Casimir Perier

« Casimir Perier » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Confusion Ne pas confondre avec Jean Casimir-Perier !
Portrait posthume de Casimir Perier (1832)

Casimir Perier, né à Grenoble en 1777 et mort pendant l'épidémie de choléra à Paris en 1832, est un financier et un homme politique français de tendance conservatrice.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Il est le fils de Claude Perier, industriel à Grenoble et Vizille. Casimir Perier devient le directeur de la banque familiale et régent de la Banque de France.

À partir de 1817, il est élu député et est un membre en vue de l'opposition libérale à la Restauration. Il s'oppose aux gouvernements réactionnaires de Villèle (1824-1828) et du prince de Polignac (1929-1830).

Au moment de l'insurrection parisienne de juillet 1830, il soutient financièrement et politiquement le remplacement du roi Charles X par son cousin Louis-Philippe Ier jugé moins réactionnaire. Il devient alors président de la chambre des députés et chef du parti de la Résistance qui veut à tout prix éviter l'intervention des pays européens et veut applique strictement la Charte de 1830.

En 1831, il est nommé chef du gouvernement et ministre de l'Intérieur. Il mène une politique de répression de l'opposition républicaine et des mouvements sociaux (en particulier la révolte des Canuts de Lyon en novembre-décembre 1831). Il recherche l'accord avec les autres gouvernements européens afin de faire oublier que le régime était né d'une révolution. Il s'oppose au soutien des insurgés polonais en lutte contre les Russes en 1831.

Descendance[modifier | modifier le wikicode]

Ses fils changèrent leur nom de famille en Casimir-Perier. Son petit-fils Jean Casimir-Perier (1847-1907) fut président de la République française de 1894 à 1895.

Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.