Élection présidentielle américaine

« Élection présidentielle américaine » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

L’élection présidentielle américaine permet de choisir le président et le vice-président des États-Unis d'Amérique. Le choix des candidats, la désignation des grands électeurs et l'élection durent environ un an.

Conditions[modifier | modifier le wikicode]

Il existe plusieurs conditions pour être candidat à la présidence des États-Unis :

  • Il faut être âgé de plus 35 ans.
  • Il faut être citoyen des États-Unis à la naissance.

En raison de cette condition, l'acteur Arnold Schwarzenegger, ancien gouverneur de Californie, ne peut pas être candidat à la présidence car il est né en Autriche.

  • Il faut avoir résidé aux États-Unis pendant au moins 14 ans.
  • On ne peut pas être candidat pour un troisième mandat.

Cette disposition a été prise en 1951, suite aux quatre mandats de Franklin Delano Roosevelt. Ainsi, George W. Bush, élu en 2000 et en 2004, n'a pas pu se représenter aux élections de 2008.

Les grandes étapes de l'élection[modifier | modifier le wikicode]

La prestation du serment par le président OBama le 20 janvier 2009. Le président est en bas à gauche, le vice-président Joe Biden est au centre en bas de la photo.
En 2008, le vote pendant les élections "primaires" pour désigner le candidat démocrate, à Seattle.

L'élection présidentielle américaine se déroule chaque année bissextile, sur toute une année. En voici les principales étapes.

  • Chaque année électorale, plus d'une demi-douzaine de candidats souhaitent se présenter avec l'étiquette de l'un des deux principaux partis, le Parti républicain ou le Parti démocrate. Ces candidats font campagne au sein de leur parti afin de s'assurer des soutiens politiques et recueillent des fonds pour financer leur campagne.
  • Les élections primaires sont organisées pour désigner dans chaque État les délégués qui éliront le candidat de chaque parti. Chaque État organise ces élections primaires selon un calendrier et des modalités particulières. Ainsi, dans certains États, les électeurs votent à main levée lors de réunions publiques, les caucus. Les élections primaires ont lieu dans les premiers mois des années d'élection.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Élections primaires américaines.
  • Une fois l'été arrivé, la convention nationale de chaque parti se réunit pour désigner le candidat. Comme les résultats des primaires sont connus, cette cérémonie est purement formelle. La convention est aussi l'occasion pour les candidats de présenter leur programme. Le candidat à la présidence désigne lui-même le candidat à la vice-présidence. Une fois le vote achevé, le candidat désigné fait campagne avec l'aide de son parti.
  • Au début de novembre, les électeurs américains votent pour l'élection de leur président, mais le scrutin est un suffrage indirect. Chacun des cinquante États élit des « grands électeurs » en charge d'élire le président. L’État le plus peuplé, la Californie, dispose de 55 grands électeurs, alors que les huit États les moins peuplés n’en ont que trois chacun. Dans tous les États sauf deux, le Maine et le Nebraska, le système électoral donne toutes les voix (« winner takes all ») de l’État au candidat arrivé le premier.
  • Les grands électeurs se réunissent dans chacun des États pour élire officiellement le président et le vice-président des États-Unis.
  • Le 20 janvier suivant l'élection, le nouveau président prête serment sur la Bible.

Les conséquences du mode de scrutin[modifier | modifier le wikicode]

L'organisation du scrutin est incroyablement complexe. Le système d'élection américaine possède de nombreuses conséquences négatives.

Officiellement, de nombreux petits partis peuvent exister. Mais le mode d'élection empêche la représentation de ces petits partis. Seuls les candidats démocrate et républicain ont la possibilité d'accéder à la présidentielle. Donc, le système force le bipartisme.

Par ailleurs, une campagne électorale demande beaucoup de moyens. Les candidats doivent lever des fonds. Il y a d'abord l'argent dépensé lors des primaires. Les candidats ne peuvent pas faire des meetings partout sur le territoire. Ils font des meetings politiques principalement dans les grandes villes. Les discours sont filmés et retransmis à la télévision américaine. Une partie de la campagne est dépensée dans des publicités à la télévision : c'est un excellent moyen de toucher un grand nombre d'électeurs.

Le nombre de grands électeurs est de 538, ce qui correspond aux effectifs de la Chambre des représentants (435 personnes) plus ceux du Sénat (100 personnes) plus trois grands électeurs pour le District of Columbia, le territoire de la capitale Washington. Tous les États ne représentent pas le même poids. Le nombre de grands électeurs par États est proportionnel à l’importance de leur population. Les États qui se trouvent sur les côtes Est et Ouest concentrent le plus grand nombre de grands électeurs. Ce sont dans ces États que se joue l'élection américaine. En 2008, la Californie représente 55 grands électeurs, le Texas 34, l’État de New York 31 et la Floride 27, tandis que les huit États les moins peuplés n'en ont que 3 chacun.

Nombre de grands électeurs par État.

Pour remporter tous les grands électeurs d'un État, il suffit d'obtenir la majorité relative des voix dans cet État. Un candidat peut donc remporter une élection américaine, même s'il n'obtient avec moins de la moitié des voix des électeurs ou même en ayant moins de voix que son principal concurrent. Ce fut le cas de George W. Bush en 2000 contre Al Gore, car ce qui compte, c'est le nombre de grands électeurs.

Le taux de participation à l'élection est traditionnellement bas, autour de 50 %.

Le droit de vote[modifier | modifier le wikicode]

Le droit de vote a été très progressivement donné à tous les citoyens américains :

  • les hommes blancs qui ne sont pas propriétaires terriens votent depuis 1856 ;
  • les hommes noirs théoriquement depuis 1870, mais en pratique, dans le sud du pays, de nombreux noirs ont été exclus du droit de vote jusqu'en 1965 ;
  • les femmes depuis 1920 ;
  • les Amérindiens votent depuis 1924 ;
  • les habitants du district de Columbia depuis 1961 ;
  • les personnes entre 18 et 21 ans depuis 1971.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail des États-Unis —  Tous les articles concernant les États-Unis.
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.