Logo Vikidia es.png
Contributeur
la cabane • le Livre d'or • la boîte à idées
Vous voulez essayer de contribuer à Vikidia ? Ajoutez une image du jour pour la page d'accueil ou pour le Portail:Animaux Super méga cool !

Les Misérables

« Les Misérables » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Les Misérables est le titre d'un roman écrit par Victor Hugo et paru en 1862.

Ce livre, composé de cinq tomes, est un classique de la littérature française. Il décrit la vie de personnes misérables (pauvres) en France et notamment à Paris au XIXe siècle.

Ce livre a été adapté de nombreuses fois au cinéma.

Les personnages[modifier | modifier le wikitexte]

Jean Valjean: a été condamné au bagne en 1795, pour le vol d'un pain, jugement qui symbolise l'oppression qu'impose une société injuste à une population écrasée.

Javert : Le policier Javert incarne l'intransigeance de la société bourgeoise. Pas de rémission pour un ancien forçat, pas de grâce pour Valjean. Ce personnage représente la police « aveugle » de l’époque.

Cosette : la fille de Fantine, sera laissée en nourrice chez les Thénardier qui la maltraiteront.

Fantine : ouvrière a été séduite par l'étudiant Tholomyés. Elle est obligée de confier son enfant, Cosette, aux Thénardier.

Mgr Bienvenue : Mgr Bienvenue, évêque de Digne, chrétien véritable, sera l'un des premiers à aider Jean Val Jean.

Marius: c’est un homme, fils du soldat M.Pontmercy et petit fils de M.Gillenormand, est fou amoureux de Cosette.

Eponine et Azelma : ce sont les filles des Thenardier, Eponine est amoureuse de Marius.

Gavroche : enfant de Paris il a été abandonné par Thénardier. Au cours de l’histoire, il va sauver ses deux frères  sans le savoir, qui eux aussi ont été abandonnés.

Thénardier : couple qui tient une auberge et qui a deux filles et trois garçons, il ont aussi adopté Cosette la fille de Fantine, Ce sont des personnes  a caractère négatif, dans l’histoire ils maltraitent Cosette et ont abandonné Gavroche et ses deux frères.

Résumé[modifier | modifier le wikitexte]

Le destin de Jean Valjean, forçat échappé du bagne, est bouleversé par sa rencontre avec Fantine. Mourante et sans le sou, celle-ci lui demanda de prendre soin de sa fille Cosette, confiée à un couple d'aubergistes malhonnêtes et sans scrupules. Jean Valjean tient sa promesse et adopte la fillette. Dès lors, Cosette devient sa raison de vivre.

On retrouve tout au long de l'histoire des personnages comme Fantine, Cosette, l'inspecteur Javert, Gavroche ou encore les Thénardier, qui croiseront la route de Jean Valjean au cours des dernières années de sa vie.

Jean Valjean, ancien forçat, atterrit chez  l’évêque de Digne, où il s’est changé en un homme meilleur. A cause du vol d’une pièce à un enfant, il était en cavale. Il changea finalement d’identité et s’appela M.Madeleine dans une ville ou il fut élu maire. Là  il fit la connaissance de Fantine, une femme qui après s’être faite quitter, dut abandonner sa fille Cosette Cosette est donc abandonnée chez les Thénardier, aubergistes à Montfermeil. Les Thénardier ont fait de Cosette une servante maltraitée.

Arrêté par Javert (un policier qui le traquera tout le long du livre), Jean Valjean est réintégré au bagne. Mais il se fit passer pour mort en sauvant un noyé. Jean Valjean réussit à sauver Cosette de la maison des Thénardier. Une fois Cosette et lui réunis, ils se réfugièrent dans un couvent grâce à l’aide de M.Fauchelevant (un homme sauvé par Jean Valjean quelques chapitres plus tôt).

Enfin, Marius fait son entrée. Fils du colonel de Pontmercy («  sauvé » par Thénardier sur le champ de bataille de Waterloo et qui s’est fait séparer de Marius à cause de M.Gillenaormand, le grand-père de ce dernier), Marius découvre la vérité sur son père juste après la mort de celui-ci et décide de couper les ponts avec son grand père. Il fait partie d’un groupe de jeunes républicains étudiants. Durant cette période, il fait la connaissance de Cosette qui a  grandi et est sortie du couvent, dont il tombe éperdument amoureux.

