Joseph-Louis Lagrange

« Joseph-Louis Lagrange » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Joseph-Louis Lagrange

Joseph-Louis Lagrange (en italien:Giuseppe Lodovico) né à Turin le 27 janvier 1736 et mort à Paris le 10 avril 1813 est un mathématicien et astronome d'origine italienne mais naturalisé français.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Il naît dans une famille aux origines françaises par son père, il prend goût aux mathématiques à ses 17 ans après la lecture des mémoires d'Edmund Halley, le sujet l’intéresse au plus au point et il se passionne pour les mathématiques qu'il étudie seul. A 19 ans, il écrit une lettre à Leonhard Euler, l'un des plus éminents mathématiciens de son temps, cette lettre marque le début d'une longue correspondances entre les deux hommes. En 1758, il fonde l'Académie des Sciences de Turin, et en 1764 ses travaux sur les librations (petite variation de l'orbite) de la Lune sont récompensé par le Grand Prix de l'Académie des Sciences de Paris.

En 1766, il s'installe pour 21 ans à Berlin et succède à Euler à la tête de la classe Mathématique de l'Académie de Berlin. Il se marie peu de temps après, mais n'aura aucune descendance. Pendant les 20 ans qu'il passe à Berlin, il publie près de 80 ouvrages, aussi fréquemment que sa santé fragile lui permet, il s'intéresse à des domaines variés comme : l'algèbre, la mécanique céleste, la mécanique des fluides, les probabilités.

Il est victime de dépression après le décès de sa femme en 1783, puis celui de son protecteur le roi Frédéric II de Prusse fragilise sa position à Berlin. Il finit par quitter la ville en 1787 et s'installe à Paris où il a obtenu un poste à l'Académie des Sciences qui n'inclut pas l'enseignement. Il publie en 1788 Mécanique analytique, c'est son ouvrage le plus renommé au travers duquel il développe les notions d'intégrabilité et de degré de liberté.

Tombe de Joseph-Louis Lagrange au Panthéon

Il n'est pas inquiété par la Révolution française, et est soutenu par Lavoisier, plusieurs arrêtés du Comité de salut public lui permettent de continuer ses travaux. Il participe en 1791 à la Commissions des Poids et mesures, ce qui en fait un des fondateurs du système métrique actuel. L'année suivante, il se remarie avec la fille d'un collègue astronome. En 1793, l'Académie des Sciences est supprimée et peu de temps après son ami Lavoisier est exécuté, événement qui affectera grandement Lagrange. En 1797, il devient le premier professeur d'analyse à l'École polytechnique créé trois ans plus tôt. Très estimé par Napoléon Ier ce dernier lui remet la légion d'honneur. Lagrange meurt à Paris quelques années plus tard, laissant bon nombre de travaux et ayant permit des avancées dans tous les domaines des mathématiques de son époque. Il est alors enterré au Panthéon.

Portail de l'astronomie —  Accédez aux articles de Vikidia concernant l'astronomie.
Portail de la physique —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la physique.
Portail des mathématiques —  Les nombres, la géométrie et les grands mathématiciens.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !
Portail de l'Italie —  Tous les articles sur l'Italie.