la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Dalaï-lama

« Dalaï-lama » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher
Tenzin Gyatso, dalaï-lama actuel

Le dalaï-lama est pour les Tibétains le plus haut chef spirituel du Tibet. Il est devenu le chef du gouvernement du Tibet depuis le XVIIe siècle jusqu'à la première moitié du XXe siècle.

L'actuel dalaï-lama (né en 1935, 14° du titre) est aussi le chef du gouvernement tibétain en exil en Inde.

Histoire des dalaï-lamas[modifier]

En 1447, le premier dalaï-lama fonde à Shigatse un monastère. Les dalaï-lamas suivants sont considérés comme ses réincarnations successives. Ils ont donc un pouvoir de chef de religion. En 1642, le 5e dalaï-lama, Lozang Gyatso, devient en même temps dirigeant du gouvernement tibétain, et tous ses successeurs aussi. Lozang Gyatso installe sa capitale à Lhassa.

Sous le 13e dalai lama, Thubten Gyatso, l'armée britannique envahit le Tibet en 1904 puis se retire. En 1913, le dalaï-lama proclame l'indépendance du Tibet.

Le gouvernement des dalaï-lamas au Tibet dura jusqu'en 1959, date à laquelle le 14e d'entre eux Tenzin Gyatso fut contraint de s'exiler en Inde, après l'entrée au Tibet des troupes chinoises en 1949.

Aspects théologiques et spirituels[modifier]

Le dalaï-lama est un moine bouddhiste d'une des quatre écoles du bouddhisme. Dalaï signifie « océan » en mongol, gyatso en tibétain, « sagesse », Lama signifie « maître spirituel » (guru en sanskrit).

Sur le plan de la religion, les dalaï-lamas sont considérés comme des bodhisattvas (des êtres éclairés qui ont choisi le bien de tous les êtres).

Quand un dalaï-lama est mort, les moines engagent une enquête pour rechercher sa réincarnation (son suivant). Les enfants candidats sont interrogés pour rechercher des signes de reconnaissance avec le précédent dalaï-lama. Le jeune candidat est alors amené à un monastère et reçoit les enseignements bouddhistes.

Reconnaissance du dalaï-lama[modifier]

Le dalaï-lama est un moine de l'école des Gelugpas mais il est reconnu par les principales écoles du bouddhisme tibétain et aussi dans les autres pays de culture bouddhiste.

Depuis son exil en 1959, le dalaï-lama actuel persévère dans la voie de la non-violence et demande à la Chine de négocier pour aboutir à un compromis politique.

Aujourd'hui en Chine, le culte bouddhiste tibétain de l'école Gelugpa est officiellement autorisé par le gouvernement central, même à Pékin dans le très ancien temple de Yonghe. Cependant, il y a une opposition entre le gouvernement en exil du dalaï-lama et le gouvernement chinois.

Ce quatorzième dalaï-lama, Tenzin Gyatso, a reçu le prix Nobel de la paix en 1989.

Voir aussi[modifier]

Source[modifier]


Source : cette page a été partiellement adaptée de la page dalaï-lama de Wikipédia.
[Page consultée le 4 avril 2008]


Icone Religion.png Portail des religions - Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...