Cimetière du Montparnasse

« Cimetière du Montparnasse » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Cimetière du Montparnasse, sous l'ombre de la tour Montparnasse.

Le cimetière du Montparnasse est un cimetière parisien, situé dans le quartier du Montparnasse, dans le 14e arrondissement de Paris, sous l'ombre de la tour Montparnasse.

Ce cimetière public est la deuxième nécropole de la capitale : il accueille plus de 35 000 tombes, réparties sur près de 20 hectares de superficie.

Moins agité et visité que le cimetière du Père-Lachaise, son principal concurrent, il attire les promeneurs également par sa végétation luxuriante. En effet, le cimetière du Montparnasse, avec pas moins de 1200 arbres, est un véritable îlot de verdure dans son environnement urbain.

Le cimetière du Montparnasse, avec le moulin de la Charité en son centre.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le moulin de la Charité, vestige des anciennes fermes.

Le cimetière du Montparnasse a été créé pour répondre à un manque de sépultures. En effet, en 1765, le principal cimetière de Paris, le cimetière des Innocents est fermé pour des raisons d'hygiène : situé dans le quartier des Halles, en plein cœur de la capitale, on craint qu'il ne favorise des épidémies.

Pourtant, la population parisienne au XVIIIe siècle n'a cessé de croître avec les progrès de la Révolution industrielle, et les morts ne s'arrêtent pas comme par magie. Paris commence sérieusement à manquer de places pour les dépouilles. De plus, comme l'a décrété Napoléon Bonaparte, « chaque citoyen a le droit d'être enterré quelle que soit sa race ou sa religion ».

Aussi, le préfet de Paris, un certain Nicolas Frochot, qui se veut l'homme de la situation, achète des terrains aux quatre coins de la ville pour établir des cimetières extra-muros. Parmi eux, au sud, le cimetière du Montparnasse prend place sur les terres d'anciennes fermes, dont l'un des moulins est encore aujourd'hui visible.

La première inhumation, sorte d'inauguration, a eu lieu le 25 juillet 1824. Aujourd'hui, bien entendu, le cimetière est situé à l'intérieur de la ville sous l'effet de l'extension spatiale de Paris, mais il continue à être utilisé : mille personnes environ y sont enterrées chaque année.

Hôtes célèbres[modifier | modifier le wikicode]

Plus de 35 000 âmes reposent au cimetière du Montparnasse. Certaines tombes appartiennent à d'illustres personnalités, telles que Charles Baudelaire, Guy de Maupassant, Charles Garnier, et Simone de Beauvoir qui sommeille à côté de son époux Jean-Paul Sartre. Plus rock, la tombe de Charles Gainsbourg par sa profusion rappelle la popularité du chanteur.

Certaines tombent détonent par leur apparence. Ainsi celle de Marguerite Duras est une véritable plantation de stylos et de crayons, destinés à rappeler ses talents d'écrivaine. La sépulture de Philippe Noiret, quant à elle, recueille un petit chien, animal dont l'acteur s'est toujours dit l'ami.

Enfin, la tombeau de Robert Desnos est paré d'une bouée bleue, étrange ornement qui n'est que l'application des dernières volontés du poète de la Résistance, telles que rédigées à la fin du poème, Les Grands jours du poète, issu du recueil au titre improbable « C’est les bottes de 7 lieues cette phrase "Je me vois" » : « Vous mettrez une bouée sur ma tombe. / Parce qu'on ne sait jamais ». Peut-être cet esprit rêveur pensait-il que la bouée l'aiderait à traverser l'océan de la mort...

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]


Portail de Paris — Tous les articles concernant Paris et sa banlieue.
Portail de la mort - Tous les articles sur la mort.