France en 1920

« France en 1920 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Jusqu'au 17 janvier le président de la République est Raymond Poincaré (droite) (élu en janvier 1913). Georges Clemenceau est président du conseil des ministres jusqu'au 17 janvier, battu comme candidat à la président de la République il démissionne le 18 janvier. Depuis les élections législatives de novembre 1919, la chambre des députés est massivement dominée par les partis de droite (le « Bloc national ») : on l'appelle la « chambre bleu horizon » (de la couleur de l'uniforme des soldats français qui ont fait la Première guerre mondiale car beaucoup de nouveaux députés sont des anciens combattants.

Alexandre Millerand en 1920 est l'homme-fort de la politique française. Portrait peint en 1921
  • 17 janvier : Paul Deschanel est élu Président de la République.
  • 18 janvier : Alexandre Millerand (droite autoritaire) est nommé Président du Conseil.
  • 25 février-2 mars : grève générale des cheminots (les compagnies de chemin de fer sont alors des sociétés privées). 20 000 cheminots sont révoqués.
  • 25 février: lors de leur congrès à Strasbourg, les socialistes de la SFIO (Section française de l'Internationale ouvrière) décident de quitter la Deuxième Internationale socialiste.
  • 19 mars: Le sénat américain rejette le Traité de Versailles signé avec l'Allemagne. De ce fait la garantie d'intervention américaine en cas d'une agression allemande contre la France est rejetée. Clemenceau avait accepté cette intervention en échange de renoncer à dominer les régions rhénanes de l'Allemagne qui sont d'opinions anti-prussiennes.
  • 6 avril :l'armée française occupe la ville de Francfort-sur-le-Main en Allemagne pour protester contre l'intervention de l'armée allemande dans la Ruhr en vue de réprimer les mouvements insurrectionnels.
L'armée gardant une station du métro parisien pendant les manifestations du 1er mai
  • 23 avril : L'ex-ministre Joseph Caillaux (radical mais adversaire de Clemenceau ) est condamné à 3 ans de prison, 10 ans de privation des droits civiques et 5 ans d'interdiction de séjour, pour avoir en 1917 tenté de négocier une paix séparée avec l'Autriche et la Bavière.
  • 1er mai: très nombreuses grèves avec violences pou célébrer la Fête du Travail
  • 16 mai: canonisation de Jeanne d'Arc par l'Église catholique
  • 4 juin : signature du traité de Trianon avec la Hongrie.
  • 4 juin : en Tunisie (protectorat français) fondation du Destour parti nationaliste.
  • 25 juin : vote d'une loi instaurant une taxe sur le chiffre d'affaires des entreprises.
  • En juillet : scission du mouvement syndical français, les révolutionnaires de la CGTU (minoritaires) sont exclus par les syndicalistes réformistes de la CGT
  • 14 juillet: en Syrie (mandat de la SDN confié à la France) l'armée française commandée par le généralGouraud occupe Damas est destitue le roi Faycal.
  • 16 juillet : la Conférence de Spa fixe le pourcentage que les différents pays alliés percevront de la part du paiement des indemnités de guerre par l'Allemagne : la France doit recevoir 69 milliards de marks-or.
  • 21 juillet : départ d'une mission militaire française dirigé e par le général Maxime Weygand pour aider les Polonais en guerre contre la Russie bolchevique.
  • 31 juillet: vote de la loi réprimant la propagande anticonceptionnelle (500 contre 53 députés), une mesure pour lutter contre la dénatalité qui existe en France depuis des décennies.
  • 10 août:signature du Traité de Sèvres avec la Turquie.
  • 1er septembre: la France proclame la création d'un État au Liban (région sous mandat de la SDN).
  • 21 septembre : démission du président Deschanel atteint d'une maladie mentale.
  • 24 septembre : Alexandre Millerand élu président de la République au premier tour de scrutin du Congrès par 695 voix sur 892.
Militants de gauche pendant le congrès de Tours en décembre 1920

Divers:

Suzanne Lenglen. Ici au tournoi du Carlton-Club de Cannes. 21.01.1920
  • 11 octobre: fondation de la Fédération française de rugby
  • Installation d'une chaîne de montage des automobiles aux usines Citroën à Paris.

Pour compléter sur la France des années 1920[modifier | modifier le wikicode]


Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !