la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Guerre de Cent Ans

« Guerre de Cent Ans » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Crécy, 1346 : les Français sont à droite (fleur de lys), les Anglais à gauche (lion)

La guerre de Cent Ans est un conflit qui opposa le royaume de France au royaume d'Angleterre à la fin du Moyen Âge. Elle commença en 1337 lorsque le roi d'Angleterre réclama la couronne de France et se termina en 1453 par la victoire française. Elle s'étala donc sur plus d'un siècle mais fut entrecoupée de périodes de paix.

Les causes de la guerre de Cent Ans[modifier]

La crise de succession au début du XIVe siècle

Au début du XIVe siècle, le royaume de France connaît une crise de succession : les trois fils du roi Philippe IV Le Bel sont morts sans héritier masculin. Philippe de Valois (Philippe VI), neveu de Philippe IV et cousin des derniers rois est désigné par les grands seigneurs français et monte sur le trône. Il fonde la dynastie des Capétiens Valois.

Isabelle, fille de Philippe IV, est écartée de la succession à la mort de ses frères au nom de la loi salique qui interdit à une femme de régner. Elle a épousé le roi d'Angleterre et a un fils nommé Édouard III. Ce dernier est donc le petit-fils de Philippe IV le Bel et neveu des derniers rois. Il estime à ce titre avoir le droit de devenir roi de France et conteste l'autorité des Capétiens Valois. À la veille de la guerre, le roi d'Angleterre est aussi le vassal du roi de France pour ses fiefs de Guyenne (région du sud-ouest de la France) où les agents du roi de France ne cessent de lui causer des ennuis. En 1337, le roi de France, Philippe VI s'empare du duché de Guyenne à la suite du défi d'Édouard III. C'est le début de la guerre de Cent Ans.

Les principales phases de la guerre[modifier]

Souverains et opérations militaires de la Guerre de Cent Ans

1340–1360 : les défaites françaises[modifier]

Début de la guerre de 100 ans
Traité de Brétigny. En rose le territoire cédé au roi d'Angleterre

Pendant la première période de la guerre de Cent Ans, les Français subissent une série de défaites entre plusieurs trêves : ils perdent la bataille navale de l'Écluse (1340) laissant ainsi les Anglais libres de leurs mouvements entre leur île et le continent. En 1346, le roi Édouard III fait une chevauchée dévastatrice depuis la Normandie vers le nord du royaume. Lancé tardivement à sa poursuite, Philippe VI perd la bataille de Crécy (1346) et Calais (1347) devient un port anglais. En 1355, le Prince Noir, fils d'Édouard III, à partir de Bordeaux, fait une chevauchée dévastatrice en Aquitaine puis en 1356, en direction de Paris. Venant à sa rencontre, le roi Jean le Bon est fait prisonnier à la bataille de Poitiers. Il est emmené à Londres. Il est contraint d'accepter la signature du traité de Brétigny en 1360. La France cède à l'Angleterre en toute souveraineté le duché de Guyenne agrandi ; en échange, Édouard III renonce à la couronne de France.

1360–1386 : la reconquête sous Charles V[modifier]

La deuxième période de la guerre est marquée par des succès français. Bertrand Du Guesclin, chef de l'armée française (connétable) refuse les batailles rangées mais harcèle sans trêve les Anglais (guérilla). Les Anglais perdent une grande partie de leurs possessions d'Aquitaine. La guerre semble terminée.

1386–1428 : les troubles et l'éclatement du royaume de France[modifier]

Traité de Troyes

Sous le règne de Charles VI, le royaume de France tombe à nouveau dans le désordre. Le roi de France est en effet frappé de crises de folie intermittentes et son entourage se déchire pour exercer le pouvoir : le pays sombre dans une guerre civile qui oppose deux clans : les Armagnacs (partisans du dauphin Charles, fils de Charles VI) et les Bourguignons (partisans du duc de Bourgogne, cousin du roi, soutenu par la reine Isabeau de Bavière). Ces derniers finissent par s'allier aux Anglais en 1414.

Après le désastre pour la chevalerie française de la bataille d'Azincourt en 1415, le roi d'Angleterre Henri V conquiert tout le nord de la France et prend Paris. Le traité de Troyes, signé en 1420, déshérite le dauphin Charles. Le roi de France marie sa fille à Henri V qui est désormais reconnu comme régent de France et héritier du trône. Le nord-est du pays est sous domination bourguignonne et seules les régions du sud obéissent au dauphin Charles qui à la mort de son père, en 1422, prend le titre de roi de France (Charles VII).

1428–1453 : le renforcement et la victoire du roi de France[modifier]

En 1428, les Anglais font le siège de la ville d'Orléans, favorable au roi Charles VII et qui tient le passage de la Loire. Jeanne d'Arc, une jeune fille de Lorraine, va trouver le roi à Chinon. Elle le convaincre de lui confier des troupes, qui vont délivrer Orléans. Les Anglais reculent vers le nord et le roi est sacré à Reims le 17 juillet 1429 : il devient officiellement Charles VII. Jeanne d'Arc tente de s'emparer de Paris qui la repousse, elle est capturée par les Bourguignons à Compiègne. Ces derniers la livrent aux Anglais, qui la jugent à Rouen ; elle y est brûlée vive le 29 mai 1431.

Charles VII réorganise son armée et finit par reprendre Paris (1436), la Normandie (1450) et la Guyenne (1453). Les Anglais ne conservent que Calais.

Le bilan[modifier]

En France[modifier]

La guerre a provoqué d'importantes destructions dans le royaume de France. Elle a aussi fait naître le sentiment national, incarné par Jeanne d'Arc. Le roi de France a réorganisé son armée qui est devenue professionnelle. Pour maintenir cette armée, il lève un impôt permanent appelé taille. Les rois Charles VII et Louis XI ont par la suite unifié et pacifié le royaume de France.

En Angleterre[modifier]

Vaincu le roi d'Angleterre renonce à ses terres continentales. La royauté anglaise va entrer en crise. Des clans de la famille royale vont se déchirer pour prendre le pouvoir (guerre des Deux-Roses). La famille Tudor à la fin du XVe siècle remplace la dynastie des Plantagenets.

Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine