Goth (langue)

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Gotique)
Aller à : navigation, rechercher
Gotique
Nom d'origine 𐌲𐌿𐍄𐌹𐍃𐌺 (Gutisk)
Pays Europe de l'Est
Italie
Gaule aquitaine et narbonaise
Hispanie
Crimée
Classification linguistique
Classification par famille langues indo-européennes
langues germaniques
langues germaniques orientales
gotique
Statut officiel
Exemple
Échantillon Texte du Notre Père :

𐌰𐍄𐍄𐌰 𐌿𐌽𐍃𐌰𐍂, 𐌸𐌿 𐌹𐌽 𐌷𐌹𐌼𐌹𐌽𐌰𐌼,

𐍅𐌴𐌹𐌷𐌽𐌰𐌹 𐌽𐌰𐌼𐍉 𐌸𐌴𐌹𐌽,
𐌵𐌹𐌼𐌰𐌹 𐌸𐌹𐌿𐌳𐌹𐌽𐌰𐍃𐍃𐌿𐍃 𐌸𐌴𐌹𐌽𐍃,
𐍅𐌰𐌹𐍂𐌸𐌰𐌹 𐍅𐌹𐌻𐌾𐌰 𐌸𐌴𐌹𐌽𐍃,
𐍃𐍅𐌴 𐌹𐌽 𐌷𐌹𐌼𐌹𐌽𐌰 𐌾𐌰𐌷 𐌰𐌽𐌰 𐌰𐌹𐍂𐌸𐌰𐌹.
𐌷𐌻𐌰𐌹𐍆 𐌿𐌽𐍃𐌰𐍂𐌰𐌽𐌰 𐌸𐌰𐌽𐌰 𐍃𐌹𐌽𐍄𐌴𐌹𐌽𐌰𐌽 𐌲𐌹𐍆 𐌿𐌽𐍃 𐌷𐌹𐌼𐌼𐌰 𐌳𐌰𐌲𐌰,
𐌾𐌰𐌷 𐌰𐍆𐌻𐌴𐍄 𐌿𐌽𐍃 𐌸𐌰𐍄𐌴𐌹 𐍃𐌺𐌿𐌻𐌰𐌽𐍃 𐍃𐌹𐌾𐌰𐌹𐌼𐌰,
𐍃𐍅𐌰𐍃𐍅𐌴 𐌾𐌰𐌷 𐍅𐌴𐌹𐍃 𐌰𐍆𐌻𐌴𐍄𐌰𐌼 𐌸𐌰𐌹𐌼 𐍃𐌺𐌿𐌻𐌰𐌼 𐌿𐌽𐍃𐌰𐍂𐌰𐌹𐌼,
𐌾𐌰𐌷 𐌽𐌹 𐌱𐍂𐌹𐌲𐌲𐌰𐌹𐍃 𐌿𐌽𐍃 𐌹𐌽 𐍆𐍂𐌰𐌹𐍃𐍄𐌿𐌱𐌽𐌾𐌰𐌹,
𐌰𐌺 𐌻𐌰𐌿𐍃𐌴𐌹 𐌿𐌽𐍃 𐌰𐍆 𐌸𐌰𐌼𐌼𐌰 𐌿𐌱𐌹𐌻𐌹𐌽;
[𐌿𐌽𐍄𐌴 𐌸𐌴𐌹𐌽𐌰 𐌹𐍃𐍄 𐌸𐌹𐌿𐌳𐌰𐌽𐌲𐌰𐍂𐌳𐌹
𐌾𐌰𐌷 𐌼𐌰𐌷𐍄𐍃 𐌾𐌰𐌷 𐍅𐌿𐌻𐌸𐌿𐍃 𐌹𐌽 𐌰𐌹𐍅𐌹𐌽𐍃.]
𐌰𐌼𐌴𐌽.

(Atta unsar þu in himinam,
weihnai namo þein.
Qimai þiudinassus þeins.
Wairþai wilja þeins,
swe in himina jah ana airþai.
Hlaif unsarana þana sinteinan
gif uns himma daga.
Jah aflet uns þatei skulans sijaima,
swaswe jah weis afletam
þaim skulam unsaraim.
Jah ni briggais uns
in fraistubnjai,
ak lausei uns af þamma ubilin
[Unte þeina ist þiudangardi
jah mahts jah wulþuns in aiwins.]
Amen.
voir modèle • modifier

Le goth ou gotique ou langue gothe ou langue gotique est une langue éteinte, de la branche des langues germaniques orientales, qui étaient parlée par le peuple des Goths (et peut-être aussi pas les Vandales et les Burgondes, mais cela reste à prouver). Le goth fait donc parti de la famille des langues indo-européennes.

