Livre d'or
Livre d'or

CommunautéGazette de l'hiver
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Musées du Vatican

« Musées du Vatican » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
Musées du Vatican et chapelle Sixtine, vus depuis la basilique Saint-Pierre.

Les musées du Vatican trouvent leur origine dans les collections rassemblées par les papes à partir de la seconde moitié du XVe siècle.

Après une pause à l'époque de la Contre-Réforme, de nouveaux bâtiments s'ajoutèrent à l'ensemble, comme le Musée étrusque et le Musée égyptien.

Le dernier en date est la Collection d'art religieux moderne qui regroupe des œuvres de peintres contemporains.

La chapelle Sixtine et les Chambres de Raphaël font partie des musées du Vatican.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

La collection est commencée au XVIe siècle par Jules II (1503-1513). Au siècle suivant, les musées et les galeries pontificales voient le jour sous le règne de Clément XIV (1769-1774) : les papes sont les premiers souverains à exposer leurs collections d’art privées ou publiques.

Le musée Pio-Clementino naît sous les pontificats des papes Clément XIV (1769-1774) et Pie VI (1775-1799). Puis, au XIXe siècle, Grégoire XVI (1831-1846) crée les Musées étrusque et égyptien dont une partie des collections provient de villas romaines nouvellement fouillées, comme la villa d'Hadrien à Tivoli).

Jean XXIII fit déménager les collections du Musée grégorien profane et du Musée Pio-chrétien du Palais du Latran au Vatican.

Sous Paul VI (1963-1978) est constituée la collection d'art moderne qui rassemble plus de 700 œuvres provenant d'artistes du monde entier.

Pour le Jubilé de l'an 2000, le musée s'est doté d'un nouvel espace d'accueil orné d'œuvres d'art réalisées à cette occasion.

Plusieurs musées inclus dans un seul[modifier | modifier le wikicode]

Les Musées du Vatican sont un ensemble de musées, à l'intérieur qui abritent des collections de différentes disciplines : arts, ethnologie...

Musée Pio-Clementino[modifier | modifier le wikicode]

Le groupe de Laocoon
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Musée Pio-Clementino.

Fondé en 1771 par le pape Clément XIV, le musée Pio-Clementino comprend 12 salles, dont la cour de l'Octogone. On y voit des sculptures de l'Antiquité grecque et romaine, dont :

  • le groupe de Laocoon, prêtre troyen, étouffé avec ses fils par deux serpents sortis de la mer. C'est lui qui prononça la fameuse phrase : « Méfions-nous des Grecs, même lorsqu'ils apportent des présents » et lança un javelot sur le cheval de Troie
  • l'Apollon du Belvédère, copie romaine en marbre d'un original attribué à Léocharès, sculpteur grec de la seconde moitié du -IVe siècle ;
  • le torse du Belvédère, marbre antique du Ier siècle avant J.-C. qui pourrait représenter le torse d'Hercule. Caractérisé par une torsion du corps qui laisse apparaître tous les muscles, il a inspiré Michel-Ange et Rubens ;
  • l'Apoxyomène, athlète se raclant le corps avec un strigile.

Chambres de Raphaël[modifier | modifier le wikicode]

L'École d'Athènes, par Raphaël.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Chambres de Raphaël.

Les Chambres de Raphaël sont quatre pièces rectangulaires situées au deuxième étage du palais pontifical qui faisaient jadis partie des appartements des papes Nicolas III (1277-1280) et Nicolas V (1447-1455). Elles furent décorées sous le pape Jules II della Rovere (1503 à 1513) qui fit appel à des artistes italiens (le Pérugin, Sodoma, Bramantino, Lotto) et au peintre allemand Johannes Ruysch, spécialisé dans les grotesques.

Raphaël, introduit au Vatican par Bramante en 1508, travaille sur le projet de 1508 à 1520, année de sa mort. Il commence par la Chambre de la Signature (1508-1511), avec les fresques de L'École d'Athènes et du Parnasse.

Pinacothèque[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Pinacothèque du Vatican.

