Révolution française de 1848

« Révolution française de 1848 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La révolution française de 1848 est une révolution qui s'est déroulée en France du 22 au 25 février 1848.

Elle a mis fin à la monarchie de Juillet, en chassant le roi Louis-Philippe Ier, et a établi la Seconde République.

L'immobilisme du ministère Guizot[modifier | modifier le wikicode]

François Guizot en accord avec le roi Louis-Philippe gouverne de 1840 à 1848. Guizot dispose d'une majorité à la chambre de députés grâce à la corruption électorale : il fait élire de nombreux hauts-fonctionnaires qui lui doivent tout (il y avait près de 180 fonctionnaires-députés sur 450).

Guizot refuse constamment un abaissement du cens électoral qui rendrait électeurs et éligibles un plus grand nombre de bourgeois. De cette manière il mécontente une partie de la population qui fournit pourtant les plus nombreux soutiens du régime.

L'essor de l'opposition républicaine[modifier | modifier le wikicode]

Louis-Philippe chassé du pouvoir

La Monarchie de Juillet va disparaitre à la suite des manœuvres politiques d'une partie de la bourgeoisie censitaire. La partie gauche de la Chambre des députés demande une réforme politique. Pour assurer une plus grande représentativité des députés elle demande une augmentation du nombre des électeurs grâce à l'abaissement du cens électoral de 200 à 100 francs et la prise en compte des diplômes (sans conditions de cens). Elle veut aussi interdire aux fonctionnaires en exercice de devenir députés.

Comme le gouvernement ne veut rien entendre, la Gauche dynastique organise, à partir de juillet 1847, une campagne nationale d'agitation, sous la forme de banquets politiques. Là, après un repas payant les participants parleraient politique et demanderaient collectivement la réforme. Conçue à l'origine par les soutiens critiques de la monarchie, cette campagne des banquets est progressivement prise en main par les républicains, adversaires de la monarchie (en particulier Arago, Ledru-Rollin, Louis Blanc et le journal La Réforme). Il y aura 70 banquets à travers la France.

La révolution de février 1848[modifier | modifier le wikicode]

Devant l'Hôtel de ville de Paris, le député Lamartine propose le drapeau tricolore de la bourgeoisie républicaine au lieu du drapeau rouge des ouvriers insurgés.

Un banquet est prévu à Paris le 22 février 1848. Le gouvernement l'interdit. Le 22 une manifestation a lieu dans Paris, elle connaît quelques incidents entre manifestants et soldats.

Le 23 la Garde nationale, pourtant composée de bourgeois, manifeste bruyamment son opposition au ministère Guizot. Le roi se décide alors à remplacer Guizot par Molé. Mais dans la soirée des manifestants sont tués par des soldats.

Dans la nuit leurs cadavres sont promenés dans les rues de Paris, ce qui provoque des appels à l'insurrection. Le 24 au matin Paris est soulevé contre le gouvernement. L'Hôtel de ville est occupé et la résidence royale du palais des Tuileries est menacée. Louis-Philippe décide de ne pas intervenir militairement pour éviter le bain de sang. Il abdique en faveur du comte de Paris son petit-fils, puis prend le chemin de l'exil en Angleterre. Dans l'après-midi du 24 février la République est proclamée par les députés.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.
Francestubmap.png Portail France —  Accédez au portail sur la France.
Portail de Paris — Tous les articles concernant Paris et sa banlieue.

48° 50′ 48″ N 2° 20′ 36″ E / 48.8468, 2.34347