Théâtre français au XVIIe siècle

« Théâtre français au XVIIe siècle » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le théâtre classique français désigne la période dans l'histoire du théâtre français influencée par le classicisme : il survient en France au XVIIe siècle. Il s'illustre par 3 noms célèbres : Pierre Corneille, Jean Racine et Molière.

S'inspirant des arts antiques, il répond aux trois règles strictes, dites règles des trois unités, définies par Nicolas Boileau :

« Qu'en un jour, qu'en un lieu, un seul fait accompli
Tienne jusqu'à la fin le théâtre rempli. »

Le spectacle se déroulait à la Cour ou dans des salles construites spécialement pour ce type de représentation. Les acteurs déguisés sont des professionnels bien souvent au service du roi. Les pièces jouées sont des tragédies et des comédies. Le but est de divertir le roi et ses sujets, de faire perdurer l’héritage antique, mais aussi de critiquer les défauts humains et la société.

Principaux auteurs[modifier | modifier le wikicode]

Pierre Corneille[modifier | modifier le wikicode]

Pierre Corneille était un dramaturge français et poète du XVIIe siècle. Aussi appelé « le grand corneille », il est né le 6 juin 1606 à Rouen et est mort le 1er octobre 1684 à Paris.

Jean Racine[modifier | modifier le wikicode]

Jean Racine était un dramaturge français et poète du XVIIe siècle. Né le 22 décembre 1639 et mort d'un cancer du foie le 21 avril 1699 à Paris, il est l'un des plus grands auteurs de l'époque.

Molière[modifier | modifier le wikicode]

Molière est né à Paris à l'église Saint-Eustache le 15 janvier 1622 et est mort le 17 février 1673.

C'est un dramaturge, comédien et chef de troupe de théâtre Français qui s'est illustré au début du règne du roi Louis XIV. Corneille et Racine faisait du théâtre tragique tandis que Molière était célèbre pour faire du théâtre comique.


Arts[modifier | modifier le wikicode]

Tragédie[modifier | modifier le wikicode]

Illustration d'une scène de l'acte IV de la comédie La Mégère apprivoisée de Shakespeare

La tragédie est composée de 3 unités :

  1. La première est l'unité d'action : l’intérêt doit être concentré sur un seul fait ou sur une seule crise morale. Il n'y a qu'une seule intrigue.
  2. La deuxième est l'unité de lieu : la pièce se déroule en un seul lieu. Cela servait pour la vraisemblance, car durant une pièce de théâtre les spectateurs ne changent pas d'endroit, il doit donc être de même des acteurs. Cela implique qu'il faut avoir un décor assez neutre, pour que toutes les actions puissent s'y passer.
  3. La troisième est l'unité de temps, il faut que toute la pièce se joue en un jour (24h).

La tragédie doit se présenter en cinq actes et en vers. Le langage doit bien évidement rester soutenu.

Comédie[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Comédie.

La comédie prend son essor grâce à Molière qui y introduira l'esprit de farce. La comédie du XVIIe siècle est inspirée des comédies italiennes ou espagnols. Le public veut rire en voyant des petites querelles qui peuvent faire rire...

Dans la comédie, on peut transformer un moment mélancolique en instant drôle. Le langage n'est pas du tout soutenu, il est assez familier.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail du théâtre —  Tous les articles sur le théâtre et les arts de la scène.