La pinacothèque, créée sous le pontificat de Pie VI, était composée de cent tableaux du XVIe siècle. Elle s'est progressivement étoffée par des acquisitions, donations et legs. Actuellement, 400 tableaux répartis en 18 salles donnent un large aperçu de la peinture européenne, avec des œuvres de Poussin, Raphaël, le Caravage ou Léonard de Vinci.

Galerie des cartes[modifier | modifier le wikicode]

La galerie est ornée de 40 cartes représentant les régions d'Italie et les possessions de l’Église à la fin du XVIe siècle. Le plafond est décoré d'une multitude de peintures représentant la vie des saints, exécutées sous le pape Grégoire XIII (1572-1585).

Musée grégorien égyptien[modifier | modifier le wikicode]

Décor d'un sarcophage égyptien
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Musée grégorien égyptien.

Le Père barnabite Luigi Maria Ungarelli, égyptologue, est à l'origine du Musée égyptien, inauguré le 2 février 1839.

La collection se trouve exposée dans le petit palais du Belvédère d'Innocent VII. Elle rassemble de nombreux objets et monuments romains, pour la plus grande partie retrouvés à Rome ou à la villa d'Hadrien à Tivoli.

Musée grégorien étrusque[modifier | modifier le wikicode]

Le dieu Mars de Todi, bronze étrusque, fin du -Ve siècle.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Musée grégorien étrusque.

Il a été créé par le pape Grégoire XVI en 1837. Cette création fut le prolongement des recherches et des nouvelles découvertes à propos de cette civilisation dans toute l'Italie. On peut voir dans ce musée de nombreux sarcophages, urnes funéraires et sculptures.

Ce musée montre l'apport de la civilisation étrusque à la civilisation romaine.

Musée Pio Cristiano[modifier | modifier le wikicode]

Ce musée abrite des œuvres paléochrétiennes (des premiers temps de l’Église) comme des sarcophages ou des sculptures. Il a été fondé par Pie IX en 1854.

Chapelle Sixtine[modifier | modifier le wikicode]

Vue d'ensemble de la chapelle Sixtine : le Jugement dernier est au fond.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Chapelle Sixtine.

La chapelle Sixtine accueille les conclaves et les cérémonies de la cour pontificale. Son plafond a été décoré par Michel-Ange et ses parois par de nombreux artistes florentins.

Braccio Nuovo[modifier | modifier le wikicode]

Au retour des œuvres prises par Napoléon, il fallut réaménager complètement le musée par la construction d'un nouveau département de sculpture. L'aile du Braccio Nuovo (« nouvelle aile ») est une galerie de 68 m de long, avec un plafond à caissons. Elle accueille des bustes d'empereurs et des copies romaines de sculptures grecques antiques.

Musée des carrosses[modifier | modifier le wikicode]

Ce musée rassemble de nombreux carrosses, voitures, selles, chaises à porteur, utilisés par les papes pour se déplacer. Il a été créé par le pape Paul VI.

Musée ethnologique[modifier | modifier le wikicode]

Le Musée ethnologique a été fondé le 12 novembre 1926 par le Pape Pie XI pour clôturer l'Exposition Universelle Missionnaire. Le « noyau » de la collection comptait 40 000 objets choisis parmi plus de 100 000 venant du monde entier, donnés par les particuliers, les missions ou les diocèses. On peut y trouver des représentations de divinités locales, des objets de cérémonie ou encore des monnaies venant d'ailleurs.

Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Fréquentation et culture populaire

  • Les musées du Vatican apparaissent dans le film et le roman Anges et Démons de Dan Brown ;
  • Chaque année, 4 millions de personnes visitent les musées du Vatican. L'avènement du pape François a fait monter cette fréquentation jusqu'à 5,5 millions de visiteurs en 2013.
Affluence maximale, un dimanche gratuit, au printemps !

Économie[modifier | modifier le wikicode]

Les musées du Vatican possèdent une collection de 70 000 oeuvres estimées à 90 milliards d'euros. Ils rapportent environ 91,3 millions d'euros chaque année rien que pour la vente de billets. Avec ces chiffres, les Musées du Vatican sont fréquemment parmi les musées les plus visités au monde. Ils constituent une forte source de revenus (touristique) pour le Vatican.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Musées du Vatican de Wikipédia.
Article mis en lumière la semaine du 8 février 2016.
Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.