Gavroche

« Gavroche » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Gavroche

Gavroche est un enfant parisien, personnage du roman de Victor Hugo, Les Misérables. Un enfant vivant dans la misère, la peur, les rats et les souris ainsi que les égouts, abandonné dans la rue par ses parents, mais pourtant resté joyeux.

Dehors, il se débrouille seul, gagnant quelques sous en nettoyant les caniveaux, n'hésitant pas à voler les bourgeois. Les lieux remplis de foule lui sont profitables.

Biographie fictive[modifier | modifier le wikicode]

Origine[modifier | modifier le wikicode]

Il est le fils des Thénardier. Ceux-ci vivent d'escroqueries, se servant de Cosette comme d'une source de revenus. Ils étaient aubergistes à Montfermeil, mais, n'ayant plus d'argent, ils doivent abandonner leur commerce et ils emménagent dans « la masure Gorbeau », une petite maison misérable qu'habitait Jean Valjean, un ancien forçat évadé du bagne qui vint prendre Cosette aux Thénardier peu après la naissance de Gavroche, ayant très bien connu la mère de la petite.

Le couple Thénardier a eu cinq enfants : deux filles, Eponine et Azelma, puis Gavroche, né en 1820, et après lui, deux garçons. Dans sa misère, la Thénardier s'est débarrassée des deux derniers peu après Gavroche.

Dans la rue[modifier | modifier le wikicode]

Gavroche, dans la rue, vit au quotidien l'atmosphère de révolte de cette époque. Il a trouvé refuge dans un éléphant de bois et de plâtre, édifié sur la place de la Bastille par Napoléon Ier.

Un jour qu'il se promène dans la rue, il rencontre deux jeunes garçons, ses frères, seulement ni lui ni les deux autres ne sont au courant de ce lien de parenté et Gavroche les accueille dans son éléphant. Cette même nuit, il est réquisitionné pour une évasion de prison, sans savoir que le prisonnier qui cherche à s'évader est son père. C'est en montant le sauver qu'il le reconnaît, mais Thénardier ne fait même pas attention à lui.

Pendant ce temps, à Paris, la révolte gronde. Les français ont un nouveau roi, Louis-Philippe Ier, et veulent se débarrasser définitivement de la monarchie.

Mort[modifier | modifier le wikicode]

Le 5 juin 1832, lors de l'enterrement d'un général très populaire, défenseur des pauvres, l'insurrection éclate. « Aux armes ! », crie le peuple. Gavroche répond à cet appel. Il se précipite, dérobe un pistolet qui se révèle inutilisable, et court en direction de la cohue en chantant d'une voix forte et claire : « tutu, chapeau pointu ».

Il rejoint la barricade de la rue Chanvrière, et participe activement, distribuant conseils et ordres. Il fabrique des cartouches, sert de messager, est prêt à tout, même à risquer sa vie. Il sautille, aide, toujours rieur, portant toute la grandeur de la République en son être. Lorsque les munitions viennent à manquer, il se précipite vers l'ennemi, bondissant à travers les balles. On lui crie de revenir, à cela il répond : « Eh bien, il pleut, après ? ». Il défie la garde nationale et dépouille les cadavres de leurs munitions. Chaque fois qu'un coup le manque, il chante :

« Je ne suis pas notaire,

C'est la faute à Voltaire.

Je suis petit oiseau,

C'est la faute à Rousseau »

Il évite d'autres balles, et chaque fois il riposte d'un nouveau couplet.

Enfin une l'atteint. Il tombe à genoux sur le pavé, et, un filet de sang rayant son visage, il continue :

« Je suis tombé par terre,

C'est la faute à Voltaire.

Le nez dans le ruisseau,

C'est la faute à... »

Il n'achève pas. Le brave gamin de Paris est mort.

Gavroche, un symbole[modifier | modifier le wikicode]

Dans le livre Les Misérables, Gavroche symbolise la liberté, et représente le courage. On pourrait ainsi le croire inspiré du gamin parisien du tableau La liberté guidant le peuple d'Eugène Delacroix, aux côtés de la Marianne. Ce jeune homme, qui semble avoir le même âge que Gavroche et participe lui aussi à une révolution, celle de 1830, tandis que Gavroche participe à celle de 1832. Depuis, on appelle « Gavroche » des enfants débrouillards, comme le personnage des Misérables.

Voir[modifier | modifier le wikicode]

Portail de Paris — Tous les articles concernant Paris et sa banlieue.
Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…