Mary Anning

« Mary Anning » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Peinture représentant Mary Anning, avec son marteau de géologue, en train de chercher les fossiles, en bord de mer. Ici, elle montre une ammonite qu'elle vient de découvrir.
Le fossile d'une ammonite, à Lyme Dorset

Mary Anning (1799 - 1847) est une chercheuse de fossiles anglaise. Sans formation scientifique, elle a découvert de nombreux fossiles, qui ont permis aux scientifiques de découvrir de nouvelles espèces, comme le plésiosaure et le dimorphodon. Cela l'a amené à s'intéresser à la paléontologie.

Sa vie[modifier | modifier le wikicode]

Mary Anning est née en 1799, à Lyme Regis, un village en bord de mer, dans le Dorset, en Angleterre. Elle va y passer presque toute sa vie.

Au XIXème siècle, la collection de fossiles est un passe-temps à la mode. Comme la famille de Mary est très pauvre, elle ramasse des fossiles, très abondants dans la région, pour les vendre aux touristes.

Mary se révèle très douée pour trouver des fossiles : en plus des ammonites, très courantes, elle découvre rapidement des fossiles plus grands et plus rares, notamment des os de vertébrés, qui n'intéressent plus seulement les touristes, mais les scientifiques : à l'époque, la paléontologie est une science nouvelle, qui se développe grâce à des scientifiques comme George Cuvier ou Richard Owen. En 1810, alors qu'elle n'a que 12 ans, Mary découvre un squelette d'ichtyosaure : les ichtyosaures ont déjà été découverts et décrits par les scientifiques en 1699, mais c'est la première fois que l'on découvre un squelette aussi complet...

En 1821, Mary découvre un autre squelette, celui d'un grand reptile marin. Deux ans plus tard, William Conybeare identifie le squelette comme étant celui d'une nouvelle espèce, le plésiosaure. Il le nomme Plesiosaurus dolichodeirus.

En 1828, elle découvre un squelette de ptérosaure : c'est la première fois qu'un ptérosaure est découvert en dehors de l'Allemagne, où a été découvert le ptérodactyle, en 1784. Elle vend son fossile au paléontologue William Buckland. Celui-ci reconnaît qu'il s'agit d'une nouvelle espèce de ptérosaure et l'appelle le dimorphodon.

Tous les fossiles découverts par Mary Anning dans la région de Lyme Regis datent de la même époque : le début du Jurassique. C'était, pour beaucoup, des fossiles d'animaux marins, comme les ammonites, ou des animaux plus grands, comme le plésiosaure et l'ichtyosaure.

Les paysages du Dorset sont aujourd'hui dominés par de grandes falaises de calcaire, qui longent le bord de mer. C'est là que Mary Anning a découvert la plupart de ses fossiles. Ce calcaire s'est formé il y a environ 200 millions d'années : à cette époque, le site sur lequel est maintenant construit le village de Lyme Regis se trouvait sous l'eau, à quelques centaines de mètres environ de la côte...

Dans ces eaux peu profondes, il devait y avoir beaucoup de plancton. Cela attirait des animaux plus gros, comme les poissons et les ammonites. Les ichtyosaures et les plésiosaures se nourrissaient de poissons et d'ammonites : ils devaient donc être courants près des côtes. Lorsqu'un plésiosaure ou un ichtyosaure mourait, son corps finissait par tomber au fond de la mer. Il pouvait alors arriver qu'il se fossilise ; si bien que l'on peut aujourd'hui retrouver son squelette préservé dans la roche. Quant aux dimorphodons, ces reptiles volants se nourrissaient sans doute de poissons, un peu comme les oiseaux marins aujourd'hui : ils devaient se poser à terre et avoir leur nid sur les plages, puis partir en mer pour aller pêcher. C'est sans doute en allant pêcher que l'un d'entre eux est mort. Son corps a coulé au fond de l'eau, puis s'est recouvert de vase et de sédiments : au fil du temps, il s'est fossilisé. Mary Anning l'a découvert des millions d'années plus tard...

Le Dorset depuis l'époque de Mary Anning[modifier | modifier le wikicode]

Depuis l'époque de Mary Anning, de nombreux scientifiques et collectionneurs de fossiles se sont intéressés à la région du Dorset, où elle a fait toutes ses découvertes. Les plages et les falaises calcaires du Dorset abritent de nombreux fossiles, qui permettent d'en apprendre davantage sur les animaux qui vivaient au Jurassique.

À Weymouth, à environ 45 km de Lyme Regis, on a découvert les restes partiels d'un très grand pliosaure, un cousin du plésiosaure. Avec une longueur estimée à entre 12 et 16 mètres, il pourrait s'agir d'un des plus grands pliosaures jamais découverts à ce jour.

Article mis en lumière la semaine du 16 novembre 2015.
Portail des sciences — Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques.
Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !