Servius Tullius

« Servius Tullius » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Servius Tullius est le sixième roi de Rome. Il aurait régné de 578 av. J.-C. à 534 av. J.-C.. Les Romains de l'Antiquité le considéraient comme le créateur de l'organisation de la société romaine en classes réparties selon la richesse (le système censitaire), système qui était utilisé pour la formation de l'armée romaine. Il aurait aussi agrandi Rome et l'aurait entourée d'une muraille.

Servius Tullius selon les historiens romains antiques[modifier | modifier le wikicode]

Vestiges de la muraille Servienne, près de la gare Termini. Rome

Servius Tullius était d'origine étrusque. Il était le fils d'une princesse devenue esclave du roi Tarquin l'Ancien, le premier roi étrusque de Rome. Son nom était Mastarna. Pendant son enfance, Mastarna est remarqué par la reine Tanaquil, car une flamme serait apparue au-dessus de sa tête (signe d'un destin exceptionnel, selon les augures). Mastarna reçoit alors la même éducation que les fils de Tarquin et épouse une des filles du roi.

D'autres traditions rapportent qu'il était le chef d'une tribu étrusque qui s'établit bon gré mal gré à Rome, en particulier sur le mont Cælius (souvenir d'un chef étrusque, Cælius Vibenna, dont Mastarna aurait été le serviteur).

Lorsque Tarquin est assassiné, Tanaquil convainc les Romains de choisir Servius Tullius comme roi.

Les historiens romains considèrent que Servius Tullius est le créateur d'une réforme très importante appelée constitution servienne. Il s'agit de répartir les Romains selon leur richesse. L'opération de répartition en 5 classes et 193 centuries, est appelée le cens. En fonction de leurs moyens les hommes possèdent un équipement militaire plus ou moins complet et performant. Les mieux équipés sont les plus exposés dans les batailles. En contrepartie, on leur donne plus de droits politiques dans la gestion de la ville.

Servius Tullius aurait accordé aux plébéiens des terres prises sur le domaine public (ager publicus). Cela lui vaut le soutien des classes populaires, mais mécontente les familles riches de Rome.

Afin de mieux protéger la ville créée par les Étrusques, Servius Tullius commence l'édification d'une muraille qui englobe les sept collines formant le site primitif de Rome.

Servius Tullius eut une fin atroce. Il est assassiné à la suite d'un complot organisé par sa fille Tullia qui avait épousé Tarquin le Superbe, un des fils de Tarquin l'Ancien. Revenant de la salle de réunion du Sénat où son mari venait d'être proclamé roi, Tullia rencontra en chemin le cadavre de son père. Elle ordonna que son char passe sur celui-ci.

Servius Tullius entre la légende et l'histoire.[modifier | modifier le wikicode]

Fresque de la tombe de Vulci où apparaissent les noms de Mastarna, de l'un des frères de Vibenna et de Tarquin

L'existence de Servius Tullius semble confirmée par des inscriptions trouvées dans une tombe étrusque à Vulci. Elles parlent d'un certain Mastarna (premier nom de Servius Tullius) et des frères Vibenna (dont Caile Vipenas) qui auraient combattu et massacré un roi de Rome appelé Tarchu (Tarquin).

Par contre, la constitution servienne ne laisse de témoignages qu'à partir de la fin du IVe siècle av. J.-C. : elle serait donc plus récente que le règne supposé de Servius Tullius au VIe siècle av. J.-C.. Sous la monarchie romaine, il semble que la société était divisée en deux classes : celle des hommes qui pouvaient s'équiper militairement et celle de ceux qui ne le pouvaient pas. La richesse était alors évaluée par la superficie possédée et le nombre de têtes de bétail que l'on élevait.

Portail de la Monarchie —  Tous les articles concernant la Monarchie.
Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.