Pénis

« Pénis » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Garçon nu

Le pénis est l'organe sexuel et urinaire de l'homme et de certains animaux mâles. Il est la partie externe de ce qui est appelé l'appareil uro-génital.

Physiologie

Le pénis fait partie de l'appareil reproducteur masculin mais ce n'est pas en lui qui produit les cellules reproductrices, les spermatozoïdes.

Ce sont les testicules qui produisent les spermatozoïdes, qui sont ensuite acheminés par le pénis dans le vagin féminin au cours de l'acte sexuel.

Chez l'homme, le pénis se remplit de sang au cours de l'érection ; c'est un mécanisme lié au système nerveux qui va ordonner la fermeture des valvules sanguines du pénis. Il devient dur et permet ainsi la pénétration dans l'organe génital féminin.

Chez la plupart des mammifères carnivores, comme le lion par exemple, il y a dans le pénis un os, nommé baculum, qui intervient pour assurer sa rigidité.

Anatomie de l'homme, vue de côté, en coupe. Légende :1. Vessie, 2. Pubis, 3. Pénis, 4. Corps caverneux, 5. Gland, 6. Prépuce, 7. urètre, 8. Colon sigmoïde, 9. Rectum, 10. Vésicule séminale, 11. Canal éjaculateur, 12. Prostate, 13. Glande de Cowper, 14. Anus, 15. Canal déférent, 16. Épididyme, 17. Testicule, 18. Scrotum

Le pénis en érection permet le rapport sexuel (faire l'amour), et parfois la reproduction. Ses fonctions essentielles sont l'élimination de l'urine et le plaisir sexuel.

Le pénis est aussi nommé verge, ainsi que par beaucoup de mots du langage familier.

Sociologie du pénis

Le pénis est, dans la société humaine moderne, l'objet de tabou. On n'en parle pas comme d'un sujet ordinaire. Il fait rire les enfants lorsqu'on en parle à l'école (réflexe maladroit de pudeur). Comme toutes les choses taboues, le pénis est appelé par un très grand nombre de noms différents, pour ne pas prononcer le mot pénis. Certains sont grossiers et certains enfantins, comme zizi.

Dans certaines cultures, judaïque et musulmane particulièrement, la circoncision, qui consiste à couper le prépuce du pénis, est un événement important pour la famille. Il marque l'entrée dans une certaine communauté : c'est un rite de passage, d'acceptation, dans une communauté religieuse dans ce cas.

Il peut même devenir, à l'occasion, un thème littéraire apprécié, classique même chez certains auteurs, depuis la Renaissance. Ainsi, chez Rabelais, dans l'inoubliable épisode où Gargantua « prit les grosses cloches de l'église Notre-Dame de Paris » :

« Tirant sa mentule en l'air, il les compissa sy aigrement qu'il en noya deux cens soixante mille quatre cens dix & huyt, sans les femmes & les petitz enfans. » — (Rabelais, Gargantua, chapitre XVI).

Voir aussi

Portail du corps humain —  Accédez aux articles de Vikidia concernant le corps humain.