Rollon

« Rollon » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Rollon (parfois nommé Raoul ou Robert le Riche ou Rou) est un chef viking, né en Norvège ou au Danemark vers 845, mort entre 925 et 933 à Rouen ou à Eu.

Son nom d'origine est Göngu-Hrólfr, ce qui signifie « Rollon le Marcheur » en vieux norrois : Rollon devait en effet aller à pied, parce qu'aucun cheval n'avait jamais été capable de porter un tel géant, qui dépassait les deux mètres et les cent quarante kilos, d'après la légende.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le roi de France Charles III le Simple donne à Rollon sa fille Gisèle. Enluminure du XVe siècle.

Rollon, banni du royaume de Norvège en 874, prend la tête d'une bande de pillards vikings, mettant à sac les côtes de la Mer du Nord et de la Manche, aussi bien en Angleterre que sur le continent. Il établit son camp à l'embouchure de la Seine en 896, remonte plusieurs fois le fleuve avec ses navires, prend Rouen et menace Paris qu'il vient assiéger vainement en 910. En 911, il fait le siège de Chartres, où une légende rapporte que l'évêque aurait fait partir Rollon en brandissant le voile de la Vierge. Ses efforts restant vains, Rollon cherche à négocier avec le roi de Francie occidentale.

Par le traité de Saint-Clair-sur-Epte, le roi carolingien Charles le Simple lui abandonne une partie de la Neustrie, dont le comté de Rouen, base du futur duché de Normandie. En échange, Rollon s'engage à empêcher les bandes vikings de faire des incursions.

Rollon est baptisé en 912 en la cathédrale de Rouen sous le nom de Robert, d'après le nom de Robert, duc des Francs, son parrain de baptême. Cependant son christianisme reste superficiel. Selon le chroniqueur Adhémar de Chabannes, sur le point de mourir, il fait décapiter une centaine de prisonniers pour les offrir en sacrifice à ses anciens dieux et pour se concilier le dieu des chrétiens il fit un don de cent livres d'or aux églises chrétiennes.

Après son baptême, Rollon reçoit une épouse officielle, Giselle (ou Gisèle), fille naturelle de Charles le Simple, âgée de quatre ans tout au plus.

Une fois maître de la Normandie Rollon ne participe pas aux querelles entre le roi et Robert, comte de Paris allié à Raoul, duc de Bourgogne. Lorsque le roi Charles est fait prisonnier par Raoul qui devient alors roi, Rollon reconnait le nouveau roi qui lui donne en récompense la région de Vernon, les diocèses de Bayeux, du Mans et de Sées.

Bien que fondateur du duché normand, Rollon n'a jamais porté le titre de duc de Normandie, mais seulement celui de « jarl des Normands », équivalent scandinave de comte ; mais il a bien porté le titre de comte de Rouen.

Sous son administration, la sécurité règne en Normandie ; une tradition raconte que Rollon ayant volontairement suspendu des bracelets de valeur aux branches d'un arbre, ceux-ci y étaient toujours des mois plus tard.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Rollon de Wikipédia.