bavardages  • le Livre d'or
Cordon, le Balcon du Mont-Blanc - panoramio (28).jpg Astuces, statistiques et interview d'une contributrice, lisez la Gazette hiver 2020 de Vikidia ! DessinInterview.png

Robert Nivelle

« Robert Nivelle » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le général Nivelle en 1916

Robert Nivelle est un militaire français, né à Tulle (Corrèze) le 15 octobre 1856 et mort à Paris le 22 mars 1924. Général commandant la IIe armée, il a mis fin à la bataille de Verdun en 1916. Puis, comme commandant en chef des armées françaises, il a lancé l'offensive du Chemin des Dames en avril 1917, qui fut un sanglant échec.

Robert Nivelle est un élève de l'École polytechnique (1876). Il en sort sous-lieutenant d'artillerie.

En 1900, il participe au corps expéditionnaire chargé de combattre la révolte des Boxers en Chine. Puis il est envoyé en Afrique française.

En 1914, il est colonel, commandant le 5e régiment d'artillerie. Il participe activement à l'offensive en Alsace (qui est un échec). Il est ensuite un artisan important de la défaite allemande pendant la bataille de la Marne, en septembre.

Nivelle profite alors de l'épuration (le limogeage) du haut commandement menée par le général Joffre, commandant en chef français. Il est nommé général de brigade en décembre 1914. En décembre 1915, comme général de division, il commande la Modèle:61e division d'infanterie de réserve. Puis il commande le IIIe corps d'armée.

Le 19 avril 1916, il succède au général Pétain comme commandant de la IIe armée engagée dans la défense de Verdun. Il termine victorieusement la bataille.

Le 25 décembre 1916, ses idées d'attaque à outrance séduisent le gouvernement français qui le nomme commandant en chef des armées françaises, en remplacement du général Joffre. Il prépare alors l'offensive décrite comme décisive pour percer les lignes allemandes. L'offensive de l'infanterie doit être précédée d'une préparation d'artillerie de quelques jours qui, sous un déluge d'obus, doit détruire la défense allemande. Le secteur choisi est le Chemin des Dames, dans l'Aisne. Mais les plans de Nivelle sont connus de l'adversaire qui s'organise en conséquence. L'attaque française, lancée en avril 1917, bute contre la défense allemande et, malgré les attaques répétées et très meurtrières, ne parvient pas à la percée. En catastrophe, Nivelle est remplacé par Pétain. L'échec et le carnage (Nivelle y gagne le surnom de « boucher ») provoquent des mutineries dans certaines unités de l'armée française.

Nivelle est alors nommé à la tête des troupes françaises en Afrique du Nord.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de la Première Guerre mondiale —  Tous les articles concernant la Guerre de 1914-1918.