Le Sacre de Napoléon

« Le Sacre de Napoléon » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le Sacre de Napoléon est une œuvre monumentale de 9.3 x 6,1 m dont le titre complet est Sacre de l'empereur Napoléon et couronnement de l'impératrice Joséphine, à Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804. Conservé au Louvre, il a été peint par le français Jacques-Louis David entre 1805 et 1807.

La scène se déroule le 2 décembre 1804, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris : au moment où le pape allait prendre la couronne, dite de Charlemagne, sur l'autel, Napoléon la saisit et se la mit sur la tête. Joséphine reçut de lui la couronne et fut couronnée solennellement impératrice des Français.

Le décor antiquisant dénote la fascination de Napoléon pour l'empire romain. Les hauts dignitaires et la famille Bonaparte composent la nouvelle noblesse d'empire (officiellement fondée en 1808), fondée sur le mérite. Napoléon rétablit une cour et réside aux Tuileries.

Les personnages[modifier | modifier le wikicode]

Le Sacre de Napoléon, 1805-1807, musée du Louvre.
  1. Napoléon Ier (1769-1821) debout, en tenue de sacre.
  2. Joséphine de Beauharnais (1763-1814), agenouillée, reçoit la couronne des mains de son mari.
  3. Maria Letizia Ramolino (1750-1836), mère de Napoléon, a été placée dans les tribunes par le peintre. En réalité, elle n'a pas assisté à la cérémonie pour protester de la brouille de Napoléon avec son frère Lucien.
  4. Louis Bonaparte, (1778-1846), grand connétable, puis roi de Hollande en 1806. Il épousa Hortense de Beauharnais, la fille de Joséphine.
  5. Joseph Bonaparte (1768-1844) : prince impérial, puis roi de Naples en 1806 et d'Espagne en 1808.
  6. Le jeune Napoléon-Charles (1802-1807), fils de Louis Bonaparte et d'Hortense de Beauharnais.
  7. Les sœurs de Napoléon (Élisa, Pauline et Caroline).
  8. Charles-François Lebrun (1739-1824) : troisième consul aux côtés de Napoléon Bonaparte et de Cambacérès. Sous le Premier Empire, il est prince-architrésorier. Il tient le sceptre.
  9. Cambacérès (1753-1824) : prince-archichancelier de l'empire, il tient la main de justice.
  10. Louis-Alexandre Berthier (1753-1815) : ministre de la guerre sous le Consulat puis maréchal d'Empire en 1805, tient le globe surmonté d'une croix.
  11. Talleyrand (1754-1838) : grand chambellan depuis le 11 juillet 1804.
  12. Joachim Murat (1767-1815) : maréchal d'empire, roi de Naples après 1808, beau-frère de Napoléon et époux de Caroline Bonaparte.
  13. Le pape Pie VII (1742-1823), se contente de bénir le couronnement ; au premier plan, l’archevêque de Paris tient une croix dans la main.
  14. Le peintre Jacques-Louis David se trouve dans les tribunes.

L’interprétation du tableau[modifier | modifier le wikicode]

Jacques Louis David a représenté Napoléon et Joséphine de Beauharnais dans la lumière alors que les témoins, frères et sœurs sont, eux, dans l'ombre afin non seulement de montrer l'importance du couple impériale mais également donner un aspect divin à la cérémonie. L'aspect anticlérical est clairement établi en ne faisant du Pape Pie VII qu'un simple témoin de la cérémonie.

En voyant le tableau, Napoléon aurait dit "Que C'est grand!,que c'est beau! quelle vérité ! Ce n'est pas de la peinture, on marche ,on parle dans ce tableau dans ce tableau".

Ce tableau magistral marque la fin du néoclassicisme et le début du réalisme.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Le Sacre de Napoléon de Wikipédia.
Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.