Isambard Kingdom Brunel

« Isambard Kingdom Brunel » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Isambard Kingdom Brunel en 1857

Isambard Kingdom Brunel est un ingénieur britannique, né à Portsmouth le 9 avril 1806, mort le 15 septembre 1859. Ses réalisations dans le domaine des ponts, des tunnels, des chemins de fer et de la construction navale ont révolutionné les transports publics en Grande-Bretagne.

Isambard Kingdom Brunel est le fils d'un célèbre ingénieur français installé en Angleterre, Sir Marc Isambart Brunel : son père, qui travaillait aux docks de Portsmouth, mit au point des machines pour la fabrication des poulies de bois utilisées en quantité par la marine à voiles, avant de se consacrer à des travaux de plus grande ampleur.

Le jeune Isambard étudia en France : à Paris, et à Caen.

Le tunnel sous la Tamise (Thames Tunnel)[modifier | modifier le wikicode]

Isambard Brunel travailla d'abord au percement du Thames Tunnel, sous la Tamise, à Londres, un grand chantier de tunnel sous-fluvial entrepris par son père et présentant les plus grands risques à tout instant, en dépit de l'ingéniosité du tunnelier inventé par Marc Brunel.

Le tunnel était constamment en passe de s'effondrer en raison de l'instabilité du lit du fleuve, et l'ensemble du chantier baignait dans une atmosphère nauséabonde, due à la très forte contamination des infiltrations des eaux du fleuve, qui servait à cette époque d'égout pour toute la cité. Deux accidents graves, provoquant l'inondation du tunnel, arrêtèrent le chantier durant de longues périodes, causant la mort de plusieurs ouvriers et blessant gravement le jeune Brunel.

Conçu à l'origine pour le seul usage des piétons, le tunnel fut transformé en 1869 pour la circulation du chemin de fer de l'East London Railway, incorporé depuis 1933 au métro de Londres, entre les stations Rotherhithe et Wapping.

Des ponts géants[modifier | modifier le wikicode]

Isambard Brunel a construit des ponts durant toute sa carrière, principalement des ponts de chemin de fer lancés parfois au-dessus de vallées profondes, ou même de bras de mer.

Le Royal Albert Bridge, traverse la Hamoaze, estuaire du fleuve Tamar, près de Plymouth. C'est un pont complexe à arcs métalliques suspendus formant deux travées de 139 m, à 30 m au-dessus du niveau de l'eau, construit en 1859 pour les besoins du Great Western Railway, reliant Londres à la région de Cornouailles.

Le Clifton Suspension Bridge est un immense pont suspendu à chaînes lancé au-dessus de l'estuaire de l'Avon, à l'entrée du port de Bristol. De son temps, avec ses 213 m de longueur, et surplombant de 200 pieds (61 m) la rivière Avon, ce pont routier détenait le record de la plus longue portée au monde. Les travaux commencèrent en 1862 et s'achevèrent en 1864, cinq ans après la mort de Brunel.

Le Great Western Railway[modifier | modifier le wikicode]

La gare de Paddington, à Londres, ouverte en 1854, est l’œuvre de Brunel.

En 1833, Isambard Brunel fut nommé ingénieur en chef du Great Western Railway, menant de Londres à Bristol et étendu plus tard jusqu'à Exeter.

Brunel choisit pour ce nouveau réseau de chemins de fer un très grand écartement de 84 pouces (2,14 m) entre les rails (alors que l'écartement normal est de 1,44 m) : selon lui, cette voie large devait offrir de meilleures performances de tenue de voie et de vitesse.

Il mit à exécution pour le Great Western des ouvrages impressionnants : des viaducs, des gares spécialement conçues et de vastes tunnels, dont le Box Tunnel, entre Bath et Chippenham, qui a été en son temps le plus long tunnel de chemin de fer au monde.

En dépit des protestations de la Great Western, la décision fut prise, en mai 1892, longtemps après la mort de Brunel, de revenir à la voie normale de George Stephenson utilisée pour tous les chemins de fer du pays et d'abandonner la voie large. Cependant, à cette date, il y avait bien longtemps que la compagnie avait installé sur ses lignes le double écartement (à la fois large et standard) qui permettait la circulation de tous les trains existants.

La gare de Paddington, à Londres, a été ouverte en 1854. La grande halle métallique conçue par Brunel est encore en service de nos jours.

Le chemin de fer atmosphérique[modifier | modifier le wikicode]

Une autre réalisation de Brunel est son chemin de fer atmosphérique (atmospheric railway), extension du Great Western Railway vers le sud, d'Exeter à Plymouth. Au lieu d'utiliser des locomotives, les trains étaient entraînés par un système de pompes à vide qui aspiraient l'air dans une conduite reliée à des pistons fixés sous les trains.

Les trains étaient aspirés à une vitesse d'environ 20 miles par heure (30 km/h).

Un joint-soupape continu en cuir assurait l'étanchéité des tubes à vide à leur partie supérieure. Le cuir était maintenu souple par l'utilisation de suif (graisse animale) qui se révéla être tout à fait au goût des rats. Le joint fut rapidement dévoré et l'exploitation du système dut cesser au bout d'un an, au profit de la traction à vapeur.

Un autre chemin de fer atmosphérique a fonctionné en France, dans la courte section du Pecq à Saint-Germain-en-Laye, de 1847 à 1860.

Grands navires transatlantiques[modifier | modifier le wikicode]

Brunel construisit trois grands transatlantiques à vapeur :

  • Le Great Western fut lancé en 1837 : il était alors le plus grand navire à vapeur du monde, d'une longueur de 72 m. Sa coque était en bois, et il était muni à la fois de voiles et de roues à aubes. Son premier voyage aller-retour de Bristol à New York fut accompli en 29 jours, soit la moitié des deux mois nécessaires pour un voilier moyen, et une semaine de moins que les meilleurs d'entre eux.
  • Le Great Britain, lancé en 1843, est beaucoup plus grand : 98 m de long. C'est le premier grand navire moderne, avec une coque en métal au lieu du bois. Il était mû par une machine à vapeur et une hélice au lieu de voiles et de roues à aubes.
  • Le Great Eastern fut lancé en 1859, peu de temps avant la mort de Brunel. L'immense navire, long de près de 700 pieds (213 m), fut aménagé luxueusement pour transporter plus de 4000 passagers et 6000 tonnes de fret. Cependant, il ne parvint jamais à amortir ses coûts d'exploitation, les grands voiliers de commerce (clippers) demeurant plus rentables. Après plusieurs traversées transatlantiques, le navire devint un poseur de câble transocéanique pour le télégraphe.
Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…
Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer, et le monde maritime.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Isambard Kingdom Brunel de Wikipédia.
Article mis en lumière la semaine du 22 juillet 2013.