la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Apartheid

« Apartheid » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une affiche interdisant l'accès d'une plage aux non-blancs (Noirs, Indiens et métis... et aux teckels), en Afrique du Sud, du temps de l'apartheid.

L'apartheid est une forme de racisme affiché dans les règlements ou les lois d'un pays.

L'apartheid est un système politique ségrégationniste mis en place par la minorité blanche en Afrique du Sud en 1948 et aboli en 1991 sous la pression de la communauté internationale et à la suite du combat des Noirs représentés par Nelson Mandela.

La population blanche (15 à 20 % de la population), descendant majoritairement des Néerlandais, Français, Anglais et Allemands, installés dans le pays à partir de 1652, dirigeait et possédait la majorité des terres agricoles et interdisait à la population noire (65 à 70 % de la population) tout droit civique au sein de l'Afrique du Sud. La population noire vivait dans des bantoustans (territoires réservés aux Noirs) répartis sur 13 % du territoire selon les ethnies et dans les townships, des ghettos noirs en périphérie des villes blanches. À côté de ces deux groupes de population, les métis et les Indiens (environ 10 %) bénéficiaient de droits intermédiaires entre les droits privilégiés des Blancs et ceux résiduels des Noirs.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Afrique du Sud#La période d'apartheid.


Nelson Mandela lutta contre l’apartheid tout au long de sa vie. « Un grand homme qui a consacré sa vie à la lutte contre le racisme, l’émancipation des femmes et des hommes, l’égalité des droits ainsi qu’une lutte certaine pour l’auto-détermination des peuples » (selon L’humanité.fr). Il privilégia toujours la non-violence, quand cela était possible.

L’Apartheid vient du français "à part" et veut dire « séparation, ségrégation » en afrikaans. C’est un système politique raciste qui consistait à opprimer et à supprimer tous les droits des noirs.

L’afrikaans est la langue parlée par les afrikaners. Les afrikaners sont les descendants des premiers colons arrivés principalement de Hollande, ils ne se considèrent plus comme des européens mais comme des africains et ils ont leurs propres langages et leur propre culture. Ils ont un sentiment d’être oppressés par les colons anglais, car ils veulent conserver leur langue et leur culture, alors que les britanniques instaurent leur culture et l’anglais en tant que langue officielle.

« L'apartheid est une forme de racisme affiché dans les règlements ou les lois d'un pays. L'apartheid est un système politique ségrégationniste mis en place par la minorité blanche en Afrique du Sud en 1948 et aboli en 1991 sous la pression de la communauté internationale et à la suite du combat des Noirs représentés par Nelson Mandela. La population blanche (15 à 20 % de la population), descendant majoritairement des Néerlandais, Français, Anglais et Allemands, installés dans le pays à partir de 1652, dirigeait et possédait la majorité des terres agricoles et interdisait à la population noire (65 à 70 % de la population) tout droit civique au sein de l'Afrique du Sud. La population noire vivait dans des bantoustans (territoires réservés aux Noirs) répartis sur 13 % du territoire selon les ethnies et dans les townships, des ghettos noirs en périphérie des villes blanches. À côté de ces deux groupes de population, les métis et les Indiens (environ 10 %) bénéficiaient de droits intermédiaires entre les droits privilégiés des Blancs et ceux résiduels des Noirs ».


La ségrégation est le fait de mettre à part une ou plusieurs personnes. L’oppression est le fait d’accabler sous une autorité tyrannique.

Durant l’Apartheid, les noirs n’avaient pas le droit de vote, les blancs et les noirs ne pouvaient pas se marier ensemble, les noirs devaient porter sur eux un passeport intérieur spécialement conçu pour eux qui leur servait à se déplacer (Nelson Mandela brûlera le sien), l’accès aux lieux publics étaient restreints en fonction de la couleur de peau.

Lors de son procès en 1964 Nelson Mandela fait un discours sur la démocratie : « Au cours de ma vie, je me suis consacré à cette lutte des peuples africains. J'ai combattu contre la domination blanche et j'ai combattu contre la domination noire. J'ai chéri l'idéal d'une société libre et démocratique dans laquelle tout le monde vivrait ensemble en harmonie et avec des chances égales. C'est un idéal pour lequel j'espère vivre et que j'espère accomplir. Mais si nécessaire, c'est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir ».

Le rêve de Mandela était de créer en Afrique du Sud une nation arc-en-ciel, dans laquelle, les blancs et les noirs vivraient ensemble en harmonie. « La Nation arc-en-ciel (Rainbow Nation en anglais) est une notion inventée par l’archevêque Desmond Tutu afin de désigner son rêve de voir construire une société sud-africaine post-raciale. » (source : wikipédia)

Vikiliens pour compléter[modifier]

Portail de la société - Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.