Diversité de la population de l'Afrique

« Diversité de la population de l'Afrique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Images sur la population de l'Afrique Vikidia possède une catégorie d’images sur la population de l'Afrique.

Du fait de son immensité l'Afrique connaît une grande diversité de la population. Il y a une diversité d'apparences dont la plus notable est la différence de couleur de la peau, il y a des Africains ayant la peau noire et des Africains ayant la peau blanche. Les Africains parlent des langues d'origine africaine très différentes auxquelles s'ajoutent des langues apportées par les divers conquérants de l'Afrique comme les Arabes et plusieurs peuples européens. Ces conquérants ont converti les Africains à l'origine animistes en croyants de l'islam ou de différentes confessions chrétiennes.

La population de l'Afrique a des origines diverses[modifier | modifier le wikicode]

Maliens à Kayes

L'Afrique est habitée dès les temps préhistoriques les plus anciens (elle est considérée comme le berceau de l'humanité).

Dans l'Antiquité certaines parties de l'Afrique connaissent des civilisations très développées comme en Égypte antique. Les montagnards de l'Afrique du Nord (les Berbères) créent des royaumes qui résistent à la conquête romaine.

Au VIIe siècle l'Afrique du Nord reçoit l'apport d'immigrants asiatiques (les envahisseurs arabes) qui y introduisent la religion musulmane.

À partir du XVe siècle, les Portugais, vite suivis par d'autres peuples européens, installent des comptoirs commerciaux sur les côtes atlantiques de l'Afrique de l'Ouest. Ces comptoirs où sont installés quelques européens servent de points d'appui pour le trafic des esclaves en direction de l'Amérique.

Jeunes marocains

Au XIXe siècle les grandes puissances européennes (France, Royaume-Uni surtout) explorent, puis se partagent l'Afrique. Elles en tirent des ressources minières et agricoles qui alimentent les marchés et les industries européennes. En Afrique du Nord et en Afrique du Sud les immigrants d'origine européenne sont nombreux et une grande partie d'entre eux se fixent dans les campagnes. Ailleurs les européens ne forment que quelques communautés d'expatriés, surtout installés dans les villes qui ont créées. Les Européens introduisent leurs langues et leur religions qu'ils imposent aux peuples africains qu'ils colonisent. Dans la seconde partie du XXe siècle, à la suite des mouvements de décolonisation qui aboutissent à l'indépendance des pays africains, une partie des descendants de ces colons quittent l'Afrique (surtout ceux de l'Afrique du Nord).

Du fait de cette diversité on peut distinguer :

  • une Afrique « noire », qui occupe l'espace entre le sud du Sahara et le Cap de Bonne Espérance. Elle est divisée entre de nombreuses ethnies. Elle a la population la plus nombreuse. La population vit encore majoritairement dans les campagnes. Son cadre de vie est surtout le village. Les villes y sont peu nombreuses et récentes.
  • une Afrique « blanche », qui occupe le Nord de l'Afrique. Elle est composée par les Berbères, les Arabes, les Égyptiens. Tout en conservant une forte population rurale elle connaît aussi une forte population urbaine d'origine ancienne et qui s'est développée rapidement dans les dernières décennies. Il existe une minorité blanche importante en Afrique du Sud. Elle avait tenté au cours du XXe siècle de tenir la majorité noire à l'écart en pratiquant une politique de « développement séparé » (l'apartheid).

La diversité culturelle[modifier | modifier le wikicode]

Du fait de la grande diversité de leurs origines les Africains connaissent une grande diversité culturelle.

Un grand nombre de langues[modifier | modifier le wikicode]

Les langues en Algérie

En Afrique noire, les différentes ethnies ont chacune leurs langues, qui ne disposaient pas d'écriture. Ces langues pour certains peuples voisins sont apparentées. Ces langues indigènes sont employées dans les conversations de la vie courante. A ces langues indigènes se superposent les langues introduites par les puissances coloniales dans leurs possessions africaines : l'Anglais, le Français, le Portugais, l'Espagnol. Souvent ces langues d'origine européenne sont devenues les langues officielles des pays africains (ainsi l'Anglais au Ghana ou le français au Gabon). Leur connaissance est indispensable dans l'administration et une grande partie des activités modernes.

Dans le nord de l'Afrique, les Berbères ont réussi à conserver leur langue et leur écriture (surtout au Maroc ; en Algérie avec plus de difficultés). Les conquérants arabes ont imposé leur langue (qui de plus est la langue de la religion musulmane) qui est parlée ou comprise par la quasi totalité de la population. Les colons à partir du XIXe siècle ont introduit le Français. Bien que n'étant plus, depuis les indépendances, la langue officielle le français est parlé ou compris par une grande partie de la population.

La diversité religieuse[modifier | modifier le wikicode]

La cathédrale catholique de Bouaké en Côte d'Ivoire

L'islam, religion introduite au VIIIe siècle en Afrique par les conquérants arabes, est quasiment la seule pratiquée au nord d'une ligne allant de la Guinée à la Somalie. Elle est aussi dominante dans les parties côtières des états voisins de l'océan Indien. Elle influence fortement les comportements des populations. Certains pays, comme le Soudan ou le nord du Nigéria, tentent de calquer les lois sur les préceptes du Coran. Actuellement l'Islam progresse au sud de la ligne indiquée ci-dessus

Le christianisme (après quelques siècles d'existence en Afrique du Nord et en Égypte à la fin de l'Antiquité) a été réintroduit en Afrique par les colons européens. Les diverses confessions chrétiennes se sont implantées en fonction de la religion dominante dans le pays colonisateur. C'est ainsi que le catholicisme s'est installé dans les anciennes colonies françaises ou portugaises. Par contre dans les anciennes colonies britanniques ce sont les diverses confessions protestantes qui se sont développées. Actuellement les Églises évangéliques (de tendance protestante) s'implantent dans de nombreux États.

Cependant, une partie non négligeable de la population africaine continue de pratiquer l'animisme, essentiellement dans l'Afrique intertropicale.

Pour compléter sur la population de l'Afrique[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...