Montpellier

« Montpellier » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Montpellier
Administration
Le blason de Montpellier
Nom local (oc) Montpelhièr
Pays France France
Région Occitanie
Département Hérault (34)
Communauté d'agglomération Montpellier Agglomération
Code postal 34000, 34070, 34080, 34090, 34060
Site Web www.montpellier.fr
Localisation
Coordonnées
géographiques
latitude : 43° 36′ 43″ Nord
longitude : 3° 52′ 38″ Est Cartes, vues aériennes et satellitaires
Superficie 56,88 km2
Démographie
Population 264 538 hab. (en 2011)
Densité 4 651 hab./km2
Gentilé Montpelliérain
Tourisme
Site(s) touristique(s) Place de la Comédie
Odysseum
Antigone
Patrimoine Cathédrale St Pierre
Place Royale du Peyrou
Aqueduc des Arceaux
Arc de triomphe
Faculté de médecine
Couvent des Ursulines
voir modèle • modifier

Montpellier est une ville du sud de la France. Elle est préfecture du département de l'Hérault et de la région Occitanie. La ville est notamment célèbre pour sa place de la Comédie.

En occitan, la ville s'appelle Montpelhièr, mais est surnommée Lo Clapàs, "le tas de cailloux".

La ville de Montpellier compte environ 260 000 habitants mais son aire urbaine (zone bâtie en continu) englobe environ 670 000 habitants. Il s'agit donc aujourd'hui de la huitième plus grande ville de France.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Moyen Âge[modifier | modifier le wikicode]

La ville est fondée en 985 par Guilhem, qui reçoit ce lieu du comte de Melgueil (Mauguio). Il existe de nombreuses interprétations sur l'origine du nom de Montpellier (Mons Pestelarium, en latin), la plus probable viendrait de la situation géographique de la ville, lieu de passage obligé entre la France, l'Italie et l'Espagne qui en ferait un endroit clé (du latin Mons (mont) et Pessulus (un verrou)). Progressivement, et malgré sa création tardive par rapport à ses voisines gallo-romaines (Nîmes, Agde...), la ville se développe et s'agrandit sous la conduite de la dynastie des Guilhem, avant d'être définitivement intégrée au royaume de France au milieu du XIVe siècle.

Au XVIe siècle, la ville est un lieu important de la lutte qui oppose catholiques et protestants au cours des guerres de religion. En 1598, l'édit de Nantes accorde une protection particulière aux protestants de la ville, jusqu'en 1685, où l'édit de Fontainebleau rétablit le culte catholique dans l'ensemble du royaume de France.

De la Révolution à l'époque contemporaine[modifier | modifier le wikicode]

Grâce à la viticulture, la ville continue de se développer au XIXe siècle. Elle connaît un essor urbain soutenu jusqu'au début du XXe siècle, sous le mandat de son maire Jules Pagézy. C'est notamment l'époque de la création de grands boulevards et de grandes places dans le centre-ville historique (l'Écusson) et la construction de nouveaux bâtiments (le palais de justice, la préfecture, l'Opéra Comédie) s'inspirant des travaux du baron Haussmann à Paris.

Le début du XXe siècle marque pour la ville un ralentissement de son activité économique et de sa croissance. Elle est le lieu de rassemblement de la contestation vigneronne du Midi de la France.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Le musée Fabre, agrandi et rénové en 2007, est l'un des plus grands musées d'art français.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Musée Fabre.
Francestubmap.png Portail France —  Accédez au portail sur la France.
Portail de la géographie —  Tout sur les continents, le climat, le relief...