Hollie Little Pink Laptop.jpg
Garçon devant un ordinateur.jpg
Soutenir Vikidia  • le Livre d'or
Participez à améliorer Vikidia : Pierre Perret, anglicisme, mandarine, Togo, et 300 autres articles importants et trop courts à compléter. Vos contributions sont les bienvenues !

Tarquin le Superbe

« Tarquin le Superbe » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Tarquin le Superbe. Portrait imaginaire

Tarquin le Superbe (Lucius Tarquinius Superbus en latin) est le septième et dernier roi de Rome. Son règne, qui s'étend de 534 av. J.-C. au 24 février 509 av. J.-C., fut marqué par un profond mépris du peuple à son égard et conduisit à la chute de la royauté à Rome.

Fils d'un ancien roi, Tarquin l'Ancien, il n'avait pas accédé au trône. Néanmoins, il était marié à Tullia, fille du roi d'alors, Servius Tullius. Cette femme ambitieuse et cupide aspirait à monter sur le trône dont jouissait son père. Elle pervertit son époux et l'incita à prendre le trône. Tarquin commence par soudoyer des sénateurs, puis un jour, il fait irruption dans le forum et se proclame roi. Lorsque Servius apprend la nouvelle, il va à la rencontre de son gendre et l'invective : Tarquin riposte en le saisissant et en le jetant du haut d'un escalier. Arrivé en bas, il est assassiné par des gardes sous les ordres de Tarquin. Celui-ci a alors libre cours pour exercer le pouvoir. On raconte que Tullia, lorsqu'elle rentre à son domicile, rencontre le cadavre de son père et ordonne au cocher de son véhicule de rouler sur lui. Cette prise du pouvoir augurait bien mal du piètre règne que Tarquin allait mener.

Tarquin va régner par la terreur et horrifier le peuple par ses crimes : en effet, il n'aura de cesse durant son règne de faire assassiner ses ennemis. Le peuple terrifié lui donnera le nom de « Tarquin le Superbe ». Mais il ne faut pas s'y méprendre : en latin, superbus signifie « orgueilleux », bien que le terme ait évolué dans la langue actuelle pour lui donner le sens de « magnifique, formidable ». Le surnom est donc bien péjoratif.

Il éduque son fils, Sextus Tarquin, à son image, suivant le proverbe latin qualis pater, talis filius (tel père, tel fils). Un jour que Tarquin était réuni avec son fils et son neveu, Tarquin de Collatie, la conversation arriva à porter sur les femmes. Chacun des trois hommes soutient que sa femme est la meilleure, et ils entreprennent donc de vérifier. Lorsqu'ils leur rendent visite discrètement, on découvre que Lucrèce, la femme de Tarquin de Collatie, est affairée à la tâche tandis que les deux autres se divertissent : on déclare donc que Tarquin de Collatie possède la meilleure épouse. Un peu plus tard, Sextus Tarquin revient voir Lucrèce et la viole. Désespérée du déshonneur que causait un viol dans l'Antiquité, elle informe son mari de l'événement et se donne la mort.

Dévasté par cet épisode, Tarquin de Collatie décide avec son père de se révolter contre Sextus Tarquin et son père qui l'a éduqué. Tarquin le Superbe est exilé de la cité avec son fils et la République est proclamée : c'est la fin de la royauté. Par la suite, Tarquin tentera vainement de reprendre le pouvoir à l'aide de Porsenna.

La fin de Tarquin évoque la rivalité qui opposait deux parties de la population romaine de l'époque. Les Tarquins, d'origine étrusque favorisaient la population d'ouvriers et de commerçants résidant dans la ville (développement des relations commerciales avec les Étrusques, chantiers de construction de nombreux bâtiments officiels...). Les Romains d'origine, grands propriétaires terriens résidaient plutôt à la campagne et de ce fait étaient éloignés du pouvoir. S'étant débarrassé de la royauté ce sont eux qui vont diriger Rome dans les premiers siècles de la république.

Les rois romains (par ordre chronologique)

RomulusTitus TatiusNuma PompiliusTullus HostiliusAncus MartiusTarquin l'AncienServius TulliusTarquin le Superbe

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Monarchie —  Tous les articles concernant la Monarchie.
Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.