Marius a les Thénardier en  guise de voisin, et découvre leurs magouilles. Lors d’un guet-apens, Jean Valjean se retrouve en très mauvaise posture car Thenardier est Jaloux du bonheur de Cosette et du sien. Mais Marius est incapable d’intervenir car il est redevable envers Thenardier à cause du « sauvetage » de son père. Javert arrive et fait fuir les Thénardier et ses complices. Et Jean Valjean n’est plus là. Au moment des funérailles du général Foy,un républicain, éclate une émeute parisienne, tous les amis de Marius se battent pour la liberté, Marius, en héros essaya de sauver Gavroche et de protéger d’autres membres de la compagnie. Marius demanda à Gavroche, en échange de sa bonne action, de porter une lettre d’adieux à Cosette, mais c’est Jean Valjean qui la reçoit. Ce dernier, fou de jalousie, part rejoindre la barricade avec un fusil ...

En fin de bataille, Marius se fit sauver également, par Eponine, cette dernière lui avoua son amour et succomba à ses blessures. Javert, prisonnier devait se faire exécuter, et Jean Valjean demanda à le faire. Il emmena Javert dans une rue éloignée et le libéra.  Allant chercher des munitions sur les cadavres Gavroche se fit tirer dessus à de nombreuses reprises, mais il narguait les balles en chantonnant. Au final il se fit immobiliser par une 1ère balle puis une deuxième l’acheva. Puis tous, un a un moururent, sauf Marius et Combeferre. Un ultime assaut réussit et Jean Valjean vient sauver Marius (craignant la tristesse de Cosette s’il venait à mourir) qui se trouvait gisant sur le sol. Il l’emporta dans les égouts. Là il subit toutes sortes de choses infâmes, et frôla la noyade dans les eaux vaseuses des égouts. Après avoir réussi à traverser, il emporta Marius chez son grand-père. Et pendant ce temps là, Javert qui était redevable d’un forçat, ne put se faire à cette idée, et se suicida.

Marius se rétablit et apprit avec une joie immense que son mariage avec Cosette était accepté. Les préparatifs se firent et Jean Valjean offrit six cent mille francs pour ce dernier (argent gagné du temps où il était M. Madeleine). Il fit mine de se blesser à la main pour éviter le mariage car cela lui faisait trop de peine. Quelques jours plus tard, il dit la vérité sur son passé à Marius. Ce dernier parla à Thenardier et apprit que c’était Jean Valjean qui l’avait sauvé.  Il se hâta de le retrouver et de dire la vérité à sa femme (Cosette). Mais ils arrive au dernier moment de la vie de Jean Valjean, ce dernier mourut en se faisant baiser les mains par Marius et Cosette.

Autour de l’œuvre[modifier | modifier le wikitexte]

Les misérables, œuvre qui sera publiée pendant l’exil de Victor Hugo en 1862, est mal reçue par les intellectuels à l’époque mais devient pourtant un immense succès populaire. Aujourd’hui cet ouvrage tient une grande place dans la culture française car il représente quelques grandes valeurs républicaines (la lutte contre la misère et l’exclusion).

Depuis leur parution, Les Misérables sont l'œuvre la plus célèbre et la plus lue de Victor Hugo. Jean Valjean, Cosette, Gavroche, font maintenant partie des personnages connus par chacun.

L’auteur de cette œuvre dénonce la misère, l’exclusion, la pauvreté et  la maltraitance des enfants.

important au jour d’aujourd’hui car il représente des grandes valeurs de notre société et il a réussi à faire évoluer le monde grâce à son auteur engagé qui est Victor Hugo.

Les adaptations cinématographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Il existe de nombreuses adaptations cinématographiques des Misérables. Elles ont étés faites principalement entre 1910 et 2010.Ces adaptations ont été crées partout dans la monde. L'adaptation que l'on considère comme la plus réussie et fidèle au livre est celle de 1934, c'est un film français de Raymond Bernard.

Ces adaptions ont eu pour certaines un succès immédiat et important dans le monde, surtout entre 1944 et 1972, et entre 1998 et 2012. D'autres ont été un flop commercial et les réalisateurs ont été déçus du manque de succès de leurs adaptions.

Ces films nombreux indiquent que les Misérables sont un roman et une histoire exceptionnels, qui a un impact fort, en France et ailleurs. Le texte et les films nous apprennent de nombreuses choses sur le 19ème siècle (idées des Hommes). Cela nous montre aussi que c'est un livre très connu dans le monde entier et c'est pour cela que de nombreux films et adaptations ont été faits partout dans le monde. Il nous prouve que les fondements de la pensée des Homme sont parfois mauvais. Victor Hugo nous enseigne que ce n'est pas parce qu'on à commis une faute que l'on est mauvais. Il nous dit aussi que la vie est parfois injuste.

L 'adaptation de 1934, qui est un film français de Raymond Bernard, est très fidèle au livre. Les personnages sont touchants comme le veut leur rôle dans ce film. Les acteurs jouent à la perfection les sentiments des personnages. Ils nous font entrer dans ce film et nous mettent dans le contexte de cette époque, qui est un contexte tragique.


Portail de la littérature - Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées
Portail du cinéma - Tous les articles sur le 7e art et sur les cinéastes