Vitruve

« Vitruve » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Vitruve (de son nom latin complet Marcus Vitruvius Pollio) est un architecte et ingénieur romain, né vers 90 av. J.-C. et mort vers 20 av. J.-C. Il est l'auteur d'un traité d'architecture intitulé De Architectura.

Vitruve et l'architecture[modifier | modifier le wikicode]

Étude de Léonard de Vinci sur le corps humain, dessin connu sous le nom de l’homme de Vitruve, 1485-1490.

Le De Architectura, rédigé vers 30-25 av. J.-C. et dédié à l'empereur Auguste, se compose de 10 livres qui rassemblent l'essentiel des connaissances sur les techniques de construction de cette époque.

L'ouvrage traite de la construction en général, mais aussi des matériaux, des ordres d'architecture, de la décoration, ainsi que de l'hydraulique, des instruments de mesures, des machines, des aqueducs, des palais et autres bâtiments publics et privés : thermes, ports, etc.

Vitruve a des connaissances étendues en géométrie, dessin, histoire, mathématiques, optique et dans toutes les sciences en général.

L'homme de Vitruve, de Léonard de Vinci[modifier | modifier le wikicode]

L'homme de Vitruve est un célèbre dessin réalisé par Léonard de Vinci en 1490 qui s'inspire des proportions du corps humain indiquées par Vitruve : c'est le croquis d'un homme à quatre bras et quatre jambes, inscrit dans un carré et un cercle.

Selon Vitruve, le centre du corps humain est par nature le nombril : en effet, si l'on pointe un compas sur le nombril d'un homme couché sur le dos, pieds et mains écartés, il touchera, en décrivant un cercle, l’extrémité de ses quatre membres.

L'héritage de Vitruve[modifier | modifier le wikicode]

Machines[modifier | modifier le wikicode]

Vitruve décrit différentes machines utilisées pour des ouvrages d'art : palans, grues et poulies, ainsi que des machines de guerre : catapultes, balistes, machines de siège. Il décrit également la construction de cadrans solaires et d’horloges à eau, ainsi que l'utilisation d'un éolipyle (la première machine à vapeur) dans une expérience visant à démontrer les mouvements du vent.

Aqueducs[modifier | modifier le wikicode]

Vitruve décrit aussi la construction et l'entretien des aqueducs, ainsi que le choix des matériaux. Le travail de Vitruve date du Ier siècle av. J.-C., période de construction des plus grands aqueducs romains, dont certains existent encore, comme l’aqueduc de Ségovie ou le pont du Gard.

Matériaux[modifier | modifier le wikicode]

Vitruve a décrit de nombreux matériaux de construction. Il a également fourni une description détaillée de la peinture sur enduit. Il s’est particulièrement intéressé au béton et à la chaux (produit chimique). Il explique l'intérêt des roches volcaniques (pouzzolane) pour la confection du béton hydraulique (qui durcit sous l'eau).

Vitruve est connu comme l'un des premiers auteurs à avoir déconseillé le plomb pour le transport de l'eau potable.

Principe de la vis d'Archimède, servant à élever l'eau.

Machines de drainage et d'irrigation[modifier | modifier le wikicode]

Vitruve décrit la construction de la vis d'Archimède, dispositif utilisé pour élever l’eau d'irrigation des champs ou de drainage des mines. Parmi les autres machines de levage, il décrit aussi une chaîne à godets et une roue à aubes.

Chauffage central[modifier | modifier le wikicode]

Vitruve a décrit les nombreuses innovations dans la conception des bâtiments en vue d'améliorer les conditions de vie des habitants. La plus importante de ces innovations est l’hypocauste, type de chauffage central où l’air, chauffé par un feu de bois, est envoyé sous le sol et à l’intérieur des murs, dans les bains publics et les pièces d'habitation.

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.
Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…
Portail de l'Antiquité —  Tous les articles sur l'Antiquité.