Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Roitelet triple-bandeau

« Roitelet triple-bandeau » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Confusion Ne pas confondre avec Roitelet huppé !
Roitelet triple-bandeau
Un roitelet triple-bandeau mâle.
Un roitelet triple-bandeau mâle.
Nom(s) commun(s) Roitelet triple-bandeau, roitelet à triple bandeau
Nom scientifique Regulus ignicapillus
Famille Régulidés
Répartition Afrique du Nord, Asie, Europe
Taille 9 cm
Poids Entre 4 et 7 g.
Envergure Entre 14 et 16 cm.
Longévité 4 ans
Incubation 15 jours
Régime alimentaire Insectivore
Proies Arthropodes
Prédateur Chouette hulotte, épervier d'Europe
Cri
Statut UICN LC IUCN 3 1.svg Préoccupation mineure
Répartition du roitelet triple-bandeau :      Présent toute l'année.      Présent seulement en hiver.      Présent seulement au printemps, lors de la période de reproduction.
Répartition du roitelet triple-bandeau :      Présent toute l'année.      Présent seulement en hiver.      Présent seulement au printemps, lors de la période de reproduction.
voir modèle • modifier


Le roitelet triple-bandeau (nom scientifique : Regulus ignicapilla) est une passereau de la famille des Régulidés. Avec ses 9 cm, c'est l'un des plus petits oiseaux d'Europe. Cet oiseau n'est pas menacé, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) estime qu'il y a entre 8 000 000 et 15 000 000 roitelets adultes dans le monde1.

Découverte[modifier | modifier le wikicode]

Le roitelet triple-bandeau a été découvert en 1820 par le zoologiste allemand Coenraad Jacob Temminck. Son ancien nom scientifique est Regulus ignicapillus2.

Description physique[modifier | modifier le wikicode]

Lorsqu'ils sont paniqués ou excités, les roitelets hérissent leur huppe.

Cet oiseau mesure généralement 9 cm, pour un poids de 5 à 7 g et une envergure située entre 14 et 16 cm3.

Son bec et ses joues sont gris. Une barre noire recouvre ses yeux et il possède un sourcil blanc. Son dos et le haut de ses ailes sont vert-jaune. Ses ailes et sa queue sont grises, noires, blanches et vert pâle. Son ventre et sa gorge sont gris-jaune, et ses pattes sont brunes.

Sa huppe, qui est jaune chez les femelles et orange vif chez les mâles3, est entourée par des plumes noires.

Les jeunes roitelets sont moins colorés.

Mode de vie[modifier | modifier le wikicode]

Régime alimentaire[modifier | modifier le wikicode]

Un collembole.

Il mange principalement des insectes, comme des pucerons ou des chenilles, et des araignées qu'il capture généralement dans les conifères (sapins...). Il leur arrive d'attraper des insectes piégés dans des toiles d'araignée.

À leur naissance, les oisillons sont nourris avec des collemboles, puis avec des perce-oreilles et des mille-pattes.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

Œufs de roitelet triple-bandeau.

Les roitelets triple-bandeau sont monogames, il reste toute leur vie avec le même partenaire.

Le nid, qui est construit par la femelle, est fait de mousse, de toiles d'araignée et de plumes. Elle y pond de 7 à 9 œufs (6 au minimum, 13 au maximum), qui seront couvés pendant 15 jours, puis s'envolent après 20 jours. Les oisillons resteront avec leurs parents pendant plus d'un mois.

Prédateurs et parasites[modifier | modifier le wikicode]

Les chouettes hulottes et les éperviers d'Europe s'attaquent aux adultes, tandis que les geais et les écureuils dévorent les œufs. Les puces et les acariens parasitent les roitelets.

Répartition et habitat[modifier | modifier le wikicode]

On le trouve dans une trentaine de pays d'Europe, d'Asie et d'Afrique du Nord. Il vit princpalement dans les forêts de conifères (comme les cèdres) et de chênes-lièges.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]


Scilab128.png Portail des oiseaux —  Tous les articles sur les oiseaux.