Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

George Sand

« George Sand » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de George Sand par Auguste Charpentier

George Sand, contrairement à ce que laisse penser son nom, est une femme de lettres française du XIXe siècle. On la surnomme aussi ‘‘la Bonne Dame de Nohant.

Avant d'écrire[modifier]

Amantine Aurore Lucile Dupin (son vrai nom !) est née en 1804, à Paris. Son père, Maurice Dupin de Francueil, était un aristocratePrécision descendant des rois de Pologne. Sa mère, Sophie Delaborde, était d'origine beaucoup plus modeste. Orpheline de son père à 4 ans, délaissée par sa mère, George Sand sera élevée par sa grand-mère paternelle.

En 1822, elle épouse le baron François Dudevant. De ce mariage naissent deux enfants, Maurice et Solange. Les deux époux ne s'entendent pas et se séparent en 1831.

La romancière[modifier]

Aurore prend le pseudonyme de George (sans -s, à l'imitation des Anglais) Sand (souvenir de Jules Sandeau son amant) en 1832, à l'occasion de son premier roman, Indiana.

George Sand a beaucoup choqué à son époque, car elle portait un prénom masculin, s'habillait en homme, demandait plus de libertés pour les femmes et eut plusieurs histoires amoureuses, notamment avec le poète Alfred de Musset ou le musicien Frédéric Chopin. Dans ses premiers romans l'amour passion se heurtent aux conventions sociales de son époque (où l'amour compte pour peu dans les relations entre hommes et femmes).

Dès 1836, sous l'influence de ses amis républicains socialisants Pierre Leroux, Armand Barbès, François Arago elle prend des positions sociales avancées qu'elle fait passer dans ses romans, comme Consuelo (1842-1843). Elle écrit des romans à sujets sociaux et provinciaux La Mare au diable (1846) et François le Champi (1847-1848).

Elle est déçue par les résultats de la révolution française de 1848 qui proclame la République. Mais les conservateurs majoritaires font tirer sur les ouvriers en juin 1848 et sont plus ou moins complices de l'installation de la dictature de Louis Napoléon Bonaparte. Elle se consacre désormais à sa vie privée et à la rédaction de romans champêtres : La Petite Fadette (1849), Les Maîtres sonneurs (1853). En 1854, elle publie une autobiographiePrécision Histoire de ma vie. Ses romans, où se manifeste son talent de conteuse, connaissent un immense succès.

Elle est morte en 1876, dans la maison de son enfance, à Nohant, dans l'Indre.

Œuvre[modifier]

L'œuvre de George Sand est extrêmement abondante ; elle a aussi bien écrit des nouvelles que des contes, des pièces de théâtre, ou encore des romans.

Parmi ses œuvres les plus célèbres se trouvent ses romans champêtres, inspirés de sa vie campagnarde à Nohant : La Mare au diable, François le Champi, La Petite Fadette.

George Sand est également connue pour sa correspondance amoureuse avec Alfred de Musset et pour sa correspondance amicale avec l'écrivain Gustave Flaubert.

Voir aussi[modifier]

Portail de la littérature- Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées