Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Limousin (région)

« Limousin (région) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Limousin)
Aller à : navigation, rechercher

Le Limousin est une région du centre de la France et s'étend sur 16 942 km². Les habitants, les Limousins et les Limousines, sont environ 740 000. Le chef-lieu de région est Limoges.

Le Limousin correspond aux anciennes provinces de la Marche et du Limousin.

Départements[modifier]

  • Corrèze superficie: 5587 km2 ; population:environ 243 000 habitants; chef-lieu : Tulle
  • Creuse superficie : 5565 km2 ; population :environ 123 000 habitants ; chef-lieu: Guéret
  • Haute-Vienne: superficie : 5520 km2 ; population :environ 376 000 habitants ; chef-lieu : Limoges

Principales villes[modifier]

Chiffres de population de 2010 (arrondis). Aire urbaine= espace bâti en continu et attraction du noyau central pour les services essentiels et les emplois de la population vivant dans les communes périphériques

  • Limoges 139 000 habitants (limites municipales) 280 000 habitants (aire urbaine)
  • Guéret 13 500 habitants (limites municipales) 30 000 habitants (aire urbaine)
  • Tulle 15 000 habitants (limites municipales)
  • Brive-la-Gaillarde 49 000 habitants (limites municipales) 95 000 habitants (aire urbaine)


Histoire de la province du Limousin[modifier]

La préhistoire[modifier]

Le Limousin est très anciennement peuplé. Le site de la Chapelle-aux-Saints, près de Brive, a fourni les vestiges d'un homme de Néanderthal vivant à l'époque moustérienne.

Les vestiges néolithiques sont extrêmement nombreux.

L'antiquité[modifier]

Les Celtes, les Ligures et les Ibères colonisent la région dans la seconde moitié du Ier millénaire. Les Lémovices forment la tribu gauloise qui est installée dans la région. Ils exploitent des mines d'or à ciel ouvert.

Dès 52 av. J.-C. le Limousin passe sous le contrôle des Romains, qui en 10 av. J.-C. commencent la construction de la capitale régionale Augustoritum (future Limoges). Les Romains développent l'agriculture grâce à un réseau dense de villas. Au IIIe siècle l'évangélisationPrécision se développe sous la conduite de saint Martial.

Le Moyen Âge[modifier]

Reliquaire orné d'émaux limousins. Première moitié du XIIIe siècle

Au Ve siècle, les envahisseurs Wisigoths, ravagent le Limousin qu'ils intègrent à leur royaume. Après leur victoire de Vouillé sur les Wisigoths en 507, les Francs mérovingiens dominent la région. La région dirigée par un duc fait partie du royaume d'Aquitaine (une des divisions de l'espace franc). Le Limousin attire de très nombreux ermites qui se dispersent dans la région (de nombreux villages limousins portent leurs noms).

Au Xe siècle les seigneurs féodaux se partagent le Limousin (comté de la Marche, Combrailles, vicomté de Limoges et vicomté de Turenne, Ventadour). Mais si ces seigneuries conservent une certaine liberté, elles font partie du duché d'Aquitaine. De très nombreuses abbayes sont créées, elles mettent en valeur le pays et sont les commanditaires des émaux limousins destinés à orner les chasses des saints.

Quand au milieu du XIIe siècle, Aliénor d'Aquitaine devient reine d'Angleterre, le Limousin passe dans les possessions des Plantagenets. Le Limousin devient alors une région frontière que se disputent le roi d'Angleterre et de roi de France.

Pendant la Guerre de Cent Ans, le Limousin subit de nombreux ravages aussi bien du fait des Anglais que des français, sans compter ceux des bandes de mercenaires sans emploi, pendant les nombreuses trêves entre les deux camps.

Cédé aux Anglais en 1360 (traité de Brétigny]], le Limousin leur est repris par le roi de France en 1370.

L'époque moderne[modifier]

Le Limousin (qui faisait partie de l'apanage de la famille d' Albret, est rattaché au domaine royal par Henri IV en 1607 (par contre la vicomté de Turenne le sera seulement en 1738).

Il devient une généralité dont un des intendants titulaires fut au XVIIIe siècle Turgot.

A la fin de l'Ancien régime, le Limousin était un pays de taille personnellePrécision. La consommation de sel est forte car l'impôt de la gabelle y est faible ; en effet le Limousin est un pays rédiméPrécision. Par contre pour les échanges avec les autres provinces, les taxes (les Aides) sont très élevées. Pour la justice les Limousins dépendaient du parlement de Bordeaux.

Pays peu touché par la Réforme protestante, le Limousin est partagé entre les diocèsesPrécision de Tulle et de Limoges.

