Ibis sacré

« Ibis sacré » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Ibis sacré
Un ibis sacré dans un lac en Ethiopie
Un ibis sacré dans un lac en Ethiopie
Nom(s) commun(s) Ibis sacré
Nom scientifique Threskiornis aethiopicus
Classification Famille des Threskiornithidés
Répartition Afrique sub-saharienne, Iraq
Milieu de vie Zones humides, marais peu profonds
Taille 89 cm, pour une envergure de 112 à 124 cm
Poids 1,25 à 1,50 kg
Longévité 21 ans
Reproduction 2 à 4 œufs
Régime alimentaire Mollusques, grenouilles, lézards, poissons
Statut UICN LC IUCN 3 1.svg Préoccupation mineure
voir modèle • modifier
Un ibis sacré.
Un ibis sacré représentant le dieu Thot.

L'ibis sacré (nom scientifique: Threskiornis aethiopicus) est un oiseau de la famille des Threskiornithidés (qui regroupe les ibis ainsi que les spatules).

Description[modifier | modifier le wikicode]

C'est un oiseau à l'aspect robuste de taille moyenne. Son plumage est blanc, alors que sa tête et son cou sont noirs (le noir étant la couleur de sa peau). Les plumes de la queue sont également de couleur noire. Le bec de l'ibis sacré est épais et recourbé. Celui de la femelle est plus petit que celui du mâle.

Les petits ont la tête et le cou emplumés, et perdent ces plumes à partir de 2 ans.

Alimentation[modifier | modifier le wikicode]

L'ibis sacré se nourrit de mollusques, de grenouilles, de lézards, de poissons, et peut aussi voler les poussins d'autres oiseaux pour les manger, comme ceux du pélican blanc. L'ibis sacré est un prédateur agressif et redoutable.

Répartition et habitat[modifier | modifier le wikicode]

Autrefois, jusqu'au XIXème siècle, on trouvait des ibis sacrés en Egypte, où ils étaient vénérés, comme étant l'incarnation du dieu Thot. Aujourd'hui, l'ibis sacré vit en Afrique sub-saharienne, à l'ouest de Madagascar et en Iraq. Il occupe des zones humides ainsi que des marais peu profonds.

L'ibis sacré a été introduit en France par erreur, car certains oiseaux se sont échappés de captivité et se sont installés sur la façade Atlantique, mais aussi près des côtes méditerranéennes. Il y a plus de 400 couples nicheurs dans l'ouest de la France. Mais l'introduction de cette espèce devient un réel problème, car l'ibis sacré est un dangereux prédateur pour la faune locale, et pourrait bientôt devenir une espèce invasive.

Comportement[modifier | modifier le wikicode]

La nuit, les ibis sacrés dorment en groupes d'une centaine d'individus, le plus souvent sur des arbres.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

Pendant la période de reproduction, les ibis sacrés nichent en colonies, soit avec d'autres individus, soit avec d'autres espèces d'oiseaux, comme les cigognes, les cormorans, les aigrettes et les hérons. Les sites de nidification sont réutilisés chaque année. L'ibis sacré construit son nid avec des feuilles et des branches. La femelle pond 2 à 4 œufs. Il sont couvés par les deux parents pendant 28 jours. Après une quinzaine de jours, les petits quittent le nid, puis s'envolent après quarante jours.

Scilab128.png Portail des oiseaux —  Tous les articles sur les oiseaux.