Royaume d'Aragon

« Royaume d'Aragon » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Blason du royaume d'Aragon.

Le royaume d'Aragon (1035-1707) est un royaume de l'Ibérie du nord.

Les rois et reines d'Aragon font la Reconquista et participent aux 1re, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e et 8e croisades. Le royaume disparaît après son intégration au Royaume d'Espagne en 1707.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

En rouge, le royaume d'Aragon.

Aragon aux XI et XIIe siècles[modifier | modifier le wikicode]

Au début du XIe siècle, le comté d'Aragon fait partie des territoires du roi Sanche III de Navarre. À sa mort en 1035, ses territoires (Navarre, Castille, Aragon) sont partagés entre ses fils, et Ramire Ier devient le premier roi d'Aragon. Son fils Sanche Ier lui succède, puis ses petits-fils : d'abord Pierre Ier, puis Alphonse Ier en 1104. Celui-ci épouse la reine Urraque de Castille. Alphonse essaie sans succès de s'emparer du royaume de Castille ; il entre en guerre contre l'armée de sa femme et leur mariage est annulé peu de temps après. En 1120, Alphonse Ier est victorieux des Maures et il s'empare de Saragosse, dont il fait sa capitale. Il meurt en 1134 sans descendance ; son frère Ramire II (qui vit dans un monastère) est alors choisi par les nobles aragonais et il règne pendant une courte période. Il a une fille, Pétronille d'Aragon, qu'il marie en 1137 (elle a seulement 1 an) au comte Raymond-Bérenger IV de Barcelone, puis il retourne vivre dans son monastère, laissant le royaume à son gendre et à sa fille.

La « Couronne d'Aragon »[modifier | modifier le wikicode]

La « Couronne d'Aragon » comprend le royaume d'Aragon et les territoires acquis par l'Aragon.

Raymond-Bérenger IV de Barcelone gouverne l'Aragon et le comté de Barcelone ; l'union des deux Etats est connue sous le nom de « Couronne d'Aragon », qui englobera par la suite les territoires acquis par les rois d'Aragon : les royaumes de Valence et de Majorque (1238), de Sicile (1282), de Sardaigne (1295), de Naples (1442). Son petit-fils Pierre II d'Aragon épouse Marie, héritière de la seigneurie de Montpellier. En 1212, il participe à la victoire importante des rois chrétiens espagnols sur les Musulmans à Las Navas de Tolosa. Il soutient ses vassaux français contre les Albigeois en 1213, mais il est tué à Muret pendant une bataille. Son fils Jacques Ier conquiert Majorque, Ibiza, Minorque et Valence (occupés par les Musulmans), et il marie son fils Pierre III à Constance de Hohenstaufen, une petite-fille de l'empereur et roi de Sicile Frédéric II. En 1282, Pierre III profite de la révolte des nobles siciliens contre le roi Charles Ier d'Anjou (les « Vêpres siciliennes ») pour débarquer en Sicile où les nobles le reconnaissent comme leur roi. Les trônes des royaumes conquis sont occupés par les fils cadets des rois d'Aragon.

Union avec la Castille et naissance du royaume d'Espagne[modifier | modifier le wikicode]

En 1410, Martin Ier - le dernier roi de la dynastie, meurt sans héritier : son fils le roi Martin Ier de Sicile est mort en 1409. Les nobles aragonais choisissent comme roi Ferdinand Ier, deuxième fils du roi Jean Ier de Castille et d'Eléonore d'Aragon (sœur de Martin Ier). Son fils Alphonse V hérite du royaume de Naples (1442) ; il marie son frère Jean à Blanche, héritière du royaume de Navarre. Jean II succède à son frère en 1458, et son fils Ferdinand II d'Aragon (né d'un second mariage) épouse en 1469 Isabelle, héritière du royaume de Castille. La Castille et l'Aragon sont alors unis, mais les deux royaumes gardent chacun leurs propres coutumes, lois et langues. En 1516, Charles Quint (Charles Ier d'Espagne) succède à son grand-père Ferdinand II ; il porte ainsi que ses successeurs le titre de roi d'Espagne. Le royaume d'Aragon est officiellement intégré au royaume d'Espagne en 1707.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d'Europe, éditions Bordas, 1995
  • Articles de Wikipédia : Royaume d'Aragon et Couronne d'Aragon

Vikiliens[modifier | modifier le wikicode]

Portail Espagne —  Tous les articles sur l'Espagne