Vie quotidienne dans l'Égypte antique

« Vie quotidienne dans l'Égypte antique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Grâce aux égyptologues, aux écrits égyptiens antiques et à l'iconographie, on a pu reconstituer une vie quotidienne dans l'Égypte antique.

Enfance[modifier | modifier le wikicode]

Naissance[modifier | modifier le wikicode]

L'accouchement se déroulait dans un pavillon de naissance, situé à l'entrée ou sur le toit du domicile conjugal, construit spécialement pour l'occasion. À la naissance, le nom du nouveau-né devait être attribué impérativement par le père car il n'y avait pas d'existence sans nom.

Enfance[modifier | modifier le wikicode]

La mèche de l'enfance sur un dieu enfant.

Lorsque l'enfant avait assez de cheveux, on lui rasait le crâne en laissant juste une mèche tressée, signe de l'enfance ; ils la gardaient pour les garçons, jusqu'à la circoncision, pour les filles jusqu'à la puberté.

La plupart des enfants disposaient de jouets en terre cuite, de poupées et de figurines. Ce n'était pas un signe de richesse.

Vers l'âge de cinq ans, les enfants commençaient à aider leurs parents ; les garçons devaient travailler dans les champs et les filles s'initier aux tâches ménagères.

Seuls les garçons de classes aisées bénéficiaient d'une éducation scolaire. Elle pouvait être soit intellectuelle, soit religieuse (pour devenir prêtre égyptien). Il n'était pas exclu qu'un garçon ou fille du peuple particulièrement intelligent soit admis dans une école ; il pouvait alors plus tard accéder à un poste important (dans l'administration, par exemple), mais il lui fallait étudier beaucoup plus rigoureusement.

Le reste des jeunes filles recevait un enseignement rudimentaire de leur mère pour devenir une bonne épouse, et les garçons du peuple apprenaient un métier manuel, souvent celui de leur père.

Mariage[modifier | modifier le wikicode]

Un notable et sa femme.

Les filles peuvent se marier dès 12 ans, mais c'était très rare ; l'âge le plus courant pour se marier était 18-20 ans, tant pour les garçons que pour les filles. Il était conseillé de s'en tenir pour le choix de l'époux à une femme ou un homme que l'on connaissait depuis longtemps, ou dont on était sûr. La polygamie était réservée aux notables. Le mariage dans l'Égypte antique se résumait en l'assentiment des pères des deux mariés : il n'y avait pas d'acte officiel à signer comme de nos jours, de fête ou de procédure religieuse.

Vie adulte[modifier | modifier le wikicode]

Esclavage[modifier | modifier le wikicode]

gravure sur paroi. Prisonniers d'origine africaine assis et décomptés par les scribes
Décompte des prisonniers nubiens par les scribes égyptiens. XVIIIe dynastie
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Esclavage dans l'Égypte antique.

Comme la plupart des sociétés antiques, l'Égypte a connu l'esclavage. La particularité de l'esclavage en Égypte antique est qu'il est un phénomène organisé par le pouvoir politique, alors qu'en Grèce et à Rome, l'esclavage était le fait de particuliers. Ne connaissant pas la monnaie, les esclaves ne peuvent pas être achetés, mais ils sont fournis par le pharaon en récompense de services. Il semble que les esclaves aient eu des droits qui les rapprochaient des Égyptiens des classes populaires.

Un scribe et sa famille.

Métiers[modifier | modifier le wikicode]

10% de la population avait un métier dit « privilégié », à savoir pharaon, gouverneur, vizir, prêtre, et scribe (ces deux derniers métiers étaient considérés comme très intellectuels et nécessitaient de longues études).

Le reste du peuple était soldat, artisan ou commerçant, paysan (agriculteur) et esclave.

Les prêtres, les scribes et les soldats étaient des fonctionnaires.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Pharaon.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Prêtre égyptien.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : scribe.

Religion[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Religion de l'Égypte antique.

La religion de l'Égypte antique était polythéiste. Elle comportait de nombreuses divinités (dieux ou déesses) comme Osiris (dieu des morts), Isis, Horus ou Seth.

Les Égyptiens les honoraient en leur faisant, dans des temples, des offrandes qui pouvaient être de la nourriture, des objets, etc. Beaucoup des temples d'autrefois existent encore aujourd'hui, mais sont en ruines.

Le pharaon, pourtant un être vivant, donc mortel, était considéré comme un demi-dieu.

Économie[modifier | modifier le wikicode]

Agriculteurs au travail.
Porteuse d'offrandes.

Jusqu'à la Basse Époque, il n'y avait pas de monnaie frappée : on utilisait le « troc ».

L'Égypte avait une haute production agricole (elle était d'ailleurs surnommée « le grenier de Rome » car elle lui fournissait beaucoup de productions) ; ces productions était récoltées par l'État, stockées dans des greniers, puis reversées aux agriculteurs en guise de salaire.

Certains égyptologues pensent, en s'appuyant sur des documents écrits par des scribes, qu'il y avait des anneaux d'or qui faisaient office de monnaie : la shât. Mais l'archéologie n'a jamais trouvé ces anneaux d'or pour le prouver.

Habillement[modifier | modifier le wikicode]

La tunique et la robe étaient unisexes dans l'Égypte antique. L'homme se couvrait avec un Chendjit (wp), et la femme était vêtue d'une sorte de Haïk (wp) mais moins couvrant que ceux d'aujourd'hui.

Les soins cosmétiques avaient des liens avec la religion car, pour rejoindre l'éternel au-delà, il fallait avoir un corps pur et soigné.

Alimentation[modifier | modifier le wikicode]

Représentation d'une cuisine en Égypte antique.

Les boissons courantes étaient l'eau et la bière. L'aliment de base était le pain.

Si les fruits font figure de luxe et sont rares pour le peuple, il existe en revanche une grande diversité de légumes dans l'alimentation des égyptiens de l'Antiquité : légumes verts, lentilles, fèves, lotus...

Du reste, les fruits se résument à la grenade, les figues, la pastèque, le melon et le raisin.

La viande et le poisson faisaient aussi partie de leurs aliments : un bœuf était tué pour être mangé à l'occasion de fêtes ou d'événements.

Les desserts étaient à base de fruits secs, de miel et de noisette.

Les Égyptiens ne connaissent ni la tomate, ni la pomme de terre, ni le maïs, ni la courge, ni le haricot, ni le cacao, ni le sucre de canne, aliments originaires d'Amérique et donc introduits en Europe à partir du XVIe siècle.

Sculpture[modifier | modifier le wikicode]

Le sculpteur, qui était formé dès son plus jeune âge par son père, choisissait un bloc de pierre de dimensions qui lui convenaient ; il traçait en rouge les contours de la statue sur ce bloc. Il donnait ses instructions aux artisans qui polissaient la pierre afin d'obtenir la forme voulue. Puis, le sculpteur reprenait les choses en mains et taillait les petits détails à l'aide d'un foret.

La culture égyptienne est l'une des rares de l'Antiquité à agrémenter la sculpture avec de la peinture détrempée.

Habitat[modifier | modifier le wikicode]

Dans les classes aisées, l'habitat est composé de plusieurs étages ; au rez-de-chaussée il y a les pièces destinées à l’approvisionnement, les salles de réception et de séjour ; à l'étage, les chambres avec leurs salles de bain, meublées de manière raffinée.1

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.
Portail de l’Égypte ancienne —  Tous les articles sur l’Égypte ancienne.