Musée Pio-Clementino

« Musée Pio-Clementino » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le groupe de Laocoon

Le musée Pio-Clementino, fondé en 1771 par le pape Clément XIV, est un des musées du Vatican. Il conserve les collections de sculptures antiques découvertes à Rome et dans les environs.

Collections[modifier | modifier le wikicode]

Le musée Pio-Clementino comprend 12 salles, dont la cour de l'Octogone. On y voit des sculptures de l'Antiquité grecque et romaine, dont :

  • le groupe de Laocoon, prêtre troyen, étouffé avec ses fils par deux serpents sortis de la mer. C'est lui qui lança un javelot sur le cheval de Troie prononçant la fameuse phrase : « Méfions-nous des Grecs, même lorsqu'ils apportent des présents ! ». Il s'agit probablement d'un original grec, attribué par Pline l'Ancien à trois sculpteurs rhodiens, peut-être vers 40 av. J.-C. Le groupe a été retrouvé en 1506, dans les ruines du palais impérial de la Domus aurea, palais des empereurs romains du Ier siècle ;
  • l'Apollon du Belvédère, copie romaine en marbre d'un original grec en bronze attribué à Léocharès, sculpteur du second classicisme grec, actif de -360 à -320 environ ;
  • le torse du Belvédère, marbre antique du Ier siècle avant J.-C. qui pourrait représenter le torse d'Hercule. Caractérisé par une torsion du corps qui laisse apparaître tous les muscles, il a inspiré Michel-Ange et Rubens ;
  • l'Apoxyomène, athlète se raclant le corps avec un strigile, copie probable d'un bronze de Lysippe (vers 330-320 av. J.-C.).


Les deux fleuves : le Tibre et le Nil[modifier | modifier le wikicode]

Les deux figures allégoriques du Tibre et du Nil ont été trouvées en 1513 parmi les vestiges du temple d'Isis et Sérapis, au Champ de Mars, près du Panthéon (Rome). Elles furent alors transportées au Vatican. La statue du Nil s'y trouve encore, alors que celle du Tibre, donnée par le pape Pie VII au roi de France Louis XVIII, est conservée au Louvre.

Les spécialistes voient dans ces deux statues monumentales des copies romaines d’œuvres hellénistiques, peut-être alexandrines.


Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Cet article est issu de la scission de l'article Musées du Vatican. Voir les auteurs dans l'historique de l'article principal.
Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.