Classification phylogénétique des animaux

« Classification phylogénétique des animaux » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Cette page présente une classification phylogénétique des animaux.

Qu'est-ce qu'un animal ?[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Animal.

On connaît aujourd'hui 1 211 612 espèces d'animaux ; ce nombre évolue, car des espèces disparaissent, et d'autres sont régulièrement découvertes.

Les animaux possèdent un certain nombre de points communs, par exemple, ils possèdent tous une bouche, et sont les seuls êtres vivants à en posséder une ; les yeux sont également une autre caractéristique des animaux : si tous les animaux ne possèdent pas d'yeux, seuls les animaux en possèdent, cela veut dire qu'aucun autre être vivant ne possède d'yeux à part les animaux.

D'autres caractères permettent de reconnaître les animaux, et pas forcément des caractères visibles : certaines molécules de nos cellules sont également caractéristiques des animaux, comme le collagène, par exemple.

Les plus proches cousins des animaux sont les champignons.

En classification phylogénétique, le groupe des animaux, ou métazoaires (nom scientifique : Metazoa) sont divisés en plusieurs grands groupes appelés embranchements.

Cette page explique quels sont les différents groupes d'animaux, et quels sont leurs liens de parentés.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Classification phylogénétique.

Classification[modifier | modifier le wikicode]

Les animaux les plus simples sont divisés en plusieurs groupes, mal connus. On ne sait pas très bien comment ces groupes sont apparentés entre eux. Ce sont pour la plupart des animaux marins.

Les placozoaires[modifier | modifier le wikicode]

Photographie d'un trichoplax, fortement grossi.

Les placozoaires sont un tout petit groupe, découvert très récemment : ils ne contiennent qu'une seule espèce, appelée Trichoplax adhaerans.

Le trichoplax est un animal très simple, sans tête, ni yeux, dont le corps, composé uniquement de deux couches de cellules, ressemble simplement à une petite tache, de quelques millimètres seulement.

Il a été découvert dans un aquarium d'eau de mer, rampant sur les parois.

Les éponges[modifier | modifier le wikicode]

Les démosponges[modifier | modifier le wikicode]

Les démosponges rassemblent la plupart des espèces d'éponges connues, soit 8 000 espèces environ. Ce sont des animaux aquatiques, qui vivent en eau douce comme en eau salée. Le corps des démosponges est percé d'un très grand nombre de petits trous, à travers lesquels l'eau peut passer. C'est ainsi qu'elles se nourrissent.

Les éponges hexactinellides[modifier | modifier le wikicode]

Les hexactinellides sont également appelées éponges de verre, car elles ont un squelette formé de petits cristaux de silice, appelés spicules.

On connaît environ 1000 espèces d'éponges de verres. Elles vivent plutôt dans les eaux marines profondes et froides.

Les éponges calcaires[modifier | modifier le wikicode]

Les éponges calcaires ont, comme leur nom l'indique, un squelette fait de calcaire. Comme le calcaire a tendance à se dissoudre dans l'eau profonde, ces animaux vivent plutôt dans les eaux peu profondes. Il en existe environ 1000 espèces.

Les homoscléromorphes[modifier | modifier le wikicode]

Les eumétazoaires[modifier | modifier le wikicode]

Les eumétazoaires, dont le nom veut dire "vrais animaux", rassemblent les animaux plus familiers, chez qui on peut distinguer différentes parties dans le corps. Ce sont les plus nombreux.

Les cnidaires[modifier | modifier le wikicode]

Images sur les cnidaires Vikidia possède une catégorie d’images sur les cnidaires.
Une méduse
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Cnidaire.

Les cnidaires sont des animaux aquatiques, qui possèdent une bouche, entourée de tentacules. Ces tentacules possèdent de petits filaments venimeux, appelés cnidocystes : ce sont eux qui ont donné leur nom au groupe.

Les cnidaires peuvent avoir des aspects différents, car il en existe deux formes bien différentes : les polypes vivent fixés sur une roche, ou un autre support. Ils ont une sorte de pied, qui porte une bouche entourée de tentacules ; les méduses, elles, flottent dans l'eau, et savent même se déplacer un petit peu. Elles ont une sorte de chapeau appelé l'ombelle, sous laquelle se trouve la bouche, et autour de laquelle pendent les tentacules.

Selon les espèces, certains cnidaires sont soit des polypes, soit des méduses ; il y en a même certains qui changent de forme au cours de leur vie !

Les cnidaires sont un assez grand groupe, qui comprend environ 9 000 espèces, parmi lesquels les coraux, les anémones de mer, les physalies, les hydres, les différentes espèces de méduses, ou encore les pennatules...

Les myxozoaires[modifier | modifier le wikicode]
Myxolobus spinacurvatura, vu au microscope électronique.

Les myxozoaires sont des animaux unicellulaires : il faut donc un microscope pour les observer. Ce sont des parasites, qui vivent dans le corps d'autres animaux plus grands.

Leur cellule est très simplifiée, ce qui est une adaptation à leur mode de vie. Il en existe 1 200 espèces.

