archéologique national de Tarquinia, installé dans un palais médiéval en centre-ville. Plusieurs tombes y ont été reconstituées, exposant les fresques du Triclinium, des Biges, des Léopards, des Olympiades.

Les objets retrouvés montrent l’influence de la Grèce antique sur la production étrusque : céramique à figures rouges, objets inspirés de thèmes grecs, statues inspirées de la statuaire classique... Mais il y a aussi des dizaines d’exemplaires de bucchero (poterie étrusque) et d’orfèvrerie (comme des dauphins en or).

Littérature[modifier | modifier le wikicode]

Le grand romancier Stendhal fut aussi un diplomate français. Il exerçait les fonctions de consul à Civitavecchia, port important situé à proximité. Il eut donc l'occasion de visiter la vieille cité étrusque, qu'il décrivit dans un article intitulé Les Tombeaux de Corneto, en 1837. Stendhal précise que Tarquinies est à dix-neuf lieues de Rome et neuf heures de route, en carriole.

Voir aussi sur Vikidia[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Tarquinia de Wikipédia.
Portail de l'Italie —  Tous les articles sur l'Italie.
Portail de l'Antiquité —  Tous les articles sur l'Antiquité.

11° 45′ 22″ N 42° 14′ 57″ E / 11.75611, 42.24917