Martyr

« Martyr » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Lapidation de Saint Étienne, le premier martyr chrétien. Peinture du XIXème siècle.
Exécution de Saint Sébastien, peinture du XVIème siècle.

Un martyr est une personne qui accepte de mourir pour sa croyance et sa religion. Ce terme est surtout utilisé dans la religion chrétienne, où les premiers chrétiens, durant l'Antiquité, ont été persécutés par les Romains ; certains ont refusé de renoncer à leur religion malgré les persécutions et ont préféré mourir : ce sont ceux que l'on appelle des martyrs.

Le martyre (avec un e) est l'acte par lequel quelqu'un est tué, ce qui en fait un martyr.

Les martyrs dans la tradition chrétienne[modifier | modifier le wikicode]

Dans la tradition chrétienne, on compte de nombreux martyrs ; certains d'entre eux ont été canonisés, et sont donc à présent reconnus comme des Saints. Saint Étienne est le premier martyr chrétien : juif converti au christianisme, il fut accusé de blasphème, traîné hors de Jérusalem, et lapidé, c'est-à-dire tué à coup de pierres.

De nombreux martyres sont associés à des miracles : On raconte que Saint Sébastien, militaire romain, a été condamné au peloton d'exécution : attaché à un poteau, les archers lui ont tiré des flèches dans tout le corps. Mais il guérit de ses blessures, et se rend auprès de Dioclétien pour lui reprocher son geste, celui-ci le fait alors battre à mort. Sainte Blandine, esclave gauloise, a été jetée aux bêtes féroces, dans l'arène, mais celles-ci ont refusé de lui faire du mal, elle a ensuite été égorgée. Saint Denis, premier évêque de Paris, a été décapité, mais a simplement ramassé sa tête et marché ainsi plusieurs kilomètres avant de mourir...

Les récits de miracles entourant le martyre de certains personnages ajoutent à la croyance que ce sont des personnages sacrés, des Saints, qu'il faut vénérer.

Quelques martyrs chrétiens[modifier | modifier le wikicode]

Autres religions[modifier | modifier le wikicode]

Selon l'islam, un chahîd est quelqu'un qui meurt pour sa religion. Ce mot est souvent traduit en français par « martyr », d'ailleurs, les deux mots, chahîd en arabe et martyr en grec ont tous les deux la même signification, et veulent dire « témoin ». Les guerriers Musulmans Algériens mort pendant la guerre d’indépendance sont appelés Chahîd.

Les martyrs dans l'histoire contemporaine[modifier | modifier le wikicode]

Le thème du martyr est repris aujourd'hui par de nombreux mouvements terroristes. En effet, dans la plupart des religions, être un martyr, c'est-à-dire mourir pour sa religion, est interprété comme un signe certain d'aller au Paradis. Des terroristes qui commettent une action violente espèrent parfois être tués dans cette action, ou bien font exprès de mourir, dans le cas des attentats-suicides, par exemple.

De nos jours, de nombreux groupes terroristes islamistes utilisent la notion de martyr ; si le suicide est interdit par l'islam, et donc un attentat-suicide souvent considéré comme interdit, certains terroristes, sans aller jusqu'à se suicider, recherchent activement une fin violente, par exemple, par une confrontation directe.

En janvier 2015, lors de la série d'attentats commis à Paris, les frères Saïd et Chérif Kouachi ont déclaré vouloir « mourir en martyrs ». Alors qu'ils s'étaient retranchés dans une imprimerie, encerclés par les forces du GIGN, ils sont sortis, les armes à la main, et ont attaqué les agents qui les ont abattus.

Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...
Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.