Le gotique est l'une des plus anciennes langues germaniques. Cette langue donna naissance au Gotique de Crimée, un dialecte ou langue différente qui disparue au XVIIIe siècle.

Il est très utile pour la linguistique comparée.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le goth est la langue germanique la plus anciennement écrite. Pour cette raison elle a un intérêt fondamental pour comprendre et avoir une idée de l'état des langues germaniques entre 300 et 400 après Jésus Christ c'est-à-dire bien avant le début des Grandes Invasions.

Les noms goth et gotique ne sont eux-mêmes pas attestés dans les textes goth (qui sont des traductions du Nouveau Testament).

Les Grecs anciens notent le nom Γόθοι Góthi. Ainsi 𐌲𐌿𐍄𐌰 𐍂𐌰𐌶𐌳𐌰 gotha razda pourrait signifier “langue gothe”.

Auteur en gotique[modifier | modifier le wikicode]

L'évêque Ulfilaz est probablement le plus important des écrivains gotiques. En effet, il est l'auteur d'une traduction de la Bible en goth et est également l'inventeur de l'alphabet gotique.

Ulfilaz est son nom goth est (du moins l'orthographe la plus logique), mais il est nommé Οὐλφίλας (Oúlfílas) en grec ancien et Wulfila en allemand.

On ignore s'il est d'origine goth ou simplement s'il parlait le gotique pour avoir vécu longtemps parmi eux (en tant qu'esclave ou otage). Sa situation ressemble en cela à celle de Saint Patrick pour la traduction en irlandais des Saintes Écritures.

Recréation[modifier | modifier le wikicode]

Des passionnés ont reconstruit les mots manquants par déduction ou bien en comparant avec les mots des autres langues germaniques anciennes.

Classification[modifier | modifier le wikicode]

Le goth fait parti de la branche orientale des langues germaniques.

Clovis, qui vécu à l'époque où le goth était parlé, parlait le francique qui en ai assez proche mais qui est tout de même différent (le francique fait plutôt parti de la branche occidentale des langues germaniques comme l'allemand, le néerlandais ou bien l'anglais actuels).

Alphabet[modifier | modifier le wikicode]

L'alphabet gotique ressemble beaucoup à l'alphabet oncial grec du IVe siècle av. J-C. Lorsque les onciales grecques sont devenues insuffisantes pour traduire certains sons, il y a eu des emprunts de lettres latines et de runes germaniques. L'utilisation de l'alphabet latin, auquel ont été rajoutés deux lettres et l'accent aigu, au lieu de l'alphabet gotique, est majoritairement utilisé par les universitaires.