Géographie[modifier]

Le Limousin est surtout une région de moyenne montagne et de plateaux. C'est la partie ouest du massif central.

Les points les plus hauts sont à l'est dans le plateau de Millevaches (978 m d'altitude) et Les Monédières (920 m). Les pentes s'inclinent vers l'ouest ou le nord, en direction des plaines du Poitou, de l'Aquitaine ou du Berry. Le soubassement rocheux est cristallin. Elles sont parsemées de dômes émoussés comme les Monts d'Ambazac ou le Mont Gargan. Les sols sont acides et peu fertiles (cela favorise le Châtaignier, dont la feuille est le symbole de la région).

Le bassin de Brive est une dépression (altitude la plus basse 142 mètres) entre les hauteurs cristallines et les calcaires des Causses du Quercy. Il est creusé dans des grès tendres du permien.

Les cours d'eau sont nombreuses en Limousin qui est une région arrosée. Leurs vallées avales sont creusées en gorges profondes et sinueuses (gorges de la Corrèze), de la Creuse, de la Gartempe, de la Vézère, de la Dordogne...)

Les régions les plus hautes connaissent un climat humide. Il tombe plus de 900 mm d'eau à Limoges et plus de 1000 mm sur les plateaux de la Corrèze. Les nappes phréatiques sont abondantes.L'hiver est froid et les étés sont doux (19°6C à Tulle en Juillet). Le gel est important (110 jours sur le plateau de Millevaches et près de 80 jours à Limoges). Le bassin de Brive a des caractères plus méridionaux avec des étés chauds (20°6 en juillet).

Du fait de son climat le Limousin apparait comme une région verte de bocage avec des grandes étendues forestières et des pâturages nombreux.

Activités économiques en Limousin[modifier]

L'agriculture[modifier]

Élevage bovin en Haute-Vienne

Les agriculteurs limousins pratiquent la polyculture avec une prédominance de l'élevage bovin. Les exploitations agricoles sont de petites taille. Les sols fertiles sont rares (sauf dans le bassin de Brive). Une grande partie de l'espace est laissé à la forêt au à la lande. Le paysage le plus étendu est le bocage où le châtaignier , l'arbre à pain des pauvres (grâce à la farine des châtaignes), est partout présent. Les exploitants sont âgés du fait du départ des jeunes vers d'autres régions pour y trouver un emploi (industriel ou dans les services). Les reprises sont rares (cependant des agriculteurs néerlandais, ne pouvant trouver des terres dans leur pays, viennent s'installer en Limousin).

Autrefois, la région connaissait un exode rural saisonnier (de mars à novembre), appelé le limousinage. Les jeunes hommes des campagnes partaient pour la ville et devenaient maçons . À la fin de l'Ancien Régime, ce mouvement concernait environ 10 000 personnes chaque année. La grande période a été le XIXe siècle, au moment des travaux de rénovation urbaines à Paris et Lyon. Les revenus qu'ils tiraient de cet exode rural, permettaient à la famille de vivre. C'est à cette période que le Limousin a été le plus peuplé. Cet exode a aussi donné naissance à un état d'esprit revendicatif en faveur de l'amélioration des conditions de vie et de travail aussi bien en ville qu'à la campagne. Cependant cet exode saisonnier s'est transformé en exode définitif, surtout après la Première Guerre mondiale qui avec ses nombreux soldats morts (surtout des ruraux) à « saigné » les campagnes.

Les activités industrielles[modifier]

L'industrie est très ancienne en Limousin. La tapisserie est présente à Felletin (Creuse) et à Aubusson (Creuse) dès le XVe siècle. Tulle possède une manufacture d'armes depuis 1690. La faïence et la porcelaine de Limoges sont célèbres dès la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Limoges est le pôle industriel de la région. On y trouve, le travail des cuirs et peaux, la fabrication du matériel électrique pour le bâtiment (Legrand) et l'imprimerie (Lavauzelle). La construction mécanique bénéficie de la présence de Renault Trucks et Valéo.

Tourisme[modifier]

Le Limousin dispose encore de vastes étendues naturelles qui favorisent les promenades et le repos. De nombreuses rivières et lacs sont propices à la pêche. Il mise sur le tourisme vert à caractère familial, où l'hébergement est assuré par des gîtes ruraux ou des chambres d'hôtes ou le camping à la ferme qui apportent un complément de revenus aux propriétaires (souvent des agriculteurs).

Spécialités et gastronomie[modifier]

-->

Drapeau de la France Portail France - Accédez au portail sur la France.
Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, la météo...

45° 41′ 17″ N 1° 37′ 14″ E / 45.68795, 1.620483