Vikidia a besoin de toi !
Favicon Vikidia.png Permets à vikidia de continuer sa mission et d'apporter la connaissance aux enfants en faisant un don ! Favicon Vikidia.png

Idi Amin Dada

« Idi Amin Dada » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Idi Amin Dada en 1973.

Idi Amin Dada, né le 17 mai 1928 à Kampala (capitale de l'Ouganda) et mort le 16 août 2003 à Djeddah (Arabie Saoudite), est un militaire et homme politique ougandais.

Il a été le président de l'Ouganda entre 1971 et 1979, année pendant laquelle il est renversée par l'armée. Il fuit ensuite en Arabie Saoudite, où il meurt en 2003.

Pendant son règne, il est un dictateur fou, violent, impulsif et sanguinaire1.

Avant de devenir dictateur[modifier | modifier le wikicode]

Idi Amin Dada né vers 1928 à Kampala. D'abord éleveur de chèvres, il s'engage dans l'armée britannique, qui a colonisé ce territoire. Il est d'abord cuisinier, puis devient soldat. Il participe à la répression britannique pour anéantir la révolte des Mau Mau en 1952. Il commet pendant cette période de nombreux crimes. Dans les années 1960, il ensuite champion de boxe : sportif et très imposant (1,90 m pour plus de 120 kilos), il profite de l'indépendance de son pays, l'Ouganda, pour monter en grade.

Prise de pouvoir par coup d'État[modifier | modifier le wikicode]

Caricature de Idi Amin Dada.

Le 25 janvier 1971, il prend le pouvoir par un coup d'État, renversant l'un des grands acteurs de l'indépendance du pays, le président Milton Obote, un autre dictateur. Avec un régime tyrannique et sanguinaire, le pays est progressivement privé d'aide occidentale.

En 1975, Amin Dada commence à se donner des titres qui montrent sa folie dictatoriale : il s'autoproclame président à vie, procède à des humiliations publiques de personnes blanches par provocation, fait expulser 50 000 Indo-Pakistanais du pays, qui dirigeaient pourtant en partie l'économie du pays, et fait assassiner les personnes qui ne lui plaisaient pas. Il engage le pays dans une politique de militarisation, et ses hommes agissent en véritable police politique, commettant de très nombreux meurtres et autres crimes, sans qu'il ne soit possible d'en connaître précisément l'ampleur.

Il devient de plus en plus excentrique, prenant le titre de « Son Excellence le Président à vie, Maréchal Alhaji Docteur Idi Amin Dada, titulaire de la Victoria Cross, DSO, titulaire de la Military Cross et Conquérant de l’Empire britannique », qui était récité à la radio avant chaque prise de parole. Il s'agit presque d'une caricature des titulatures impériales, mais il y a aussi chez Amin Dada la volonté de se moquer de l'ancien colonisateur britannique. Mais l'hypothèse d'une véritable maladie mentale conduisant à une perte du sens de la réalité est parfois évoquée par les psychologues, d'autant que plus les années avancent, plus Amin Dada a un comportement excentrique et sanguinaire.

Guerre ougando-tanzanienne et effondrement du régime[modifier | modifier le wikicode]

En 1979, il déclenche la Guerre ougando-tanzanienne à la suite de mutineries de l'armée, souhaitant conquérir une bande de terre rattachée à la décolonisation à la Tanzanie. Son régime est renversé la même année par l'armée tanzanienne, et il fuit aussitôt l'Ouganda. Sa fuite le conduit en Libye, puis en Arabie saoudite. Il meurt dans ce pays en 2003, sans n'avoir jamais été jugé pour ses crimes.

Effondrement de l'Ouganda[modifier | modifier le wikicode]

Son régime aura fait plus de 300 000 morts, et laisse le pays en ruines, avec une dette de 320 millions de dollars, une agriculture abandonnée, des usines fermées et une large corruption.

Aujourd'hui, Amin Dada incarne l'image du dictateur africain militaire, totalement fou et excentrique, corrompu, criminel et sanguinaire. Son règne a été plutôt court (8 ans), en comparaison d'autres dictateurs africains qui incarnent aussi ce stéréotype (comme Mobutu Sese Seko, Mouammar Kadhafi ou Jean-Bedel Bokassa). Pour autant, il acquiert une notoriété mondiale du fait de son excentricité et de sa folie meurtrière, qui attire toujours la curiosité : le film qui retrace son règne dictatorial, Le Dernier Roi d'Écosse, remporte de très nombreux prix partout dans le monde après sa sortie en 2006.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. « Nécrologie : Idi Amin Dada, dictateur ougandais au pouvoir de 1971 à 1979 », Le Monde, 16 août 2003. lire en ligne
Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.