Glyphe Unicode Translittération Nom Valeur numérique Étymon grec Étymon latin Étymon runique
Gothic a.svg 𐌰 a 𐌰𐌷𐍃𐌰 (ahsa) 1 Grec oncial a.png
Gothic b.svg 𐌱 b 𐌱𐌰𐌹𐍂𐌺𐌰𐌽 (baírkan) 2 Grec oncial b.png
Gothic g.svg 𐌲 g 𐌲𐌹𐌱𐌰 (giba) 3 Grec oncial g.png
Gothic d.svg 𐌳 d 𐌳𐌰𐌲𐍃 (dags) 4 Grec oncial d.png
Gothic e.svg 𐌴 ē 𐌰𐌹𐍈𐍃 (aíƕs) 5 Grec oncial e.png
Gothic q.svg 𐌵 q 𐌵𐌰𐌹𐍂𐌸𐍂𐌰 (qaírþra) 6 Grec oncial koppa.png
Gothic z.svg 𐌶 z 𐌹𐌿𐌾𐌰 (iuja) 7 Grec oncial z.png
Gothic h.svg 𐌷 h 𐌷𐌰𐌲𐌻 (hagl) 8 Grec oncial h.png
Gothic th.svg 𐌸 þ 𐌸𐌹𐌿𐌸 (þiuþ) 9 Grec oncial ps.png
Gothic i.svg 𐌹 i 𐌴𐌹𐍃 (eis) 10 Grec oncial i.png
Gothic k.svg 𐌺 k 𐌺𐌿𐍃𐌼𐌰 (kusma) 20 Grec oncial k.png
Gothic l.svg 𐌻 l 𐌻𐌰𐌲𐌿𐍃 (lagus) 30 Grec oncial l.png
Gothic m.svg 𐌼 m 𐌼𐌰𐌽𐌽𐌰 (manna) 40 Grec oncial m.png
Gothic n.svg 𐌽 n 𐌽𐌰𐌿𐌸𐍃 (naúþs) 50 Grec oncial n.png
Gothic j.svg 𐌾 j 𐌾𐌴𐍂 (jer) 60 Grec oncial ks.png G
Gothic u.svg 𐌿 u 𐌿𐍂𐌿𐍃 (urus) 70 Grec oncial o.png
Gothic p.svg 𐍀 p 𐍀𐌰𐌹𐍂𐌸𐍂𐌰 (paírþra) 80 Grec oncial p.png
Gothic 90.svg 𐍁 / / 90 Grec oncial koppa.png
Gothic r.svg 𐍂 r 𐍂𐌰𐌹𐌳𐌰 (raída) 100 Grec oncial r.png R
Gothic s.svg 𐍃 s 𐍃𐌰𐌿𐌹𐌻 (saúil) 200 Grec oncial s.png S
Gothic t.svg 𐍄 t 𐍄𐌴𐌹𐍅𐍃 (teiws) 300 Grec oncial t.png
Gothic w.svg 𐍅 w 𐍅𐌹𐌽𐌾𐌰 (winja) 400 Grec oncial u.png
Gothic f.svg 𐍆 f 𐍆𐌰𐌹𐌷𐌿 (faíhu) 500 Greek Digamma oblique.svg F
Gothic x.svg 𐍇 x 𐌹𐌲𐌲𐍅𐍃 (iggws) 600 Grec oncial x.png
Gothic hw.svg 𐍈 ƕ 𐍈𐌰𐌹𐍂 (ƕaír) 700 Grec oncial th.png
Gothic o.svg 𐍉 ō 𐍉𐌸𐌰𐌻 (ōþal) 800 Grec oncial o.png
Gothic 900.svg 𐍊 / / 900 Grec oncial sampi.png

Exemples de vocabulaire Goth remarquable[modifier | modifier le wikicode]

  • 𐌰𐌿𐌺𐌰𐌽 aukan “croître” proche de l'anglais eke “croître”, l'allemand auch “et”, tous parents du latin augere “croître” qui se rapproche de "augmenter" en français, le grec αὔξειν “croître”, le lituanien augti “croître”.
  • 𐌷𐌰𐌹𐌷𐍃 haihs “borgne” remonte à une forme proto-germanique *haihaz elle-même *kaikos indo-européen qui donne en latin caecus “aveugle” et cieco en italien. Seul le viking hárr “borgne” qui en est une évolution conserve la trace de ce mot dans les langues germaniques.
  • 𐌻𐌴𐌹𐍈𐌰 leiƕa “prêt” et son infinitif 𐌻𐌴𐌹𐍈𐌰𐌽 leiƕan “prêter” qui se retrouve en allemand moderne dans leihen “prêter”, dans le viking ljá “prêter” et dans le slave moderne лихва lixva “prêt usuraire”, dans le latin linquere “laisser” d'où le français relique, le grec ancien λείπειν “laisser” d'où le français ellipse, le lithuanien likti “rester” et tant d'autres.
  • 𐍂𐌰𐌶𐌳𐌰 razda “langage” se retrouve en vieil anglais dans reard “voix”, dans les langues scandinaves modernes rödd islandais, röst suédois “voix”, et dans rǫdd en viking et rarta en ancien allemand. Tous ces mots permettant peut-être d'établir une racine indo-européenne *re- ou *res- qui est potentiellement la base du res latin “chose” dont le sens était fondamentalement “sujet dont on parle sur le forum” et qui alors se rapprocherait du slave рѣчь rěč' “parole, chose”.
Portail des langues — Tout sur les langues et la linguistique