Les cténophores[modifier | modifier le wikicode]

Deux béroés.

Les cténophores, ou cténaires (nom scientifique : Ctenophora) sont un petit groupe d'animaux marins, que l'on regroupait autrefois avec les cnidaires dans l'ancien groupe des coelanthérés.

Ce sont des animaux marins, souvent transparents, qui font partie des plus grands animaux du plancton. Ils ressemblent vaguement à des méduses, et, comme elles, portent des tentacules, mais ceux-ci portent des filaments collants, et non pas des filaments venimeux. Ces filaments collants, les colloblastes, servent à attraper la nourriture. Il en existe une centaine d'espèces.

Les bilatériens[modifier | modifier le wikicode]

Contrairement à tous les animaux vus précédemment, les bilatériens sont des animaux qui ont un seul axe de symétrie : ils ont donc un côté gauche, et un côté droit, mais aussi un avant et un arrière, un dos et un ventre... Malgré leur aspect parfois très variable, c'est un énorme point commun.

Ce groupe, le plus grand, avec 1 191 311 espèces, est aussi celui des animaux qui nous sont le plus familiers et aussi celui des hommes !

Les scientifiques classent les bilatériens en deux grands groupes, selon la façon dont la cellule-œuf se transforme en embryon : pour cela, un trou commence par se former dans l'embryon : le blastopore ; plus tard, ce trou deviendra la bouche, chez certains des bilatériens : la bouche se forme donc très tôt. Ce sont les protostomiens.

Chez les autres bilatériens, le blastopore ne deviendra pas la bouche, celle-ci se formera après : c'est le groupe des deutérostomiens.

Les protostomiens[modifier | modifier le wikicode]

Leur nom veut dire "ceux dont la bouche se forme en premier", en raison de la façon dont se forme la bouche de l'embryon.

C'est le plus grand des groupes d'animaux : il contient environ 1 132 930 espèces. Chez ces animaux, le système nerveux se trouve sur la face ventrale de l'animal. Certains d'entre eux ont un squelette, c'est-à-dire une partie dure dans le corps : le squelette des protostomiens est toujours placé à l'extérieur du corps : c'est ce que l'on appelle un exosquelette.

On classe les protostomiens en deux grands groupes : les lophotrochozaires sont essentiellement des animaux aquatiques, même s'il en existe beaucoup d'espèces terrestres. Les cuticulates ont une peau durcie qui sert de squelette, appelée cuticule.

Un troisième groupe, beaucoup plus petit, les chaetognathes, pose problème : on ne sait pas bien comment les classer parmi les protostomiens

Les chaetognathes[modifier | modifier le wikicode]
Un chaetognathe, fortement grossi.

Les chaetognathes sont un tout petit groupe, de seulement une centaine d'espèces. Ce sont de petits animaux marins, transparents, allongés, mesurant au maximum quelques centimètres. Ils vivent dans le plancton. Les scientifiques ne savent pas comment les classer parmi les protostomiens.

Les spiraliens ou lophotrochozoaires[modifier | modifier le wikicode]
La larve d'un ver polychète, appelée larve trochophore, vue au microscope
Philodina roseola, un rotifère.
Barentsa discreta, un entoprocte.
  • Les Eutrochozoaires naissent tous sous forme d'une larve particulière, appelée larve trochophore. Ils se divisent en :
    • Syndermates, qui ont une peau durcie, ou cuticule, contenant de la kératine.
      • les Rotifères, petits animaux aquatiques d'eau douce. Il en existe 1800 espèces
      • les Acanthocéphales, des vers parasites. Il en existe 1 150 espèces.
      • et les Cyliophores, un groupe qui n'a été découvert qu'en 1995. La seule espèce connue, Symbion pandora pousse uniquement sur les mandibules de la langoustine.
    • les Spiraliens sont forment un grand groupe, de 147 005 espèces, caractérisé par leur cellule-œuf, qui se divise en forme de spirale, d'où leur nom.
      • les mésozoaires sont des animaux très étranges et minuscules : mesurant moins d'un millimètre, ils ne possèdent quasiment aucun organe! Leur corps, allongé et symétrique. Il existe très peu de mésozoaires : seulement 50 espèces. Ce sont tous des parasites des céphalopodes.
      • les Entoproctes sont de petits animaux marins mesurant quelques millimètres à quelques centimètres. Ils vivent fixés sur un support, par un pied, et leur bouche est entourée de plusieurs tentacules, qui les fait ressembler un peu à des fleurs. Il en existe 150 espèces
      • les Parenchymiens rassemblent deux groupes de vers :
      • les Mollusques sont des animaux dont le corps est entouré par un organe, le manteau, qui sécrète la coquille.
Les Cuticulates[modifier | modifier le wikicode]
Les deutérostomiens[modifier | modifier le wikicode]
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : deutérostomien.

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Cette page suit essentiellement la classification proposée par Guillaume Lecointre et Hervé Le Guyader, Classification phylogénétique du vivant, 4ème édition.

Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !