Mouammar Kadhafi

« Mouammar Kadhafi » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le colonel Mouammar Kadhafi en 2009

Mouammar Kadhafi, souvent appelé le colonel Kadhafi, est un militaire et homme politique libyen, né le 19 juin 1942 à Qasr Abou Hadi et mort le 20 octobre 2011 près de Syrte. Il fut le dirigeant suprême de la Libye entre septembre 1969 et octobre 2011. Il a établi une dictature dans son pays, où il s'est proclamé « chef et guide de la Révolution de la Grande Jamahiriya arabe, libyenne et socialiste ». Il est considéré comme ayant été, pendant de longues années, l'un des principaux financiers du terrorisme international.

À partir de février 2011, il fait face militairement à une révolte populaire qui vise à le chasser du pouvoir. Né près de Syrte, il est tué par des rebelles aux environs de cette ville, alors qu'il tentait de s'en échapper, durant la révolution libyenne de 2011.

Formation de Mouammar Kadhafi[modifier | modifier le wikicode]

Mouammar Kadhafi est né en 1942 dans la région de Syrte, ville sur la côte méditerranéenne de la Libye. Il est le fils d'un bédouin de la tribu des Kadhafa établie dans la région de Syrte. La Libye est alors une colonie italienne. Elle sera reprise par les Alliés anglo-américains au cours des combats contre les troupes italo-allemandes commandées par le maréchal Erwin Rommel. À la fin de la guerre, la Libye devient un royaume sous la direction du roi Idriss Ier.

Pendant sa jeunesse, Mouammar Kadhafi a une activité révolutionnaire qui prend pour modèle la politique « socialiste » et panarabe du dirigeant égyptien le colonel Gamal Abdel Nasser. Il fait des études de Droit à l'université de Benghazi et entre en 1963 dans l'armée libyenne. Il complétera sa formation militaire en Angleterre. Il continue cependant son militantisme révolutionnaire contre le gouvernement royal dont il condamne la politique trop favorable aux pays occidentaux.

En septembre 1969, le capitaine Mouammar Kadhafi et d'autres officiers libyens renversent la monarchie et proclament la république. Kadhafi, principal responsable du nouveau régime politique, se décerne le grade de colonel.

Les idées et l'action du colonel Kadhafi[modifier | modifier le wikicode]

Les idées de Mouammar Kadhafi ont été regroupées dans le Livre vert distribué à la population libyenne.

Kadhafi s'y déclare partisan de la démocratie directe, c'est-à-dire que le peuple se dirige lui-même sans intermédiaire. Dans cette optique, le peuple, pour se gouverner, devrait s'inspirer des idées du guide et lui faire confiance. En fait, les partis politiques sont interdits et les opposants sont emprisonnés, assassinés ou contraints à l'exil. Les médias libyens sont soumis au dictateur. Les principales organisations professionnelles et sociales du pays sont confiées à des proches du dictateur.

Kadhafi, qui est de religion musulmane, se distingue des autres dirigeants du monde arabo-musulman. Pour lui, le Coran est la seule source du Droit. Il rejette l'autorité des hadiths et de la sunna. Il est de ce fait considéré comme un hérétique par beaucoup de penseurs musulmans.

Kadhafi reprend l'idée du panarabisme : il souhaite l'unification des différents pays arabes en une seule organisation politique. En 1973, Kadhafi et le dirigeant tunisien Habib Bourguiba proclament la fusion entre la Libye et la Tunisie (cela échoue rapidement). Kadhafi s'oppose à l'existence de l'État d'Israël qu'il considère comme installé sur des terres arabes et comme un agent des puissances occidentales.

Dans les années 1980-1990, Kadhadi est soupçonné de soutenir financièrement des organisations pratiquant le terrorisme dans leur pays, comme l’IRA irlandaise, l'ETA basque ou les brigades rouges italiennes. On attribue également à la Libye l'organisation des attentats, en 1986, contre des militaires américains à Berlin et contre un avion américain (270 morts) et français (en 1988 ; 170 morts).

Ces actions sont suivies de sanctions économiques ordonnées par l'ONU, en particulier le boycott du pétrole libyen.

À partir de la fin des années 1990, Kadhafi se rapproche des pays occidentaux en faisant valoir qu'il est un rempart contre le terrorisme islamique et en particulier contre l’organisation Al Quaïda. Il autorise l'ouverture de l'économie libyenne à des sociétés capitalistes américaines et européennes. Il se rend en visite officielle dans certains pays comme la France (décembre 2007) et l'Espagne (novembre 2010).

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Histoire de la Libye#L'ère kadhafiste.

La fin de Kadhafi[modifier | modifier le wikicode]

Probablement influencée par les révoltes populaires en Tunisie et Égypte, une partie de la population libyenne se soulève en février 2011 et tente de renverser la dictature.

Soutenus par une intervention militaire (aérienne) de la France, du Royaume-Uni et des États-Unis, les insurgés libyens difficilement mais progressivement parviennent à prendre le contrôle du pays. Réfugié dans sa ville natale de Syrte où il livre un combat violent et désespéré, Mouammar Kadhafi est tué le 20 octobre 2011, alors qu'il tentait de s'échapper de la ville avec une poignée de ses partisans.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Histoire de la Libye#La fin du règne de Kadhafi.
Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.